Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Tsahal frappe une école de l’UNRWA où des dizaines de terroristes auraient été rassemblés

20 à 30 membres du Hamas et du Jihad islamique étaient rassemblés dans une école de l'UNRWA à Nuseirat ; un soldat a été tué lors d'une bataille contre des terroristes qui tentent de s'infiltrer en Israël à partir de Rafah

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une école de l'ONU abritant des Palestiniens déplacés a été touchée par une frappe israélienne à Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 6 juin 2024. Tsahal déclaré avoir frappé un complexe où des terroristes du Hamas et du Jihad islamique étaient rassemblés. (Crédit 
: Bashar TALEB / AFP)
Une école de l'ONU abritant des Palestiniens déplacés a été touchée par une frappe israélienne à Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 6 juin 2024. Tsahal déclaré avoir frappé un complexe où des terroristes du Hamas et du Jihad islamique étaient rassemblés. (Crédit : Bashar TALEB / AFP)

L’armée israélienne a mené une frappe aérienne sur ce qu’elle a décrit comme un complexe utilisé par des dizaines de terroristes du Hamas à l’intérieur d’une école des Nations unies dans le centre de Gaza avant l’aube ce jeudi. Séparément, un soldat israélien a été tué en combattant des terroristes qui tentaient de s’infiltrer en Israël depuis le sud de l’enclave palestinienne.

Le soldat tué lors de l’affrontement frontalier est l’adjudant Zeed Mazarib, 34 ans, un pisteur de la brigade sud de la division de Gaza, originaire de la ville de Zarzir, à majorité bédouine, dans le nord du pays.

En ce qui concerne l’attaque de l’école, Tsahal a déclaré avoir pris de nombreuses précautions pour réduire les dommages causés aux civils lors de la « frappe précise » visant l’enceinte d’une école de l’UNRWA à Nuseirat, où étaient rassemblés quelque 20 à 30 terroristes, dont certains avaient participé à l’assaut du 7 octobre.

Des civils palestiniens déplacés par la guerre ont également trouvé refuge dans l’école.

Le bureau des médias du Hamas a affirmé qu’au moins 27 personnes avaient été tuées dans ce qu’il a qualifié de « massacre » israélien. Juliette Touma, directrice de la communication de l’UNRWA, a déclaré à Reuters que le nombre de personnes tuées lors de l’offensive israélienne sur l’école de Nuseirat se situait entre 35 et 45, mais qu’il n’était pas possible de confirmer ce chiffre à ce stade. Il n’a pas été possible de déterminer immédiatement combien de personnes tuées étaient membres de groupes terroristes.

Tsahal a déclaré que le complexe était utilisé par des membres de la force d’élite Nukhba du Hamas qui ont participé au massacre du 7 octobre en Israël, au cours duquel quelque 1 200 personnes ont été tuées et 251 autres ont été prises en otage.

L’armée a déclaré que les terroristes, ainsi que les membres du groupe terroriste palestinien du Jihad islamique, « ont dirigé des attaques terroristes à partir de la zone de l’école, tout en l’exploitant comme lieu civil et comme abri ».

Cette infographie publiée par l’armée le 6 juin 2024 montre une école des Nations Unies à Nuseirat, dans le centre de Gaza, où Tsahal dit avoir frappé un complexe du Hamas. (Crédit : armée israélienne)

Selon l’armée, les membres des groupes terroristes ont été frappés alors qu’ils étaient rassemblés dans trois salles de classe, à l’écart d’une zone où s’abritaient des civils.

« L’attaque a permis d’éliminer des terroristes qui avaient prévu de perpétrer des attentats et d’avancer des projets terroristes imminents contre nos forces », a déclaré l’armée israélienne, ajoutant que « de nombreuses mesures avaient été prises avant l’attaque pour minimiser les risques de dommages pour les personnes non impliquées », notamment l’analyse des images aériennes et l’utilisation de renseignements précis.

