Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

L’UNRWA affirme ne pas avoir été prévenu de la frappe de Tsahal sur une école de Gaza abritant des terroristes

Une école de l'Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) abritant des Palestiniens déplacés a été frappée par l'armée israélienne après avoir y localisé  des terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien, à Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 6 juin 2024. (Crédit : Abdel Kareem Hana/AP)
Une école de l'Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) abritant des Palestiniens déplacés a été frappée par l'armée israélienne après avoir y localisé des terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien, à Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 6 juin 2024. (Crédit : Abdel Kareem Hana/AP)

Le chef de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Philippe Lazzarini, a affirmé qu’Israël avait bombardé l’une de ses écoles à Gaza « sans avertissement préalable ».

L’armée israélienne a déclaré avoir tué plusieurs terroristes lors d’une « frappe précise » sur un complexe du groupe terroriste palestinien du Hamas situé à l’intérieur d’une école de l’UNRWA dans la région de Nuseirat. Selon Tsahal, les éléments du groupe terroriste ont été ciblés alors qu’ils étaient concentrés dans trois salles de classe, à l’écart d’une zone où s’abritaient des civils.

« Une autre école de l’UNRWA est devenue un abri attaqué », a écrit Lazzarini sur X. « Attaquer, cibler ou utiliser des bâtiments de l’ONU à des fins militaires est un mépris flagrant du droit international humanitaire. »

Il a ajouté que l’UNRWA « partage les coordonnées de toutes ses installations [y compris de cette école] avec l’armée israélienne et les autres parties au conflit ».

Tsahal avait déclaré plus tôt que « de nombreuses mesures ont été prises avant la frappe pour minimiser le risque de dommages aux personnes non impliquées » – dont l’analyse des images aériennes et l’utilisation de renseignements précis, et qu’elle avait été reportée à deux reprises dans le but de minimiser les dégâts causés aux civils.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.