Israël en guerre - Jour 264

Rechercher

Le Consistoire condamne les propos « scandaleux » d’un imam qui met en doute la recrudescence de l’antisémitisme

Abdelali Mamoun a demandé "où sont" les quelque 1 500 "actes antisémites qu'il y a en France ?" et souhaite "des éléments", tels que "telle synagogue a été profanée, tel cimetière a été profanée, tel individu de confession juive a été agressé"

Un tag antisémite à Paris, le 4 novembre 2023. (Crédit : Caroline Yadan / Twitter / Capture d’écran)
Un tag antisémite à Paris, le 4 novembre 2023. (Crédit : Caroline Yadan / Twitter / Capture d’écran)

Le Consistoire central israélite de France a condamné mardi les propos « scandaleux et inacceptables » d’un imam qui s’est publiquement demandé « où sont » les actes antisémites recensés en France.

« Profondément outré », le Consistoire s’est insurgé dans un communiqué que cet imam de la Grande mosquée de Paris « se fasse le porte-voix de thèses complotistes, en laissant entendre que le recensement des actes antisémites ne correspondrait pas nécessairement à la réalité des faits ».

Mardi matin sur RMC, l’imam Abdelali Mamoun a demandé « où sont » les quelque 1 500 « actes antisémites qu’il y a en France ? ». « J’aimerais bien qu’on les dévoile pour que nous soyons solidaires » des Juifs de France, a-t-il poursuivi.

« Je ne dis pas que les chiffres sont faux mais ils ne sont pas dévoilés, pas apparents », a regretté cet imam de la Grande mosquée de Paris, souhaitant non « pas des preuves » mais « des éléments », tels que « telle synagogue a été profanée, tel cimetière a été profanée, tel individu de confession juive a été agressé ».

Ces propos ont été rejetés par le recteur de la Grande mosquée de Paris, Chems-eddine Hafiz, qui s’est « inscrit en faux » contre les paroles de l’imam s’exprimant selon lui « à titre personnel ».

« La Grande mosquée de Paris ne nie pas, ne minimise pas et ne relativise pas l’ensemble des actes antisémites survenus en France ces dernières semaines, et a une confiance totale dans les chiffres diffusés par le ministère de l’Intérieur », a-t-il ajouté, assurant que l’imam lui avait fait part de « son regret d’avoir été très confus, alors qu’il n’entendait pas remettre en cause les chiffres alarmants des actes antisémites en France ».

Se félicitant de cette mise à distance, le Consistoire a regretté que malgré tout « le venin du doute s’est instillé ».

Un total de 1 518 actes et propos antisémites ont été recensés en France depuis le début de la guerre qui oppose l’Etat d’Israël au groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, a indiqué mardi le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.

Dénonçant des « insinuations très choquantes », le ministre a précisé que 50 % de ces actes étaient des tags, affiches, banderoles, 22 % des menaces et insultes, 10 % une apologie du terrorisme, 8 % des atteintes aux biens, 6 % des comportements suspects, 2 % des coups et blessures et 2 % des atteintes aux lieux communautaires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.