Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Le Dôme de Fer intercepte 9 des 10 roquettes tirées sur Shlomi depuis le Liban ; aucun blessé

La mère d’un soldat pris en otage : « Netanyahu, la responsabilité de ramener nos fils vous incombe » ; Tsahal a tué plus de 200 terroristes du Hamas retranchés dans l’hôpital Shifa

  • Les soldats de l’armée israélienne inspectant un bâtiment touché par une roquette du Hezbollah, à Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, le 27 mars 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
    Les soldats de l’armée israélienne inspectant un bâtiment touché par une roquette du Hezbollah, à Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, près de la frontière libanaise, le 27 mars 2024. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
  • Orna Neutra, dont le fils Oren a été enlevé le 7 octobre, faisant une déclaration, au centre de recrutement de l’armée israélienne de Tel HaShomer, le 28 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/Facebook)
    Orna Neutra, dont le fils Oren a été enlevé le 7 octobre, faisant une déclaration, au centre de recrutement de l’armée israélienne de Tel HaShomer, le 28 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/Facebook)
  • Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Un drone israélien aurait frappé un véhicule dans une ville proche de Tyr, au sud-Liban – médias libanais

Les médias libanais rapportent une attaque de drone israélien sur un véhicule dans la ville de Bazouriye, près de la ville côtière de Tyr.

Aucun détail supplémentaire n’est disponible dans l’immédiat.

Des images diffusées sur les réseaux sociaux montrent les conséquences du bombardement présumé.

Tsahal détruit une grande section du tunnel du Hamas de 2,5 km qui relie le nord et le sud de Gaza

L’armée israélienne a affirmé avoir détruit une grande section d’un tunnel du Hamas, long de 2,5 kilomètres, qui faisait partie d’un réseau souterrain reliant le nord et le sud de Gaza.

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré lors d’une conférence de presse que plus de 30 tonnes d’explosifs avaient été utilisées lors de la démolition nocturne.

L’armée a diffusé des images de la destruction du tunnel.

Les troupes tuent un haut commandant du Hamas à l’hôpital Shifa

L'armée israélienne annonce avoir tué le haut commandant du Hamas Raad Thabet, à l'hôpital Shifa de la ville de Gaza, le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
L'armée israélienne annonce avoir tué le haut commandant du Hamas Raad Thabet, à l'hôpital Shifa de la ville de Gaza, le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que Raad Thabet, commandant principal du Hamas, avait été éliminé par les troupes de l’unité commando Shayetet 13 de la marine à l’hôpital al-Shifa de la ville de Gaza plus tôt dans la journée.

Thabet était responsable des ressources humaines et de l’approvisionnement du groupe terroriste et est considéré comme l’un des dix plus hauts commandants militaires du Hamas, selon Hagari.

Il a affirmé que Thabet avait été tué par les commandos de la Marine et d’autres troupes alors qu’ils tentaient de fuir avec deux autres agents dans la zone de l’hôpital, dans ce qui semblait être un mouvement pour une attaque contre les forces.

Dans une autre zone de l’hôpital al-Shifa, à la maternité, Hagari a affirmé que les troupes de l’unité de reconnaissance de la brigade Nahal avaient rencontré et tué trois hommes armés lors d’un échange de tirs.

Il affirme que l’identité des hommes armés sera rendue publique une fois que l’armée les aura vérifiées.

Les troupes ont arrêté plus de 900 suspects terroristes à l’hôpital al-Shifa au cours du raid en cours. Hagari dit que jusqu’à présent, 513 d’entre eux sont confirmés comme étant des membres de groupes terroristes, et l’armée estime que beaucoup d’autres sont également des terroristes.

350 autres personnes ont été identifiées comme patients et membres du personnel médical, a-t-il dit.

Netanyahu : Israël « n’abandonnera personne » et prépare l’offensive de Rafah

S’exprimant lors d’une rencontre avec les familles des soldats de Tsahal retenus en otage par le Hamas, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis de « ne laisser personne derrière ».

« Je sais que chaque jour qui passe est un enfer », a-t-il déclaré aux familles, selon un communiqué de son bureau. « Vos fils sont nos héros. Les héros d’Israël. »

Netanyahu a dit aux familles que seule la pression militaire permettrait d’obtenir la libération des otages, déclarant qu’Israël se « préparait à entrer dans Rafah ».

