Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

Le nouveau campus de Bezalel espère attirer les nombreuses communautés de Jérusalem

La plus vieille institution d'art et de design d'Israël s'installe dans le centre-ville pour se rapprocher de la population diversifiée de la capitale

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans l'immobilier pour le Times of Israel.

  • L’entrée à l’arrière du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Dor Kedmi)
    L’entrée à l’arrière du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Dor Kedmi)
  • 
Vue des bâtiments et sites voisins depuis l'intérieur du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : SANAA Architects)
    
Vue des bâtiments et sites voisins depuis l'intérieur du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : SANAA Architects)
  • 
Vue intérieure du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : SANAA Architects)
    
Vue intérieure du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : SANAA Architects)
  • 
Conception à deux niveaux pour adapter le nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel à son environnement, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
    
Conception à deux niveaux pour adapter le nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel à son environnement, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
  • 
Espace d'atelier exposé au sein du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
    
Espace d'atelier exposé au sein du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
  • 
Vue de Jérusalem depuis la terrasse du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
    
Vue de Jérusalem depuis la terrasse du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
  • 
Entrée du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)
    
Entrée du nouveau campus de l'École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)

L’École des beaux-arts Bezalel, l’une des plus anciennes institutions créatives et universitaires d’Israël, s’installe dans un tout nouveau campus au cœur de Jérusalem. Ce nouveau site, dont la construction a duré plus de dix ans, vise à accroître le rôle de la prestigieuse école de design dans la vie des étudiants et à les encourager à s’inspirer de Jérusalem et de ses diverses communautés dans leurs travaux.

Situé sur ce qui était autrefois un parking, à côté de la mairie de Jérusalem et en face de l’Église de la Sainte-Trinité, le nouveau bâtiment s’intègre parfaitement malgré une combinaison complexe de béton et de verre. Les architectes ont cherché à trouver un juste équilibre, en créant une structure moderne sans compromis qui s’intègre néanmoins parfaitement à son paysage et ouvre l’environnement universitaire à la population de Jérusalem.

Bezalel a été le premier institut d’enseignement supérieur d’Israël, fondé en 1906 en consultation avec le père du sionisme politique moderne, Theodor Herzl. Aujourd’hui, l’école propose des programmes dans toutes les disciplines du design, notamment les beaux-arts, l’architecture, le design industriel, la céramique, la joaillerie, la mode, la photographie, le design du verre et la robotique.

Au fil des ans, de nombreuses figures créatives de premier plan en Israël ont été diplômées de Bezalel, notamment le sculpteur et artiste expérimental Yaakov Agam, le designer industriel Ron Arad, le sculpteur Yitzak Danziger et le peintre et sculpteur Nachum Gutman.

Jusqu’à récemment, la majeure partie de l’école se trouvait aux côtés de l’université hébraïque, chaque faculté fonctionnant séparément dans son propre silo. Le nouveau campus offre 42 000 mètres carrés d’espace, accueillant des ateliers, des salles de classe, des galeries et un auditorium pour presque toutes les disciplines, les unes à côté des autres.

Le professeur Adi Stern, doyen de Bezalel, qui a supervisé la planification, la construction et maintenant le déménagement dans les nouvelles installations, a accordé une interview au Times of Israel. « Le mont Scopus ne fait pas partie de la ville de la même manière que le nouveau site. Il s’agit plutôt d’une tour d’ivoire, d’une forteresse. Dans notre nouveau bâtiment, il n’y a ni clôtures ni barrières – tout le monde peut voir ce que nous faisons. »

L’entrée à l’arrière du nouveau campus de l’École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Dor Kedmi)

« Nous essayons d’éviter de créer un îlot intellectuel, et nous voulons nous assurer que nos étudiants se considèrent comme des artistes et des designers de la société. Il est important pour nous d’établir un lien avec Jérusalem – qui est très différente de Tel Aviv – et qui nous offre d’importants défis », a-t-il expliqué.

