Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Deux Israéliennes tuées dans une fusillade ; 44 roquettes tirées depuis Gaza

Une maison de Sderot a été touchée, sans faire de victime ; Tsahal frappe des cibles du Hamas à Gaza et dans le sud du Liban et renforce ses effectifs ; tensions à Jérusalem

  • Théâtre d’une fusillade mortelle en Cisjordanie, près de l'implantation de Hamra, le 7 avril 2023. (Autorisation ; Utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
    Théâtre d’une fusillade mortelle en Cisjordanie, près de l'implantation de Hamra, le 7 avril 2023. (Autorisation ; Utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
  • Théâtre d’une fusillade mortelle en Cisjordanie, près de l'implantation de Hamra, le 7 avril 2023. (Autorisation ; Utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
    Théâtre d’une fusillade mortelle en Cisjordanie, près de l'implantation de Hamra, le 7 avril 2023. (Autorisation ; Utilisé conformément à l’article 27a de la Loi sur les droits d’auteur)
  • Un homme tient des éclats de roquettes après des frappes aériennes israéliennes à Al Qulaylah, dans le sud du Liban, le 7 avril 2023. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)
    Un homme tient des éclats de roquettes après des frappes aériennes israéliennes à Al Qulaylah, dans le sud du Liban, le 7 avril 2023. (Crédit : Mahmoud Zayyat/AFP)
  • Une fenêtre de bus brisée par une pierre, prétendument lancée par un résident de la ville bédouine de Hura, dans le sud du pays, en mars 2023. (Crédit : Police israélienne et agence de sécurité du Shin Bet)
    Une fenêtre de bus brisée par une pierre, prétendument lancée par un résident de la ville bédouine de Hura, dans le sud du pays, en mars 2023. (Crédit : Police israélienne et agence de sécurité du Shin Bet)
  • Des soldats israéliens patrouillent près de Kibuttz Malkia, à la frontière avec le Liban, le 7 avril 2023. Le 6 avril, l’armée israélienne a déclaré qu'une trentaine de roquettes ont été tirées depuis le territoire libanais vers Israël lors de la plus importante escalade à la frontière nord depuis qu’Israël et le Hezbollah se sont affrontés durant 34 jours en 2006. (Photo : Jalaa Marey/AFP)
    Des soldats israéliens patrouillent près de Kibuttz Malkia, à la frontière avec le Liban, le 7 avril 2023. Le 6 avril, l’armée israélienne a déclaré qu'une trentaine de roquettes ont été tirées depuis le territoire libanais vers Israël lors de la plus importante escalade à la frontière nord depuis qu’Israël et le Hezbollah se sont affrontés durant 34 jours en 2006. (Photo : Jalaa Marey/AFP)
  • Des Palestiniens inspectent les dégâts causés par des frappes aériennes israéliennes nocturnes à Gaza, le vendredi 7 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)
    Des Palestiniens inspectent les dégâts causés par des frappes aériennes israéliennes nocturnes à Gaza, le vendredi 7 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Fatima Shbair)
  • Des flammes et de la fumée s'élèvent dans le ciel suite à une frappe aérienne israélienne dans le centre de la bande de Gaza, le 7 avril 2023. (Crédit : AP/Fatima Shbair)
    Des flammes et de la fumée s'élèvent dans le ciel suite à une frappe aérienne israélienne dans le centre de la bande de Gaza, le 7 avril 2023. (Crédit : AP/Fatima Shbair)
  • Des éclairs de lumière strient le ciel au moment où le système israélien de défense aérienne - Dôme de fer -intercepte des roquettes tirées par des groupes terroristes palestiniens depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien, le 7 avril 2023. (Photo : Mohammed Abed/AFP)
    Des éclairs de lumière strient le ciel au moment où le système israélien de défense aérienne - Dôme de fer -intercepte des roquettes tirées par des groupes terroristes palestiniens depuis la bande de Gaza sur le territoire israélien, le 7 avril 2023. (Photo : Mohammed Abed/AFP)

Tirs de roquettes : Les conseils des sages-femmes aux femmes enceintes et aux mères

Illustration, femme enceinte (Crédit : Rostislav_Sedlacek, iStock par Getty Images)
Illustration, femme enceinte (Crédit : Rostislav_Sedlacek, iStock par Getty Images)

Mardi, l’Association des sages-femmes d’Israël a publié des recommandations pour aider les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants à réguler le stress induit par les pics de violence de l’opération Bouclier et Flèche.