« Je m’en occupe personnellement jour et nuit. Seule une pression militaire puissante, comme celle que avons exercée et que nous continuerons d’exercer, permettra de ramener tout le monde », a-t-il affirmé.

« Nous avons conquis le nord de la bande de Gaza et Khan Younès. Nous avons sécurisé la bande et nous nous préparons à entrer à Rafah », a-t-il poursuivi, insistant sur le fait que tous les avantages d’Israël doivent être « utilisés à bon escient dans les négociations que je mène quotidiennement ».

Les propos de Netanyahu interviennent quelques jours après que Jérusalem a rappelé sa délégation de négociateurs du Qatar. Cette décision fait suite au rejet par le Hamas de sa dernière offre dans les négociations concernant la libération des otages et un cessez-le-feu.

La CIJ ordonne à Israël d’augmenter l’aide à Gaza, et exige un rapport dans un mois

La Cour internationale de justice (CIJ) a pris de nouvelles mesures provisoires à l’encontre d’Israël, lui ordonnant de fournir davantage de produits humanitaires de base à la bande de Gaza, notamment de la nourriture, de l’eau, du carburant et des abris, en raison de l’aggravation, selon elle, des conditions de vie des Palestiniens dans ce territoire déchiré par la guerre.

« Les conditions de vie catastrophiques des Palestiniens de la bande de Gaza se sont encore détériorées, en raison notamment de la privation prolongée et généralisée de nourriture et d’autres produits de première nécessité à laquelle les Palestiniens de la bande de Gaza ont été soumis », a déclaré la Cour dans sa décision.

« Les Palestiniens de Gaza ne sont plus seulement confrontés à un risque de famine, comme l’indique l’ordonnance du 26 janvier 2024, puisque la famine est en train de s’installer », a déclaré la Cour, ajoutant que « les mesures conservatoires indiquées dans l’ordonnance du 26 janvier 2024 ne répondent pas pleinement aux conséquences découlant de l’évolution de la situation (…), ce qui justifie la modification de ces mesures ».

La CIJ a réaffirmé les mesures ordonnées en janvier, et a également ordonné à Israël d’assurer « la fourniture sans restriction et à grande échelle (…) des services de base et de l’assistance humanitaire nécessaires d’urgence, notamment la nourriture, l’eau, l’électricité, le carburant, les abris, les vêtements, les besoins en matière d’hygiène et d’assainissement » et les fournitures médicales, ainsi que « l’augmentation de la capacité et du nombre des points de passage terrestres et leur maintien en service aussi longtemps que nécessaire ».

La Cour a également ordonné à Israël de veiller à ce que l’armée « ne commette pas d’actes » qui violent la Convention sur le génocide « en particulier en empêchant, par quelque action que ce soit, l’acheminement de l’aide humanitaire dont la population a un besoin urgent », et a ordonné à Israël de faire rapport à la Cour dans un délai d’un mois.

Le 26 janvier, la CIJ avait ordonné à Israël de se conformer à une série de mesures provisoires, estimant qu’une requête de l’Afrique du Sud contre Israël était plausible et que les actions d’Israël à Gaza tombaient dans le champ de la convention sur le génocide.

Exercice surprise de Tsahal pour « renforcer » la préparation militaire à la guerre dans le nord

L’armée israélienne affirme avoir mené aujourd’hui un exercice surprise visant à préparer l’armée à la guerre dans le nord.

L’exercice, dirigé par la Division des opérations, a impliqué tous les commandements, escadres et directions de Tsahal, ainsi que l’état-major général.

« Le but de l’exercice était de renforcer la préparation de Tsahal à divers scénarios dans l’arène nord », a indiqué l’armée.

Les médias d’État syriens affirment que l’armée de l’air israélienne a frappé un bâtiment dans la région de Damas

L’agence de presse officielle syrienne SANA, citant une source militaire, a affirmé que l’armée de l’air israélienne avait frappé un immeuble résidentiel dans la région de Damas plus tôt dans la journée.

Elle a indiqué que la frappe avait fait deux blessés civils et des « pertes matérielles ».

En règle générale, Tsahal ne commente pas les frappes présumées en Syrie.

