Israël en guerre - Jour 193

Rechercher

L’AP dénonce un « massacre » à Jénine, accuse Israël de vouloir faire « exploser la région »

L'Autorité palestinienne porte à 66 le nombre de blessés à Jénine, dont 14 gravement blessés, survenus lors de heurts avec l'armée

De la fumée s'échappe de la détonation d'une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d'un raid de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)
De la fumée s'échappe de la détonation d'une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d'un raid de l'armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Le porte-parole du président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas, Nabil Abu Rudeineh, a qualifié lundi l’opération israélienne et les violents affrontements à Jénine de « massacre » et de tentative visant à « faire exploser la région et de l’entraîner dans l’engrenage de la violence ».

Il affirme que Washington et le monde doivent agir pour « arrêter cette folie israélienne ».

« Le silence international encourage le gouvernement d’occupation à poursuivre ses crimes et à mener une guerre totale contre le peuple palestinien, sa terre et ses lieux saints. »

Israël affirme que des Palestiniens armés ont attaqué des soldats lors d’une opération d’arrestation tôt dans la matinée, ce qui a donné lieu à des échanges de tirs massifs.

Sept soldats ont été blessés après qu’un véhicule de l’armée a été touché par un engin explosif. Quatre Palestiniens ont été tués dans les affrontements et plus de 60 ont été blessés. Un hélicoptère israélien a effectué des frappes sur les lieux, les premières en Cisjordanie depuis une vingtaine d’années.

Le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne a mis à jour le bilan des blessés lors du raid militaire israélien dans la ville de Jénine, en Cisjordanie.

Selon le ministère, outre les cinq Palestiniens tués, 66 autres ont été blessés au cours des affrontements, dont 14 dans un état grave ou critique.

Les forces israéliennes ont déclaré que les troupes ont ouvert le feu sur des hommes armés et des suspects qui lançaient des explosifs au cours du raid. En outre, l’armée a déclaré qu’un hélicoptère Apache a mené des frappes contre une zone ouverte où se trouvaient des Palestiniens armés, après l’explosion d’une bombe en bord de route contre un convoi de Tsahal.

Un hélicoptère d’attaque AH-64 Apache de l’armée de l’air israélienne libère une charge utile lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie occupée, le 19 juin 2023. (Crédit : Jaafar ASHTIYEH / AFP)

De hauts législateurs de la coalition ont appelé à une opération militaire d’envergure dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, lundi, après que de violents affrontements entre les forces de Tsahal et des hommes armés locaux ont causé la mort de cinq Palestiniens et blessé sept soldats au moyen d’une puissante bombe placée en bord de route.

Des dizaines d’autres Palestiniens ont été blessés.

Le ministre des Finances, Bezalel Smotrich, du parti d’extrême droite Hatzionout HaDatit, a appelé à mettre fin aux frappes stratégiques précises et à lancer à la place une campagne militaire de grande envergure en Cisjordanie.

« Il est temps de remplacer les pinces à épiler par une vaste opération visant à éradiquer les nids de terroristes dans le nord de la Samarie et à rétablir la dissuasion en matière de sécurité dans la région », a-t-il déclaré dans un communiqué, en utilisant le nom hébreu de la région du nord de la Cisjordanie.

« Le temps est venu d’envoyer des forces aériennes et des chars pour protéger la vie de nos combattants », a-t-il ajouté. Smotrich a déclaré qu’il demanderait une réunion d’urgence du cabinet de sécurité à ce sujet.

Smotrich a suscité l’indignation internationale en mars lorsqu’il a appelé à l’anéantissement de la ville de Huwara, en Cisjordanie, après qu’un terroriste a tué deux frères israéliens dans cette localité. Il s’est ensuite excusé.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors d’une conférence à Jérusalem, le 30 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député du Likud Danny Danon, membre de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, a constaté une augmentation de l’ampleur et de la qualité des attaques menées par les groupes terroristes palestiniens contre les habitants et les forces de sécurité dans le nord de la Cisjordanie.

« C’est le moment de donner le feu vert à Tsahal pour qu’elle agisse afin de nettoyer les nids de terroristes », a-t-il déclaré.

Le député du Likud Nissim Vaturi est allé plus loin en déclarant au site d’information Ynet que « nous nous préparons à une opération à Jénine. Il y a des réflexions à ce sujet. Partout où il y a des terroristes, nous les attraperons et les éliminerons ».

De la fumée s’échappe de la détonation d’une charge explosive palestinienne sur un véhicule blindé israélien lors d’un raid de l’armée israélienne à Jénine, en Cisjordanie, le 19 juin 2023. (Jaafar ASHTIYEH / AFP)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a déclaré dans un communiqué qu’il soutenait l’armée israélienne dans l’utilisation de « toute la force » pour assurer la sécurité.

« Il n’y a pas de compromis dans la lutte contre le terrorisme. Nous continuerons à adopter une approche offensive et proactive », a-t-il déclaré dans un communiqué. Nous utiliserons tous les moyens à notre disposition et nous paralyserons les éléments terroristes où qu’ils se trouvent – le terrorisme n’a pas et n’aura pas de ‘sanctuaire’ – à Jénine, à Naplouse ou à Gaza », a-t-il écrit.

« Les commandants de Tsahal et les forces sur le terrain recevront mon soutien total pour agir avec toute la force nécessaire afin de préserver la vie de nos citoyens et de nos forces ».

Le ministre de la Défense Yoav Gallant arrivant à la Knesset, à Jérusalem, le 27 mars 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le site d’information du quotidien Haaretz a rapporté que le gouvernement avait exercé des pressions croissantes pour lancer une opération de grande envergure au cours des dernières semaines, mais que Tsahal avait résisté.

Toutefois, le reportage de lundi indique que l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet apporte un soutien croissant, compte tenu de la sophistication croissante des bombes de bord de route utilisées par les groupes terroristes palestiniens au cours des derniers mois.

Hussein al-Sheikh, un haut fonctionnaire palestinien, a accusé Israël de mener « une guerre féroce et ouverte » contre le peuple palestinien et a déclaré que le président de l’AP, Mahmoud Abbas, prendrait « des décisions sans précédent » lors d’une prochaine réunion d’urgence.

Le ministère égyptien des Affaires étrangères a condamné ce qu’il a appelé « l’escalade continue d’Israël contre les Palestiniens », affirmant qu’elle ne faisait qu’enflammer la situation et compromettre les efforts visant à réduire les tensions régionales.

Dans une brève déclaration commune, l’armée israélienne et la police des frontières ont déclaré que les forces étaient entrées dans la ville du nord de la Cisjordanie aux premières heures de la matinée pour arrêter deux Palestiniens recherchés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.