Cette association se fait la voix des 1 400 sages-femmes qui oeuvrent dans les hôpitaux publics israéliens et au sein de la communauté, disponibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pour venir en aide aux patientes.

Il est essentiel que les femmes enceintes suivent les instructions qui leur sont données et se rendent à l’hôpital en cas de perte des eaux, de contractions fréquentes ou en présence de symptômes qu’elles ont du mal à interpréter.

Les sages-femmes et autres membres du personnel médical les accueilleront comme d’habitude, dans tous les hôpitaux du pays.

A LIRE : Comment gérer l’anxiété aiguë en cas d’attaque à la roquette ?

Il est particulièrement important que les femmes enceintes et les mères de jeunes enfants n’intériorisent pas leurs sentiments. En cas d’inquiétude ou de stress, elles doivent au contraire communiquer avec les membres de leur famille et leurs amis. Des groupes de soutien en ligne sont également disponibles. Le fait même de parler à son bébé in utero peut être apaisant.

Les sages-femmes suggèrent également aux femmes enceintes de « danser », d’écouter la musique qui leur plait et de se déplacer avec assurance. Il peut être amusant de le faire avec son conjoint ou des enfants. Les femmes alitées peuvent écouter avec plaisir les chansons qu’elles aiment.

Il est important de garder une attitude positive, ce qui est plus aisé si l’on évite de regarder ou d’écouter les informations. Les images du conflit, que ce soit sur des écrans de télévision ou de téléphone, peuvent suffire à faire grimper le niveau de stress. Il est préférable de rester centrée sur le lien avec le bébé.

La respiration consciente est très utile. Les sages-femmes recommandent de la pratiquer au minimum une fois par jour pendant quelques minutes. Pour cela, placez une main sur votre poitrine et l’autre sur votre ventre, et inspirez par le nez. Retenez votre souffle pendant quelques secondes, puis laissez-le lentement sortir par la bouche. Répétez cette opération 5 à 20 fois, à votre rythme. Cette activité calme à la fois la mère et le fœtus.

Enfin, faites une liste des choses que vous aimez faire et faites-les, si les conditions de sécurité sont réunies. Cela vous permettra de garder une attitude positive et engagée, et de garder vos habitudes.

Les femmes peuvent contacter une sage-femme et lui poser toute question utile sur le groupe Facebook privé « A Midwife’s Word ».

Cisjordanie : Les terroristes seront interpellés et la présence militaire renforcée

Le général Yehuda Fox s’est engagé à ce que les auteurs de la fusillade en Cisjordanie, qui a coûté la vie à deux sœurs et grièvement blessé leur mère, soient interpellés.

« C’est un attentat extrêmement grave. Nous allons régler leur compte à ces terroristes : ils seront pourchassés et capturés », a déclaré Fox, à la tête des forces armées en Cisjordanie, depuis les lieux de la fusillade dans la vallée du Jourdain.

Il a ajouté que la présence militaire en Cisjordanie avait été considérablement renforcée pour assurer la protection des implantations et des routes qui les desservent.

Smotrich veut rester loyal au gouvernement, trouve la situation sécuritaire intenable

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich a signalé à ses partisans que sa patience vis-à-vis de son gouvernement arrivait à ses limites, vu la manière dont ce dernier gère le terrorisme palestinien.