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne Mohammad Mustafa forme son gouvernement et demande un cessez-le-feu immédiat à Gaza

Le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avec le Premier ministre désigné Mohammad Mustafa, à Ramallah, le 14 mars 2024. (Crédit : Wafa)
Le dirigeant de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas avec le Premier ministre désigné Mohammad Mustafa, à Ramallah, le 14 mars 2024. (Crédit : Wafa)

Le Premier ministre de l’Autorité palestinienne, Mohammad Mustafa, a formé aujourd’hui un nouveau gouvernement au sein duquel il occupera également le poste de ministre des Affaires étrangères, faisant d’un cessez-le-feu immédiat et du retrait israélien de Gaza une priorité absolue, a fait savoir l’agence de presse palestinienne WAFA.

Allié du chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas et figure de tout premier plan du monde des affaires, Mustafa a été nommé Premier ministre ce mois-ci avec pour mandat de réformer l’Autorité palestinienne, qui exerce une autonomie limitée en Cisjordanie.

Il a également été chargé de diriger l’aide et la reconstruction de Gaza brisée par plus de cinq mois de guerre, tout en assumant la fonction supplémentaire de ministre des Affaires étrangères, en remplacement de Riyad al-Maliki qui occupait ce poste depuis 2009.

Abbas, de loin la figure la plus puissante de l’Autorité palestinienne, a nommé le nouveau gouvernement afin de témoigner de sa volonté de répondre aux demandes internationales de changement au sein des autorités.

Frappe aérienne israélienne présumée en Syrie dans les environs de Damas

Illustration : Le ciel sur un secteur proche de Damas où un dépôt d'armes aurait été bombardé par Israël, en Syrie, le 17 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Illustration : Le ciel sur un secteur proche de Damas où un dépôt d'armes aurait été bombardé par Israël, en Syrie, le 17 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Des médias arabophones font état d’une frappe aérienne israélienne présumée près de la ville syrienne d’al-Bahdaliyah, dans la banlieue de Damas.

Des images publiées sur les réseaux sociaux montrent une colonne de fumée en train de s’élever au-dessus du lieu des bombardements.

L’agence de presse officielle syrienne SANA n’a donné aucune information sur cette frappe.

Le Hezbollah revendique les tirs de roquettes sur le nord d’Israël

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a revendiqué la responsabilité des tirs de roquettes sur les communautés de Shlomi et de Goren, dans le nord d’Israël, un peu plus tôt.

On ne signale aucun blessé, mais les deux communautés auraient subi des dégâts matériels.

Tsahal a indiqué qu’il bombardait les sites de lancement avec son artillerie.

Le système de défense aérienne Patriot intercepte une « cible suspecte » tirée depuis le Liban

Interception d'une cible suspecte au-dessus de Safed dans le nord d’Israël, le 28 mars 2024. (Crédit : Emmanuel Fabian/Times of Israel/X)
Interception d'une cible suspecte au-dessus de Safed dans le nord d’Israël, le 28 mars 2024. (Crédit : Emmanuel Fabian/Times of Israel/X)

Tsahal a confirmé jeudi que le système de défense aérienne Patriot avait réussi à intercepter une « cible aérienne suspecte » se dirigeant vers Israël depuis le Liban.

Au cours de l’incident, un des missiles Patriot a explosé au-dessus du nord d’Israël. L’incident fait l’objet d’une enquête, selon Tsahal.

L’armée de l’air israélienne est en train de démanteler plusieurs de ses batteries Patriot vieillissantes. Son personnel sera formé pour opérer à la place sur le Dôme de fer.

Lors de cette attaque, des sirènes avertissant de tirs ont retenti dans le nord d’Israël, près de la frontière avec le Liban, dans les communautés de Goren, Eilon et Gornot Hagalil.

L’État demande deux heures de plus pour répondre à la Cour sur le « projet Haredi »

Des hommes ultra-orthodoxes arrivant au centre de recrutement de l'armée israélienne, à Tel HaShomer, dans le centre d'Israël, le 28 mars 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)
Des hommes ultra-orthodoxes arrivant au centre de recrutement de l'armée israélienne, à Tel HaShomer, dans le centre d'Israël, le 28 mars 2024. (Crédit : Avshalom Sassoni/Flash90)

L’État demande une nouvelle prolongation de deux heures pour communiquer à la Haute Cour comment il pourrait résoudre le conundrum de la conscription ultra-orthodoxe, après avoir demandé une prolongation d’une demi-journée à près de minuit dans la nuit de mercredi à jeudi.

