Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

L’histoire des deux Herzl dans le nouvel opéra « Theodor » à Tel Aviv

Une production de l'Opéra d'Israël, consacrée à deux périodes de la vie de Theodor Herzl, invite le public à réfléchir à ce qui l'a poussé à fonder le mouvement sioniste moderne

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Extrait de "Theodor", le nouvel opéra original en hébreu sur Theodor Herzl, dont la première aura lieu le 10 mai 2023 à l'Opéra d'Israël (Crédit : Israeli Opera)
Extrait de "Theodor", le nouvel opéra original en hébreu sur Theodor Herzl, dont la première aura lieu le 10 mai 2023 à l'Opéra d'Israël (Crédit : Israeli Opera)

« Theodor », une production originale de l’Opéra d’Israël consacrée à deux périodes de la vie du fondateur du sionisme moderne Theodor Herzl, pourrait se révéler indispensable à quiconque se penche sur l’état actuel de la nation juive.

Cet opéra en hébreu (sous-titré en anglais), qui se joue du 10 au 15 mai à l’Opéra d’Israël à Tel Aviv, plonge directement au cœur des questions qui préoccupent actuellement les Israéliens, alors que le pays s’interroge sur la nature de sa démocratie et sur ce à quoi devrait ressembler l’État juif à l’aube de son 75e anniversaire.

Le compositeur Yonatan Cnaan et le librettiste et metteur en scène Ido Ricklin créent deux réalités parallèles, avec Theodor l’étudiant (joué par Noam Heinz) qui développe son esprit juif tandis que son aîné (joué par Oded Reich) – Herzl à la longue barbe noire – se rend compte de ce qu’il faut faire et écrit son œuvre maîtresse, L’État des Juifs.

La scène du Congrès sioniste de Bâle n’y figure pas, mais la tension et le drame ne manquent pas, comme dans tout opéra, avec des réflexions sur les Juifs et l’égalité, la race et l’indépendance.

Cnaan et Ricklin ont été approchés il y a trois ans pour écrire l’opéra, une idée du philanthrope Daniel Jusidman, dont la fondation familiale a financé l’opéra.

« L’idée était de raconter l’histoire de l’homme derrière l’histoire, ‘l’homme sans barbe’, à l’époque où Theodor était encore étudiant à l’université de Vienne », a expliqué Cnaan.

« Herzl sans la barbe est l’homme que nous ne connaissons pas », a ajouté Ricklin.

L’opéra débute au moment où Herzl, devenu journaliste viennois, couvre l’Affaire Dreyfus à Paris, un événement qui le perturbe profondément. Il remonte le temps lorsque le jeune Herzl est accepté dans une fraternité étudiante nationaliste à Vienne, et dépeint ce que lui et son ami Paul vivent en tant que seuls Juifs du groupe.

Les expériences de Herzl au sein de la société estudiantine et l’Affaire Dreyfus sont fusionnées dans l’opéra, soulignant comment il a été affecté en tant qu’étudiant, et comment il a vécu ce traumatisme une nouvelle fois en tant qu’adulte – le motivant à créer le mouvement sioniste moderne.

« Personne ne sait quel a été l’impact de l’Affaire Dreyfus sur Herzl », a précisé Ricklin. « C’est une question d’interprétation, et nous proposons la nôtre. »

Le librettiste et metteur en scène de l’opéra « Theodor », Ido Ricklin (à droite), dont le nouvel opéra original en hébreu sur Theodor Herzl sera créé le 10 mai 2023 à l’Opéra d’Israël (Crédit : Israeli Opera)

Ce débat sur la réalité et la fiction est une conversation permanente que les deux hommes ont eue au cours des deux dernières années pour déterminer ce qu’il fallait interpréter et ce qu’il fallait souligner, ce qu’il fallait romancer et ce qui avait du sens dans le contexte plus large de l’histoire de Herzl, a déclaré Cnaan.

« Nous échangions des textos sur Herzl jusqu’à minuit », a déclaré Ricklin.

Cet échange d’idées s’étend également à la musique, selon Cnaan.
Les deux hommes avaient l’habitude d’utiliser le mot barvaz, qui signifie canard en hébreu, au lieu de certains mots lorsqu’ils travaillaient sur leur livret.

« Vous savez, comme dans ‘barvaz, barvaz, barvaz, barvaz' », a déclaré Ricklin en chantant une mélodie.