« Que les postes de contrôle autour de Naplouse soient ouverts est un crime intolérable. Nous en parlons depuis des semaines. Je fais de gros efforts pour rester fidèle et ne pas m’en prendre au gouvernement dont je suis membre, mais ça ne peut pas continuer comme ça », a-t-il écrit sur WhatsApp, a rapporté la presse israélienne.

Le chef extrémiste du parti HaTzionout HaDatit, qui siège au cabinet de sécurité chargé de décider des opérations militaires, accuse également Tsahal d’avoir été « pris en otage » par des doctrines opérationnelles pertinentes au processus de paix d’Oslo, et affirme qu’Israël a une part de responsabilité dans la mort de ses citoyens.

Une fillette de 7 ans grièvement blessée par la chute d’un arbre

Illustration : Une ambulance du Magen David Adom dans le centre d'Israël, le 29 mars 2012. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)
Illustration : Une ambulance du Magen David Adom dans le centre d'Israël, le 29 mars 2012. (Crédit : Yaakov Naumi/Flash90)

Une fillette de 7 ans se trouve dans un état critique suite à la chute d’un arbre, dans son jardin, dans le sud d’Israël.

Elle souffre de blessures à la tête et les secouristes dépêchés sur place tentent de la ranimer, a fait savoir le service de secours du Magen David Adom.

Suite au dernier attentat terroriste, Yoav Gallant relève le niveau de sécurité

Illustration : Les plus hauts responsables de la sécurité israélienne se réunissent le 6 avril 2023. De gauche à droite, le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, le chef du Shin Bet, Ronen Bar, le chef du Mossad, David Barnea, et le ministre de la Défense, Yoav Gallant (Crédit : Ariel Harmoni/Ministère de la Défense)
Illustration : Les plus hauts responsables de la sécurité israélienne se réunissent le 6 avril 2023. De gauche à droite, le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, le chef du Shin Bet, Ronen Bar, le chef du Mossad, David Barnea, et le ministre de la Défense, Yoav Gallant (Crédit : Ariel Harmoni/Ministère de la Défense)

À l’issue d’un récent point de sécurité, le ministre de la Défense Yoav Gallant a relevé le niveau de sécurité sur l’ensemble des routes et communautés du pays, suite à un attentat meurtrier en Cisjordanie et aux flambées de violence en plusieurs points du territoire.

Son cabinet de Gallant dit avoir reçu des éléments nouveaux dans le cadre de l’enquête sur la fusillade de la vallée du Jourdain et des mesures prises pour trouver et interpeller les auteurs.

Le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, les chefs des agences du Shin Bet et du Mossad et d’autres hauts commandants militaires ont pris part à cette réunion.

Arrestation de 6 Bédouins qui auraient jeté des pierres sur des bus dans le Néguev

Une fenêtre de bus brisée par une pierre, prétendument lancée par un résident de la ville bédouine de Hura, dans le sud du pays, en mars 2023. (Crédit : Police israélienne et agence de sécurité du Shin Bet)
Une fenêtre de bus brisée par une pierre, prétendument lancée par un résident de la ville bédouine de Hura, dans le sud du pays, en mars 2023. (Crédit : Police israélienne et agence de sécurité du Shin Bet)

La police et l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet ont indiqué avoir arrêté six personnes soupçonnées d’avoir jeté des pierres sur des bus circulant sur les routes du Néguev, selon un communiqué.

On compte cinq mineurs et un homme de 22 ans parmi les suspects, tous résidents de la ville bédouine de Hura, dans le sud du pays. Ils auraient perpétré plusieurs attaques en mars, avec l’intention de blesser des Juifs.

Selon l’enquête de la police, certains des suspects servaient d’observateurs, tandis que d’autres lançaient des pierres.

Le tribunal de première instance de Beer Sheva a prolongé la détention provisoire des suspects et un acte d’accusation devrait être déposé contre eux au début de la semaine prochaine.