La Cour n’a répondu ni dans un sens ni dans l’autre à la demande de prolongation du délai dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le délai initial pour que l’État présente sa réponse aux recours demandant la conscription immédiate des haredim étudiant en yeshiva était fixé au 24 mars, mais le gouvernement a ensuite demandé une prolongation de trois jours, ce que la Cour a accepté. Elle a toutefois déclaré à cette occasion qu’en l’absence de réponse à cette date, elle fonderait sa décision sur les informations dont elle dispose.

La deuxième demande de prolongation du délai en 24 heures semble indiquer que le gouvernement fait un effort ultime pour soumettre une réponse substantielle à la Cour.

Quelques minutes avant la demande de délai de mercredi soir, le bureau de la procureure générale a publié un projet de réponse radical indiquant qu’à partir du 1er avril, il n’y aurait plus de mécanisme légal pour ne pas enrôler les hommes haredim en âge de servir dans l’armée ou pour financer les allocations des étudiants en yeshiva à temps plein.

Auparavant, le bureau de la procureure générale avait reproché au secrétaire du cabinet, Yossi Fuchs, de ne pas avoir fourni de réponse détaillée à la Cour sur la manière dont elle pourrait augmenter l’enrôlement dans le service militaire des ultra-orthodoxes, déclarant à Fuchs que la proposition du gouvernement manquait même « d’une base professionnelle minimale ».

Les sirènes retentissent à nouveau dans les villes du nord, dont Shlomi et Rosh Hanikra

Les sirènes retentissent à nouveau dans les localités frontalières du nord, avertissant de l’arrivée de tirs de roquettes.

Les sirènes retentissent dans les villes de la frontière nord qui ont été en grande partie évacuées, notamment Shlomi, Rosh Hanikra, Lehman, Betzet et la zone industrielle d’Achziv Miluot.

Les sirènes retentissent quelques minutes après que l’armée israélienne a déclaré avoir intercepté une « cible aérienne suspecte » en provenance du Liban et se dirigeant vers Israël.

Des habitants de Safed signalent que des missiles d’interception ont été tirés au-dessus de la ville ; aucun blessé

Les habitants de Safed rapportent que des missiles d’interception ont été tirés au-dessus de la ville du nord.

Aucune sirène n’a retenti dans la région et aucun blessé ou dégât n’a été signalé.

L’armée israélienne n’a pas encore réagi à l’incident.

Hamas : « L’opération de Rafah ne sera pas une partie de plaisir »

Le Hamas a commencé à se préparer à une incursion de l’armée israélienne prévue à Rafah, la ville la plus méridionale de Gaza, aurait déclaré un responsable du groupe terroriste palestinien sous couvert d’anonymat.

Dans une interview accordée au média qatari Al-Arabi Al-Jadid, le responsable du groupe terroriste prévient que « l’opération de Rafah ne sera pas une partie de plaisir comme le pensent les dirigeants de l’occupation ».

Il aurait déclaré que le Hamas et d’autres groupes terroristes « sont tout à fait prêts à infliger de lourdes pertes à l’armée d’occupation ».

Le responsable menace également de nouvelles attaques de la part de ce que l’on appelle « l’axe de la résistance », terme utilisé par les responsables iraniens pour désigner la République islamique et ses alliés, tels que le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah, les Houthis du Yémen et d’autres milices chiites en Irak et en Syrie.

« Le chef du gouvernement d’occupation, Benjamin Netanyahu, mène toute la région à l’explosion, et si celle-ci se produit, aucune partie ne pourra en contrôler les répercussions », prévient-il.

Les Houthis du Yémen attaquent les navires de la mer Rouge depuis des mois, depuis que la guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par l’attaque du groupe terroriste palestinien le 7 octobre, affirmant qu’ils visent les navires liés à Israël par solidarité avec les Palestiniens de Gaza, tandis que le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah lance des attaques quotidiennes depuis le Liban depuis le 8 octobre.

Yehuda Fox sur les lieux de l’attentat de la vallée du Jourdain

Les troupes recherchant le terroriste suite à une fusillade, dans la ville d'al-Aujaar en Cisjordanie, près de la Route 90, le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes recherchant le terroriste suite à une fusillade, dans la ville d'al-Aujaar en Cisjordanie, près de la Route 90, le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef du Commandement du Centre de l’armée israélienne, le général de division Yehuda Fox, procède à une évaluation sur les lieux de la fusillade terroriste de ce matin dans la vallée du Jourdain, indique Tsahal.

L’évaluation a lieu alors que les troupes continuent de rechercher le terroriste à l’origine de l’attaque.