Le nouveau bâtiment encadre des vues uniques sur Jérusalem, avec un minimum d’interférences. Les proportions sont restées intentionnellement modestes, les multiples niveaux suivant la pente du site afin de garantir que le bâtiment ne s’impose pas trop, qu’il soit entouré d’autres points de repère, et qu’il reflète les bâtiments qui l’entourent.

Le cabinet d’architectes japonais SANAA s’est chargé de la conception du nouveau campus de Bezalel – le premier projet de la société en Israël.

S’adressant au Times of Israel depuis le Japon, Riccardo Cannata, l’un des architectes principaux qui a passé des années en Israël à superviser le projet, a expliqué que l’équipe de conception était très consciente des défis que représente une construction au cœur de Jérusalem.

« Jérusalem a une identité très forte et nous voulions que le bâtiment se fonde ‘naturellement’ dans son environnement. Il était important que le bâtiment n’apparaisse pas comme ‘un corps étranger' », a déclaré Cannata.

Conception à deux niveaux pour adapter le nouveau campus de l’École des beaux-arts Bezalel à son environnement, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)

Mais il y avait aussi le désir de défier les normes de construction de la ville.

Erez Ella, du cabinet HQ Architects basé à Tel Aviv, les architectes locaux impliqués dans la supervision de la livraison des plans, a décrit comment l’équipe a développé une alternative pour remplacer l’utilisation de la pierre sur les surfaces extérieures, comme cela est requis pour tous les bâtiments de Jérusalem.

« Nous avons créé un béton spécial pour ce projet, qui combine du ciment avec des agrégats de pierre de Jérusalem. Cela signifie que le béton de l’ensemble du bâtiment partage une palette de couleurs avec les bâtiments en pierre, se fondant ainsi dans le paysage de Jérusalem, sans compromettre le style moderniste », a expliqué Ella.

Le verre a également été utilisé de manière très délibérée pour créer un sentiment d’ouverture (au lieu que les étudiants et les professeurs se retrouvent à l’abri des regards, derrière des murs massifs).

Selon Stern, cela fait partie d’une tentative délibérée de faire tomber les barrières et de favoriser une perspective multidisciplinaire.

« Au lieu d’enfermer les travaux en cours et de contraindre chaque discipline à travailler dans un espace clos, le nouveau bâtiment ouvre des fenêtres sur toutes les parties du processus créatif », a-t-il déclaré.

« Les ateliers sont littéralement exposés au regard des autres étudiants, et en partie aux passants – qui pourront voir le développement du processus créatif. »

L’espace atelier du nouveau campus de l’École des beaux-arts Bezalel, à Jérusalem, en janvier 2023. (Crédit : Danielle Nagler)

Cannata a déclaré que le ton du nouveau bâtiment était resté neutre afin de fournir un cadre dans lequel « l’attention, l’action et les couleurs » sont fournies par les étudiants.

Les étudiants en architecture continueront pour la plupart à étudier dans le bâtiment historique Bezalel, dans le centre de Jérusalem, à environ 12 minutes à pied du nouveau campus.

Les autres facultés s’installent progressivement dans les nouveaux locaux au fur et à mesure que s’achèvent les travaux de finition.

Le nouveau bâtiment sera entièrement occupé lors de l’ouverture du prochain semestre, mais il faudra probablement attendre encore quelques mois avant que les espaces d’exposition et les galeries ne soient ouverts au public.

Stern a déclaré que le nouvel emplacement de Bezalel souligne sa conviction du rôle du design dans la communauté et il espère que les 2 500 étudiants en design du centre-ville, issus de tous les milieux, comprendront l’importance d’utiliser leurs compétences pour apporter des changements, améliorer leur environnement et aider les autres.

« Jérusalem est comme un laboratoire vivant, un microcosme d’environnements urbains. Nous voulons nous demander continuellement ce que cela signifie de construire dans une telle ville, et remettre en question cette réflexion. Cela peut s’avérer difficile, mais je crois que c’est un moment de changement pour le centre-ville, et que les différentes communautés de Jérusalem peuvent nous inspirer. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.