60 000 fidèles ont pris part à la prière de midi au Mont du Temple

Des fidèles musulmans prennent part à la Prière de midi en ce troisième vendredi de Ramadan sur le Mont du Temple, à Jérusalem, le 7 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)
Des fidèles musulmans prennent part à la Prière de midi en ce troisième vendredi de Ramadan sur le Mont du Temple, à Jérusalem, le 7 avril 2023. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Les prières de midi se sont terminées à la mosquée Al Aqsa, sur le mont du Temple de Jérusalem, et quelque 60 000 musulmans ont depuis regagné leur domicile, la plupart dans le calme.

Toutefois, alors que la prière touchait à sa fin, des centaines de personnes se sont massées et ont agité des drapeaux palestiniens et du Hamas, tout en se réjouissant du récent attentat terroriste, dans la vallée du Jourdain, en Cisjordanie, qui a coûté la vie à deux sœurs israéliennes.

Ils ont également fait l’éloge du Liban, d’où des dizaines de roquettes ont été tirées hier vers Israël, dans ce qui s’annonce comme les pires violences transfrontalières depuis 2006.

Shabtai invite les détenteurs légaux d’armes à les porter

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, lors d'une exposition sur la sécurité dans le Conseil régional de South Sharon, le 21 mars 2023. (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)
Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtaï, lors d'une exposition sur la sécurité dans le Conseil régional de South Sharon, le 21 mars 2023. (Crédit : Gideon Markowicz/Flash90)

Le chef de la police israélienne, Kobi Shabtai, appelle les titulaires de permis de port d’armes à se munir de ces derniers après la mort de deux Israéliennes lors d’une fusillade dans la vallée du Jourdain, en Cisjordanie ; une troisième a été grièvement blessée.

« Cette attaque meurtrière nous rappelle à quel point la menace d’actes hostiles reste d’actualité », a déclaré Shabtai.

Le responsable a également évoqué les heurts récents à la mosquée Al-Aqsa au mont Temple à Jérusalem, et a souligné le rôle des forces de sécurité pour assurer la liberté de culte pendant le mois sacré musulman du Ramadan qui coïncide cette année avec la fête juive de Pessah.

« La volonté de perturber la paix s’est accrue ces derniers jours et résulte de l’incitation incessante à la violence », a-t-il déclaré. « Nous devons continuer à mener des actions judicieuses et ciblées contre quiconque perturbe l’ordre, tout en veillant à continuer à autoriser la liberté de culte à tous et à privilégier les voies du discours et du dialogue. »

Réunion de Gallant avec les plus hauts responsables après l’attaque en Cisjordanie

Illustration : Les plus hauts responsables de la sécurité israélienne se réunissent le 6 avril 2023. De gauche à droite, le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, le chef du Shin Bet, Ronen Bar, le chef du Mossad, David Barnea, et le ministre de la Défense, Yoav Gallant (Crédit : Ariel Harmoni/Ministère de la Défense)
Illustration : Les plus hauts responsables de la sécurité israélienne se réunissent le 6 avril 2023. De gauche à droite, le chef d’état-major de Tsahal, Herzi Halevi, le chef du Shin Bet, Ronen Bar, le chef du Mossad, David Barnea, et le ministre de la Défense, Yoav Gallant (Crédit : Ariel Harmoni/Ministère de la Défense)

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, se réunira sous peu avec de hauts responsables militaires et de la Défense suite à la fusillade meurtrière en Cisjordanie, a indiqué son cabinet.

Cet attentat, qui a eu lieu dans le nord de la vallée du Jourdain, a coûté la vie à deux femmes et grièvement blessé une troisième.

Une fusillade avec des « conséquences graves » dit un élu de la vallée du Jourdain

David Elhayani, chef du Conseil régional de la vallée du Jourdain, assiste à une conférence de presse du Conseil Yesha devant le cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 12 août 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
David Elhayani, chef du Conseil régional de la vallée du Jourdain, assiste à une conférence de presse du Conseil Yesha devant le cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 12 août 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

David Elhayani, du Conseil régional de la vallée du Jourdain, a qualifié la fusillade meurtrière survenue à proximité de l’implantation de Hamra d’« incident très grave ».