Trois personnes ont été blessées dans l’attaque.

À VOIR : Tsahal découvre une cache d’armes dans un quartier du sud de la bande de Gaza

Des troupes de la Brigade Commando opérant dans le quartier d'al-Amal, à Khan Younès, sur une photo publiée le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de la Brigade Commando opérant dans le quartier d'al-Amal, à Khan Younès, sur une photo publiée le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare que les troupes de la Brigade Commando, en collaboration avec d’autres unités, ont saisi des centaines d’armes au cours d’une opération en cours dans le quartier d’al-Amal de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza.

Dans une vidéo publiée par Tsahal, on voit une cache d’armes à feu, d’engins explosifs et d’autres équipements de guerre découverts par l’unité de reconnaissance de la Brigade des Parachutistes dans un bâtiment adjacent à l’hôpital d’al-Amal.

Le commando Egoz a appréhendé des dizaines de terroristes dans le quartier, qui ont été interrogés par l’unité 504 du Directorat des Renseignements militaires, indique l’armée.

De nombreux terroristes armés ont également été tués par les troupes à al-Amal, notamment par des tirs de snipers, dans des combats rapprochés, et en faisant appel à des frappes aériennes, indique Tsahal.

Fermeture du passage Allenby en Jordanie ; Tsahal recherche un terroriste en Cisjordanie

Illustration : Un soldat israélien à l'entrée du point de passage Allenby, le principal poste-frontière pour les Palestiniens de Cisjordanie voyageant vers la Jordanie voisine et au-delà, le 10 mars 2014. (Crédit : Sebastian Scheiner/AP Photo)
Illustration : Un soldat israélien à l'entrée du point de passage Allenby, le principal poste-frontière pour les Palestiniens de Cisjordanie voyageant vers la Jordanie voisine et au-delà, le 10 mars 2014. (Crédit : Sebastian Scheiner/AP Photo)

L’agence de presse palestinienne Wafa rapporte que le passage Allenby/Pont Roi Hussein entre la Cisjordanie et la Jordanie est fermé aujourd’hui suite à une fusillade terroriste dans la vallée du Jourdain ce matin qui a blessé trois Israéliens.

Ce poste-frontière, situé dans la vallée du Jourdain à environ cinq kilomètres à l’est de Jéricho, est un axe de circulation majeur entre la Cisjordanie et la Jordanie. Il ne dessert que les Palestiniens et les touristes ; les Israéliens ne sont pas autorisés à l’emprunter.

La fermeture du point de passage coïncide avec une intensification des activités militaires dans la région, rapporte Wafa, alors que l’armée israélienne mène une chasse à l’homme pour retrouver l’auteur de l’attentat de ce matin dans la ville d’al-Auja.

L’Autorité aéroportuaire israélienne, qui gère le poste-frontière Allenby, n’a pas pu être jointe pour confirmer l’information.

La première flottille de protestation pour Gaza devrait atteindre les eaux proches d’Israël en avril

Le navire Mavi Marmara, le bateau de tête d'une flottille à destination de la bande de Gaza qui a été prise d'assaut par les commandos navals israéliens lors d'une confrontation avant l'aube, navigue dans le port d'Ashdod, en Israël, le 31 mai 2010. (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo/Archives)
Le navire Mavi Marmara, le bateau de tête d'une flottille à destination de la bande de Gaza qui a été prise d'assaut par les commandos navals israéliens lors d'une confrontation avant l'aube, navigue dans le port d'Ashdod, en Israël, le 31 mai 2010. (Crédit : Ariel Schalit/AP Photo/Archives)

Israël s’attend à ce que la première flottille de protestation pour Gaza atteigne les eaux proches au cours de la deuxième semaine d’avril, selon une évaluation consultée par le Times of Israel.

Cette flottille est organisée par la Fondation pour les droits de l’Homme, les libertés et l’aide humanitaire (IHH), une organisation turque responsable de la flottille Mavi Marmara de 2010, au cours de laquelle neuf passagers avaient trouvé la mort après l’intervention des troupes de l’armée israélienne à bord du navire.

Le président de l’IHH, Bülent Yıldırım, a déclaré en février : « Nous allons tester les points d’entrée égyptiens et gazaouis depuis la mer. Israël a déjà mené un raid sur le Mavi Marmara. Cette fois, il ne pourra rien faire. Même s’ils le font, et alors ? Nous deviendrons des martyrs. »

L’IHH, qui figure sur la liste des groupes terroristes d’Israël, aurait des liens avec le parti AK au pouvoir en Turquie et avec des groupes djihadistes dans tout le Moyen-Orient.