La frappe avait été reportée à deux reprises, l’armée ayant déclaré qu’elle s’efforçait d’affiner le plan pour éviter de blesser des civils, selon des informations consultées par le Times of Israel.

Israël a accusé à plusieurs reprises le Hamas d’utiliser des écoles, des bureaux de l’ONU et d’autres infrastructures civiles dans la bande de Gaza, y compris des abris pour les civils, pour des activités terroristes.

Une école de l’ONU abritant des Palestiniens déplacés a été touchée par une frappe israélienne à Nuseirat, dans le centre de la bande de Gaza, le 6 juin 2024. Tsahal déclaré avoir frappé un complexe où des terroristes du Hamas et du Jihad islamique étaient rassemblés. (Crédit : AP Photo/Abdel Kareem Hana)

Quelques heures après la frappe, l’armée a déclaré avoir tué trois terroristes qui tentaient de pénétrer en Israël depuis la zone de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. Un soldat, Mazarib, a été tué au cours de l’échange.

La tentative d’infiltration a commencé vers 4 heures du matin, lorsque des soldats surveillant les caméras de surveillance ont repéré des mouvements suspects par temps brumeux, selon une enquête préliminaire de Tsahal.

Des troupes du bataillon de reconnaissance du désert – une unité de la brigade sud de la division de Gaza, composée principalement de soldats bédouins – ont été dépêchées sur les lieux, à Gaza, juste en face des communautés frontalières israéliennes de Kerem Shalom et de Holit, pour rechercher les suspects.

Vers 5 heures du matin, les soldats ont essuyé des tirs de la cellule, à environ 400 mètres de la frontière israélienne. Les soldats ont riposté aux terroristes et, dans l’échange, Mazarib a été tué.

Quelques instants plus tard, deux des hommes armés ont été tués par une frappe de drone, et peu de temps après, un troisième a été tué par un tir de char, a indiqué Tsahal.

La cellule était armée de fusils d’assaut et de lance-roquettes, selon l’enquête.

Les troupes de la 401e brigade blindée à Rafah, dans le sud de Gaza, sur une image publiée le 29 mai 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Une source militaire a déclaré que Tsahal enquêtait pour savoir s’il y avait un quatrième terroriste qui aurait pu s’enfuir de la scène. Les forces israéliennes ont déclaré qu’aucun suspect n’avait franchi la barrière pour entrer en Israël au cours de l’incident.

L’armée enquête également sur la manière dont les tireurs ont atteint la zone frontalière, où ils ont été repérés.

Jeudi également, la brigade Bislamach – l’école de Tsahal pour les professions du corps d’infanterie et les commandants d’escouade en temps de paix – a été retirée de Rafah, dans le sud de Gaza, après une semaine et demie d’opérations.

Tsahal a déclaré que la brigade se préparait maintenant à des opérations supplémentaires.

Cette semaine, les troupes de la brigade de Bislamach ont découvert une entrée de tunnel dans la chambre d’un enfant, a indiqué l’armée.

L’armée a déclaré que les troupes avaient également découvert une cache d’armes, y compris des engins explosifs stockés dans des sacs portant le logo des Nations unies.

Les troupes de la brigade Bislamach opèrent dans le sud de Gaza à Khan Younès, dans une image publiée le 6 jui 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Le ministère de la Santé de Gaza, contrôlé par le Hamas, affirme que plus de 36 000 personnes ont été tuées ou sont présumées mortes dans les combats qui ont eu lieu jusqu’à présent dans la bande de Gaza. Environ 24 000 d’entre elles ont été identifiées dans les hôpitaux ou par les familles elles-mêmes, le reste étant basé sur les « sources médiatiques » du Hamas. Ces chiffres, qui ne peuvent être vérifiés, comprennent quelque 15 000 agents terroristes qu’Israël dit avoir tués au combat. Israël affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

Tsahal a déclaré que 295 soldats ont été tués au cours de l’offensive terrestre contre le Hamas et des opérations menées le long de la frontière de Gaza. Un contractant civil du ministère de la Défense a également été tué dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.