Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Le grand-père d’Avigaïl Idan heureux, mais blessé à jamais par la mort de son fils et de sa belle-fille

Carmel Idan, le grand-père d'Avigaïl Idan, âgée de 4 ans, s'adressant aux médias après la libération d'Avigaïl des mains du Hamas, le 26 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran)
Carmel Idan, le grand-père d'Avigaïl Idan, âgée de 4 ans, s'adressant aux médias après la libération d'Avigaïl des mains du Hamas, le 26 novembre 2023. (Crédit : Capture d'écran)

Carmel Idan, grand-père de l’otage libérée Avigaïl Idan, 4 ans, a expliqué qu’il n’en a d’abord pas cru ses yeux lorsqu’il a vu des photos de sa petite-fille sur le chemin du retour en Israël, libérée des geôles du Hamas après 51 jours de captivité.

« C’était tout simplement incroyable. Je n’y croyais pas jusqu’à ce que je les voie », a-t-il dit aux journalistes devant sa maison. « Maintenant, je suis calme, mais pas complètement. Parce qu’il y a du bonheur, mais il y a aussi l’absence de Roee et de Smadar ». Les parents d’Avigaïl ont été assassinés par des terroristes palestiniens du Hamas dans leur maison au kibboutz Kfar Aza le 7 octobre.

Carmel a raconté qu’il avait compris qu’Avigaïl serait libérée lors de la première phase des libérations d’otages, vendredi. « Et nous regardions. Elle n’est pas là ! Quelle déception ! C’est la roulette russe. Nous attendions le deuxième jour. Encore une fois, Avigaïl n’était pas là ! Nous n’arrivions pas à y croire. »

Même si c’est une joie incroyable de voir Avigaïl sur le chemin du retour, a-t-il dit, « il y a beaucoup de gens qui ne sont pas encore revenus ».

« Je souhaite vivement qu’ils soient ramenés et que Tsahal termine ce qu’il a promis : Tous les otages [de retour] et le Hamas [détruit]. »

Avigaïl Idan, 4 ans, a été enlevée par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023 au kibboutz Kfar Aza. Ses deux parents ont été assassinés sous ses yeux avant le kidnapping. (Autorisation)

Il a expliqué qu’il a « une blessure ouverte qui ne guérira jamais » – après les meurtres de Smadar et Roee.

Carmel n’a pas encore été autorisé à parler à Avigaïl ni à la voir. Lorsqu’on lui a demandé ce qu’il lui dira lorsqu’il sera autorisé à la voir, il a répondu : « Je ne lui dirai rien. Je l’embrasserai, je la caresserai, je la serrerai dans mes bras. Parler, non ? Il n’y a rien à dire. »

Avigaïl Idan, 4 ans, vue dans une ambulance de la Croix-Rouge avec plusieurs autres otages libérés par le Hamas au troisième jour du cessez-le-feu de 4 jours avec Israël, le 26 novembre 2023. (Crédit : Capture d’écran)

Il a remercié le président Biden. « Nous l’aimons beaucoup pour toute l’aide qu’il nous apporte, à Israël. Continuez. Continuez. Nous ne vous admirons pas. Nous vous aimons. »

Avigaïl et ses deux frères ont la double nationalité américaine, tout comme leur mère.

Carmel n’a encore rien dit de la libération d’Avigaïl à ses frères et sœurs Michael, 9 ans, et Amalya, 6 ans, qui ont survécu à l’épreuve du 7 octobre, notamment en se cachant pendant 14 heures dans un placard. Ils sont « en état de choc, suivis par un psychologue », a-t-il expliqué.

« Ils sont extrêmement tristes. »

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.