Israël en guerre - Jour 237

Rechercher

L’Irak prend les « mesures nécessaires » contre les groupes armés kurdes iraniens

Téhéran demande à Bagdad de "désarmer" d'ici au 19 septembre les groupes de l'opposition iranienne et de les évacuer de leurs bases pour les transférer vers des campements

Le ministre irakien des Affaires étrangères Fouad Hussein en conférence de presse à Bagdad, le 
7 mars 2023. (Crédit : Murtaja LATEEF / AFP)
Le ministre irakien des Affaires étrangères Fouad Hussein en conférence de presse à Bagdad, le 7 mars 2023. (Crédit : Murtaja LATEEF / AFP)

L’Irak a commencé à éloigner de sa frontière avec l’Iran les groupes armés de l’opposition kurde iranienne, a assuré mardi son chef de la diplomatie, assurant qu’il se rendrait à Téhéran pour défendre les mesures adoptées par Bagdad et éviter une nouvelle escalade.

Il y a un an, Téhéran bombardait à plusieurs reprises les positions des différents groupes de l’opposition kurde iranienne, accusés notamment d’être impliqués dans le mouvement de contestation déclenché après la mort en détention, en septembre 2022, de Mahsa Amini, une Kurde iranienne interpellée par la police des mœurs.

En avril, les deux pays ont signé un « accord sur la sécurité ». Téhéran demande à l’Irak de « désarmer » d’ici au 19 septembre les groupes de l’opposition iranienne et de les évacuer de leurs bases pour les transférer vers des campements, sous peine de représailles.

Interrogé sur le sujet en conférence de presse mardi à Bagdad, le ministre des Affaires étrangères, Fouad Hussein, a rappelé que ces groupes étaient implantés depuis quatre ou cinq décennies au Kurdistan d’Irak, région autonome dans le nord du pays, à la frontière avec l’Iran.

« Les mesures nécessaires ont été prises pour éloigner ces groupes des zones frontalières, ils ont été logés dans des camps éloignés au cœur du Kurdistan », a-t-il affirmé.

Sans évoquer la question du désarmement, M. Hussein a confirmé que son pays avait « commencé à appliquer l’accord » et qu’il se rendrait mercredi à Téhéran pour « porter ce message ».

« Nous attendons de la partie iranienne qu’elle n’ait pas recours à la violence contre le Kurdistan et contre la souveraineté de l’Irak », a-t-il souligné.

Il a assuré que les négociations avec Téhéran portaient sur la manière « d’empêcher ces groupes d’opposition de franchir la frontière et d’utiliser les armes contre le gouvernement iranien » et sur la nécessité « d’éviter les menaces du recours à la violence, les menaces de bombarder certaines régions du Kurdistan d’Irak ».

Ces derniers mois, plusieurs hauts responsables à Téhéran ont pressé l’Irak de concrétiser ses engagements sur le dossier de l’opposition iranienne.

Jusqu’à maintenant, le gouvernement régional du Kurdistan d’Irak n’a pas publiquement communiqué sur l’application de ces mesures, même si de nombreuses rencontres ont eu lieu entre responsables de la région et représentants iraniens.

Fin août, le porte-parole de la diplomatie iranienne, Nasser Kanani, martelait que « la date limite du 19 septembre ne sera, en aucun cas, prolongée ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.