Rechercher

Les hôtels de Jérusalem proposent des escapades loin des foules – corona oblige

Avec Omicron qui sévit toujours, c'est le bon moment pour vérifier les hôtels près de chez nous

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Baignade dans la piscine chauffée David Citadel pendant le week-end enneigé de janvier 2022 (Avec l'aimable autorisation du David Citadel Hotel)
Baignade dans la piscine chauffée David Citadel pendant le week-end enneigé de janvier 2022 (Avec l'aimable autorisation du David Citadel Hotel)

Parfois, les meilleures escapades ne sont qu’à quelques kilomètres de chez vous.

Avec quelques activités déjà prévues lors d’un week-end froid de janvier, mon mari, mes deux fils et moi nous sommes installés dans un hôtel local, évitant ainsi les allers-retours depuis notre quartier de Jérusalem (nous ne conduisons pas pendant Shabbat).

Mon travail consiste à faire des critiques sur des lieux de vacances, des hôtels, et les visites proposées.

Nous avons pu obtenir une chambre familiale au David Citadel Hotel dans un contexte où la pandémie continue à tuer le tourisme local. (voir différentes options au bas de l’article.)

Un passage des vestiaires intérieurs vers l’extérieur permet aux nageurs de rester dans les eaux chauffées (Courtesy David Citadel Hotel)

Notre week-end a été surclassé. L’hôtel, comme beaucoup de grands hôtels haut de gamme à Jérusalem, était assez vide, avec seulement quelques autres familles qui se pressaient dans le hall et au petit-déjeuner.

« C’est comme ça pendant une grande partie de l’hiver », a déclaré Katerina Brokhes, vice-présidente des ventes et du marketing du David Citadel et de son hôtel partenaire, le Mamilla.

Il y a des avantages à être l’un des rares clients d’un hôtel de luxe pendant une pandémie.

La piscine extérieure chauffée est ouverte et presque vide. On peut nager à travers un passage depuis les vestiaires vers l’extérieur sans avoir à sortir de l’eau dans le froid.

La nouvelle salle de jeux du David Citadel Hotel comprend une réplique du moulin à vent de Montefiore (Avec l’aimable autorisation de David Citadel)

« Les clients ont même nagé pendant la récente tempête de neige à Jérusalem et se sont régalés avec le menu spécial de soupes et le chocolat chaud de l’hôtel servis dans le hall », a déclaré Brokhes. Le taux d’occupation a triplé en 24 heures.

Un faible taux d’occupation pendant notre week-end signifiait qu’il y avait beaucoup d’espace dans la toute nouvelle salle de jeux à un étage inférieur de l’hôtel, conçue par le Sarit Shani Hay Studio primé et offrant des heures de divertissement supervisé par le personnel pour les enfants de tous âges, même pour des jumeaux de 13 ans.

C’est une véritable caverne d’Alibaba, quoique très chic : 100 mètres carrés de panneaux de bois blond remplis de tables de ping-pong, de fléchettes, un véritable terrain de foot, des tables de billard, un petit terrain de babyfoot, des cabines cosy et des coins pour lire, dessiner ou jouer à des jeux de société, et même un coin gymnastique avec sac de frappe et des anneaux.

La nouvelle salle de jeux du David Citadel Hotel (Avec l’aimable autorisation de David Citadel)

Le design intérieur de Hay est intelligent, avec des monuments de Jérusalem incorporés dans plusieurs éléments, tels que le marché de fruits et légumes imitant Mahane Yehuda, ainsi qu’une cuisine miniature complète, un salon et une maison de poupées, et quand ce n’est pas Shabbat, il y a une télévision et une belle panoplie de consoles X-Box à disposition.

« La salle de jeux a des horaires limités, mais le personnel de l’hôtel l’ouvrira à d’autres moments si la demande le justifie », a déclaré Brokhes.

Vous pourrez profiter d’entrées pour les attractions locales, de visites à pied et de promenades en jeep. Pour les clients séjournant deux nuits, il y a un atelier chocolat dans la cuisine, une dégustation de vin, ou une projection de film avec du pop-corn. Ils peuvent également traverser la rue jusqu’à l’hôtel partenaire Mamilla, qui dispose d’une piscine intérieure carrelée d’un bleu profond et de programmes culturels tout au long de la semaine.

« Nous ne pouvons pas utiliser leur piscine en août, mais pour le moment, c’est possible », a déclaré Brokhes.

Nous avons tous les quatre improvisé notre propre visite à pied le samedi matin dans et autour de Rehavia, l’un des premiers quartiers de Jérusalem, construit en 1922.

Une promenade dans la rue Agron nous a amenés à l’Independence Park – un lieu de rencontre populaire le samedi matin pour les promeneurs de chiens, les adeptes de tai-chi et ceux qui veulent savourer une tasse de café dans un établissement du parc ouvert pendant Shabbat.

Nous nous sommes frayés un chemin à travers le parc en direction de la rue King George, en passant devant les bureaux de l’Agence juive et en descendant la rue Keren Kayemeth, l’artère principale de ce quartier historique.

L’une des premières écoles secondaires du pays, Rehavia Gymnasia, est située sur la rue Keren Kayemeth, sur le modèle de la célèbre école Gymnasia de Tel Aviv et est toujours en activité. Un coup d’œil au 8 de la rue Keren Kayemeth offre un aperçu de la fontaine Art déco au centre de la cour de cet ancien complexe d’appartements ouvriers.

Nous avons également fait un détour par le 10, rue Alfasi pour voir un tombeau funéraire de l’époque hasmonéenne avec une épitaphe à Jason, qui selon la légende locale était soit un grand prêtre à l’époque du Second Temple, soit un commandant de la marine.

De retour à l’hôtel avant de partir après Shabbat (un départ tardif est de rigueur dans la plupart des hôtels de Jérusalem pour les pratiquants), nous avons traîné dans la salle de jeux et dans notre chambre Superior Family New City, qui était confortable pour une famille de quatre personnes.

Elle dispose d’un lit queen-size et d’un coin placard spacieux d’un côté de la pièce, un canapé-lit séparé du lit par une bibliothèque/meuble TV de l’autre coté. Une fenêtre en arc s’étend sur presque tout un mur.

La salle de bain est ce qui distingue vraiment la pièce, avec un lavabo et un comptoir en marbre, un jet chaud et puissant dans la douche et une baignoire profonde et confortable, avec des serviettes moelleuses et des produits de bain Bulgari richement parfumés.

Avec des prix commençant à 1 650 NIS pour la chambre et le petit-déjeuner en milieu de semaine et à partir de 1 870 NIS le week-end, le David Citadel Hotel est un régal à prix élevé.

Il existe d’autres options dans la région.

Le meilleur rapport qualité-prix est une chambre familiale à l’Agron Youth Hostel, qui offre un emplacement idéal à l’intersection d’Agron et de King George, avec des chambres pouvant accueillir jusqu’à six personnes pour un coût de 670 NIS avec petit-déjeuner ou 569 NIS pour pour la chambre. Le dîner et le déjeuner sont également disponibles, et la nourriture est plutôt correcte et copieuse.

Les prix à l’Eldan, voisin sur la rue King David, commencent à 900 NIS, et un enfant peut être ajouté à certaines chambres, bien que deux enfants nécessitent une deuxième chambre.

TRYP by Wyndham Jerusalem Bat Sheva sur King George Street aurait été encore plus proche de nos activités du week-end; les chambres coûtent 711 NIS et un seul enfant peut être ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...