Alors que la Turquie et l’Égypte progressent dans leur processus de rapprochement, une flottille soulignant le rôle du Caire dans la restriction des marchandises et des mouvements à l’intérieur et à l’extérieur de la bande de Gaza compliquera la tâche du président turc Recep Tayyip Erdogan et du dirigeant égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

Plusieurs navires de guerre russes pénètrent en mer Rouge en raison des attaques des Houthis

Plusieurs navires de guerre russes ont franchi le détroit de Bab al-Mandab pour entrer en mer Rouge, selon la flotte russe du Pacifique, alors que les Houthis du Yémen attaquent les navires marchands.

La chaîne de télévision Zvezda, qui appartient au ministère de la Défense, cite la flotte qui indique que le croiseur russe Varyag et la frégate Marshal Shaposhnikov participent au voyage.

Les Houthis appartiennent à « l’axe de la résistance », un ensemble de groupes terroristes soutenus par l’Iran et hostiles à Israël et aux États-Unis, qui comprend également le Hamas palestinien, le Hezbollah chiite libanais et des milices irakiennes.

Les Houthis attaquent les navires de la mer Rouge depuis que la guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée par l’assaut barbare mené par le groupe terroriste palestinien sur le sud d’Israël le 7 octobre, affirmant qu’ils visent les navires liés à l’État juif par solidarité avec les Palestiniens de Gaza.

Le ministère de la Santé du Hamas annonce un bilan d’au moins 32 552 morts à Gaza

Au moins 32 552 Palestiniens auraient été tués dans la bande de Gaza depuis le 7 octobre, selon le ministère de la Santé, dirigé par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Ce dernier bilan comprend 62 morts au cours des dernières 24 heures, selon un communiqué du ministère, qui ajoute que 74 980 personnes auraient été blessées à Gaza depuis le début de la guerre.

Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir éliminé 13 000 terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, en plus d’un millier de terroristes qui ont pris d’assaut Israël le 7 octobre.

Les sirènes d’infiltration de drones retentissent dans les villes frontalières du nord du pays

Des sirènes d’alerte concernant des infiltrations présumées de drones retentissent dans les localités frontalières du nord, près de la frontière libanaise.

Les alertes sont activées dans les communautés de Ramot Naftali, du Conseil régional de Mevoot Hermon, de Malkia, d’Iftach et de Dishon.

Les sirènes ont été déclenchées après que le Dôme de fer a abattu un certain nombre de projectiles tirés sur la ville de Shlomi, dans le nord du pays, selon l’armée israélienne.

Le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah a mené plusieurs attaques sur le nord d’Israël à l’aide de drones chargés d’explosifs, bien qu’il y ait également eu de nombreuses fausses alertes.

La mère d’un soldat pris en otage : « Netanyahu, la responsabilité de ramener nos fils vous incombe »

Orna Neutra, dont le fils Oren a été enlevé le 7 octobre, faisant une déclaration, au centre de recrutement de l’armée israélienne de Tel HaShomer, le 28 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/Facebook)
Orna Neutra, dont le fils Oren a été enlevé le 7 octobre, faisant une déclaration, au centre de recrutement de l’armée israélienne de Tel HaShomer, le 28 mars 2024. (Crédit : Capture d'écran/Facebook)

Les membres des familles des soldats de l’armée israélienne retenus en otage par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza doivent rencontrer aujourd’hui le Premier ministre Benjamin Netanyahu, pour la première fois depuis la prise d’otage le 7 octobre dernier.

Avant la rencontre, les familles ont tenu une conférence de presse dans les bureaux de recrutement de Tsahal à Tel HaShomer, à proximité de Tel Aviv, appelant le gouvernement à parvenir à un accord pour assurer la libération de l’ensemble des 130 otages encore détenus par les groupes terroristes.

« Monsieur le Premier ministre Netanyahu, c’est à vous qu’incombe la responsabilité de ramener nos fils à la maison », a déclaré Orna Neutra, dont le fils Omer Neutra, 22 ans, a été enlevé le 7 octobre alors qu’il servait en tant que commandant de char près de Gaza.

