Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Tirs de roquettes : Les conseils des sages-femmes aux femmes enceintes et aux mères

Illustration, femme enceinte (Crédit : Rostislav_Sedlacek, iStock par Getty Images)
Illustration, femme enceinte (Crédit : Rostislav_Sedlacek, iStock par Getty Images)

Mardi, l’Association des sages-femmes d’Israël a publié des recommandations pour aider les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants à réguler le stress induit par les pics de violence de l’opération Bouclier et Flèche.

Cette association se fait la voix des 1 400 sages-femmes qui oeuvrent dans les hôpitaux publics israéliens et au sein de la communauté, disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour venir en aide aux patientes.

Il est essentiel que les femmes enceintes suivent les instructions qui leur sont données et se rendent à l’hôpital en cas de perte des eaux, de contractions fréquentes ou en présence de symptômes qu’elles ont du mal à interpréter.

Les sages-femmes et autres membres du personnel médical les accueilleront comme d’habitude, dans tous les hôpitaux du pays.

A LIRE : Comment gérer l’anxiété aiguë en cas d’attaque à la roquette ?

Il est particulièrement important que les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants n’intériorisent pas leurs sentiments. En cas d’inquiétude ou de stress, elles doivent au contraire communiquer avec les membres de leur famille et leurs amis. Des groupes de soutien en ligne sont également disponibles. Le fait même de parler à son bébé in utero peut être apaisant.

Les sages-femmes suggèrent également aux femmes enceintes de « danser », d’écouter la musique qui leur plait et de se déplacer avec assurance. Il peut être amusant de le faire avec son conjoint ou des enfants. Les femmes alitées peuvent écouter avec plaisir les chansons qu’elles aiment.

Il est important de garder une attitude positive, ce qui est plus aisé si l’on évite de regarder ou d’écouter les informations. Les images du conflit, que ce soit sur des écrans de télévision ou de téléphone, peuvent suffire à faire grimper le niveau de stress. Il est préférable de rester centrée sur le lien avec le bébé.

La respiration consciente est très utile. Les sages-femmes recommandent de la pratiquer au minimum une fois par jour pendant quelques minutes. Pour cela, placez une main sur votre poitrine et l’autre sur votre ventre, et inspirez par le nez. Retenez votre souffle pendant quelques secondes, puis laissez-le lentement sortir par la bouche. Répétez cette opération 5 à 20 fois, à votre rythme. Cette activité calme à la fois la mère et le fœtus.

Enfin, faites une liste des choses que vous aimez faire et faites-les, si les conditions de sécurité sont réunies. Cela vous permettra de garder une attitude positive et engagée, et de garder vos habitudes.

Les femmes peuvent contacter une sage-femme et lui poser toute question utile sur le groupe Facebook privé « A Midwife’s Word ».

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.