Le compositeur de « Theodor » Yonatan Cnaan, à droite, avec Oded Reich, à gauche, dans le rôle de Herzl dans le nouvel opéra original en hébreu sur Theodor Herzl, dont la première aura lieu le 10 mai 2023, à l’Opéra d’Israël. (Crédit : Israeli Opera)

« Il m’a fallu un certain temps pour savoir comment dessiner le cadre initial, pour savoir quels types de tons je voulais utiliser », a déclaré Cnaan à propos de son processus de composition. « Theodor » est son premier opéra, bien qu’il ait composé « The Star of Izmir », un opéra rock, a reçu une formation classique de compositeur et de chef d’orchestre, et a composé pour d’autres œuvres musicales.

« On ne peut jamais savoir ce qui va se passer. Parfois, les arias poussent la musique et parfois c’est l’inverse. »

La musique de « Theodor » est assurément opératique, mais elle est mélodique à l’oreille et plus légère que des pièces plus anciennes et plus traditionnelles.

Telle était l’intention de Cnaan, amateur de comédie musicale diplômé du Département Opéra de l’université de l’Indiana, où il avait chanté dans le chœur et était tombé amoureux de l’opéra américain contemporain.

Deux Herzl : Noam Heinz dans le rôle du jeune Theodor, à gauche, et Oded Reich dans le rôle de l’aîné dans « Theodor », un opéra hébreu original sur Theodor Herzl dont la première aura lieu le 10 mai 2023 à l’Opéra d’Israël. (Crédit : Israeli Opera)

Cnaan avait à l’esprit le succès fulgurant de la comédie musicale historique « Hamilton » de Lin Manuel Miranda lorsqu’il a conçu « Theodor ».

« La musique de Yonatan est très intuitive et devient l’élément principal », a déclaré Ricklin, dramaturge et metteur en scène expérimenté qui a dirigé des dizaines d’opéras contemporains et classiques et qui est le dramaturge de l’Opéra d’Israël.

« J’ai écouté sa musique des centaines de fois et je connais les paroles par cœur, et quand j’écoute la mélodie, je sais que les paroles sont en phase. On dirige le contexte, pas les mots ».

Les deux auteurs se sont également passionnés pour leur sujet et, comme l’a fait remarquer Ricklin, « ce sont les propres mots de Herzl ».

Ils ont trouvé agréable et naturel d’écrire un opéra et de composer de la musique pour y ajouter des parole en hébreu – et cela a fonctionné pour les chanteurs, dont la plupart sont des locuteurs natifs de l’hébreu.

« Ils ont tout de suite compris », a déclaré Cnaan. « Rencontrer les chanteurs une fois qu’ils ont été choisis a eu une influence majeure sur nous deux. Une fois que nous savions qui ils étaient, nous pouvions écrire la musique pour telle personne et telle voix. »

« Julie, la femme de Herzl, ne devait jouer que la moitié d’une scène et était une ‘soprano hurlante' », a déclaré Ricklin. Lorsque la mezzo-soprano Anat Czarny a été choisie, ils ont changé d’avis et triplé la taille de son rôle.

Anat Czarny dans le rôle de Julie, l’épouse de Theodor Herzl, dans « Theodor », un opéra hébreu original sur Theodor Herzl dont la première aura lieu le 10 mai 2023 à l’Opéra d’Israël. (Crédit : Israeli Opera)

Mais lorsque la soprano Tali Ketzef a été choisie pour le rôle, ils ont décidé de lui donner une aria. « Maintenant, elle est un exemple tentant et séduisant du fascisme », a déclaré Ricklin. « Elle est douce, belle et horrible. »

Ce mélange de hauts et de bas, de drame intense et de tension est tout à fait classique dans le style de l’opéra, mais il y a quelque chose dans « Theodor », avec sa distribution plus jeune, ses thèmes et ses tons, qui devrait également plaire à la jeune génération, ce qui était certainement l’intention de Ricklin et de Cnaan.

« Nous y avons beaucoup réfléchi », a déclaré Ricklin. « Nous avons créé un Herzl plus jeune pour la jeune génération, en faisant de lui et de son ami Paul (joué par Shaked Strul) des personnages pivots pour les personnes âgées de 18 ou 21 ans, afin qu’elles puissent s’y retrouver. »

Cnaan considère les opéras comme « Theodor » comme l’avenir du genre.

Comme l’a dit Herzl, en référence à la création de l’État d’Israël, « si vous le voulez, ce n’est pas un rêve ».

Consultez le site web de l’Opéra d’Israël pour obtenir des billets et des informations sur les conférences d’avant-spectacle et les conversations d’après-spectacle.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.