« Chaque foyer en Israël connaît le sentiment d’envoyer un enfant à l’armée », déclare Anat Angrest, dont le fils Matan Angrest, âgé de 21 ans, est retenu en captivité. « La fierté, l’inquiétude, l’attente du week-end où votre enfant se présentera en uniforme à la porte et où nous, les mères, recevrons un gros câlin. Nous sommes ressourcées et devenons les meilleures cuisinières du monde. »

« Depuis six mois, nous savons que nos enfants souffrent et que nous n’avons aucun moyen de les aider », dit-elle. « Nous ne savons même pas s’ils sont encore en vie, s’ils survivent à l’enfer. »

« Ce sont des enfants qui viennent de terminer l’école et qui vivent encore à la maison. Leurs jeunes frères et sœurs passent devant leurs chambres vides, posant les questions les plus innocentes, les plus difficiles, les plus déchirantes. »

« Pourquoi le gouvernement accepte-t-il de faire passer ses héros en dernier ? Sont-ils moins importants que les autres ? », demande-t-elle.

Tsahal : Le Dôme de Fer intercepte 9 des 10 roquettes tirées sur Shlomi depuis le Liban ; aucun blessé

Au moins dix roquettes ont été tirées depuis le Liban sur la communauté frontalière de Shlomi, selon l’armée israélienne.

Neuf des roquettes ont été interceptées par le système de défense aérienne Dôme de Fer, indique Tsahal.

Aucun dégât ni blessé n’a été signalé.

L’armée affirme que les troupes bombardent les sites de lancement avec de l’artillerie.

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à nouveau dans les villes du nord

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à nouveau dans les communautés du nord, près de la frontière libanaise.

Les alarmes sont activées dans les communautés de Hanita, Shlomi et Betzet en Galilée occidentale.

Des images postées sur les réseaux sociaux montrent le système de défense aérienne Dôme de fer interceptant des projectiles au-dessus de la zone.

Aucun dégât ni blessé n’a été signalé.

Les communautés proches de la frontière libanaise sont en grande partie évacuées en raison des attaques quotidiennes du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah.

Tsahal a tué plus de 200 terroristes du Hamas retranchés dans l’hôpital Shifa

Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

L’armée israélienne déclare que les troupes ont tué plus de 200 terroristes armés au cours de l’opération contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à l’hôpital Shifa de la ville de Gaza.

Au cours de la journée écoulée, des terroristes armés du Hamas sont sortis de l’unité des urgences de l’hôpital Shifa, où ils étaient retranchés, et ont ouvert le feu sur les troupes, selon Tsahal.

L’armée affirme que cela s’est produit à de multiples reprises au cours des derniers jours.

Tsahal indique, qu’au milieu des combats, les troupes ont évacué les civils, les patients et le personnel soignant vers une autre partie de l’hôpital « que l’armée a préparée et mise en place pour permettre la poursuite des soins adéquats ».

Des troupes de l’armée israélienne opérant dans la bande de Gaza, sur une photo autorisée pour publication le 28 mars 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Tsahal déclare que des dizaines de terroristes du Hamas ont également été tués au cours des opérations de la journée dernière dans le sud de Gaza, à al-Qarara et dans le quartier d’al-Amal, à Khan Younès.

Les troupes opérant dans le sud de la bande de Gaza ont également localisé et détruit des caches d’armes, indique Tsahal.

Dans le centre de Gaza, l’armée déclare que plusieurs terroristes ont été tués au cours de la journée écoulée par les troupes de la Brigade Nahal, notamment en faisant appel à des frappes aériennes.

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent à nouveau dans le nord

Les sirènes d’alerte à la roquette ont retenti dans la ville de Rosh HaNikra, près de la frontière libanaise, avertissant de l’arrivée de tirs de roquettes.

Les sirènes retentissent également dans les villes voisines de Gornot HaGalil et Goren pour la deuxième fois en une heure.

Des sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans le nord près du Liban

Les sirènes d’alerte à la roquette retentissent dans les communautés frontalières du nord, près de la frontière libanaise.

Les alertes retentissent dans les villes de Gornot HaGalil et Goren, qui ont été en grande partie évacuées.

Aucun dégât ni blessé n’a été signalé pour l’heure. Les médias israéliens rapportent que les projectiles ont atterri dans des zones ouvertes.

Depuis le 8 octobre, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah lance des attaques quotidiennes contre les communautés israéliennes et les postes militaires situés le long de la frontière avec le Liban.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.