L’Australie classe le groupuscule néo-nazi Sonnenkrieg Division comme terroriste
Rechercher

L’Australie classe le groupuscule néo-nazi Sonnenkrieg Division comme terroriste

Le groupe a été interdit et classé organisation terroriste en février 2020 au Royaume-Uni ; il tentait de se développer en Australie

Capture d'écran d'une vidéo d'une manifestation du groupe d'extrême droite National Action, basé au Royaume-Uni, dont la Sonnenkrieg Division est une scission. (Capture d’écran YouTube)
Capture d'écran d'une vidéo d'une manifestation du groupe d'extrême droite National Action, basé au Royaume-Uni, dont la Sonnenkrieg Division est une scission. (Capture d’écran YouTube)

Le groupuscule néo-nazi Sonnenkrieg Division a été classé lundi comme organisation terroriste par les autorités australiennes.

« La SKD adhère à une idéologie odieuse et violente qui encourage les actes terroristes solitaires qui pourraient nuire considérablement à notre mode de vie et à notre pays », a déclaré Peter Dutton, ministre australien des Affaires intérieures, dans un communiqué.

Il s’agit du seul mouvement d’extrême-droite classé comme tel dans le pays. La liste comprend 26 groupes islamistes.

« Sonnenkrieg » signfie « Soleil de guerre » en allemand. Le groupe est la division britannique de l’Atomwaffen Division, réseau terroriste néo-nazi formé en 2015 et basé aux États-Unis.

De nombreux membres de l’Atomwaffen Division ont perpétré des meurtres, des actions criminelles ou ont participé à des actions ou des projets d’actions terroristes. Parmi eux, Devon Arthurs, qui a tué deux de ses colocataires ; Nicholas Giampa, qui a tué les parents de sa copine ; ou encore Samuel Woodward, qui a tué Blaze Bernstein, un étudiant ouvertement juif et gay.

Des membres de la Sonnenkrieg Division ont été arrêtés et condamnés en Angleterre ces dernières années, notamment pour des charges terroristes.

Le groupe a été interdit et classé organisation terroriste en février 2020 au Royaume-Uni. Il tentait de se développer en Australie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...