À l’antenne de la Douzième chaine, Elhayani a déclaré que l’attentat terroriste qui a tué deux femmes et grièvement blessé une troisième, « aurait de graves conséquences ».

3e victime de la fusillade dans un état critique, amenée en hélicoptère à l’hôpital

La troisième victime de l’attentat meurtrier commis dans le nord de la vallée du Jourdain a été transportée à l’hôpital dans un état critique, selon les secouristes.

Le service d’ambulance Magen David Adom a indiqué que la jeune femme de 45 ans avait été transportée par hélicoptère à l’hôpital Hadassah Ein Kerem de Jérusalem.

Deux femmes d’une vingtaine d’années ont été déclarées mortes sur place, selon le MDA.

Deux Israéliennes tuées après une fusillade en Cisjordanie

Deux Israéliennes ont été tuées et une autre a été grièvement blessée dans une fusillade survenue ce vendredi midi à proximité de l’implantation de Hamra, dans le nord de la Cisjordanie, ont indiqué des responsables.

Selon le service d’urgence de ZAKA et des responsables locaux, deux des trois victimes de l’attaque sont décédées.

L’armée affirme que les troupes recherchent des suspects qui ont ouvert le feu sur la voiture, provoquant son accident.

Tsahal lève les restrictions sur Gaza, un signe possible de la fin de l’escalade

Le commandement du Front intérieur a levé les restrictions imposées aux habitants des villes frontalières avec la bande de Gaza.

En début de matinée, l’armée avait demandé aux habitants de rester à proximité des abris anti-bombes, anticipant de nouvelles attaques de roquettes en provenance de la bande de Gaza.

Les responsables locaux ont informé les habitants que ces restrictions avaient été levées.

Plusieurs médias israéliens ont mentionné des sources israéliennes anonymes selon lesquelles, à moins qu’une nouvelle salve de projectiles ne soient lancés sur Israël, ceci pourrait signifier la fin de cet épisode de combats.

Tsahal demande aux habitants du sud de rester près des abris anti-bombes

L’armée israélienne demande aux habitants des villes frontalières avec la bande de Gaza de rester à proximité des abris anti-bombes jusqu’à nouvel ordre, car l’armée prévoit une intensification des attaques à la roquette.

Les résidents sont invités à rester dans l’espace protégé pendant 10 minutes après avoir entendu une sirène de roquettes, a indiqué l’armée.

Tsahal affirme avoir pris pour cible une série de postes d’observation appartenant au groupe terroriste du Hamas le long de la frontière avec la bande de Gaza, en réponse à de nouveaux tirs de roquettes ces dernières heures.

La famille dont la maison a été touchée par une roquette veut « quitter Sderot »

Deux missiles intercepteurs du Dôme de fer lancés sur Sdérot suite au lancement d'un drone depuis la bande de Gaza, le 4 février 2023. (Autorisation/ Dadi Fold)
Deux missiles intercepteurs du Dôme de fer lancés sur Sdérot suite au lancement d'un drone depuis la bande de Gaza, le 4 février 2023. (Autorisation/ Dadi Fold)

La mère d’une fillette de neuf mois dont la maison a été touchée par une roquette, à Sderot, pendant la nuit, a déclaré aux journalistes avoir l’intention de quitter la ville en raison des attaques lancées depuis la bande de Gaza.

« Nous allons immédiatement quitter Sderot. Je ne veux pas que ma fille grandisse dans un environnement nocif pour sa santé mentale alors qu’elle n’a que neuf mois », a déclaré Sherry Vazana au site d’information Ynet.

Aucun des membres de la famille n’a été blessé, mais la roquette a endommagé le salon de la maison et entrainé une coupure d’électricité, a-t-elle expliqué.

Mont du Temple – Dispersion sans heurts d’un soulèvement de fidèles musulmans

Des policiers affrontant des Palestiniens à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des policiers affrontant des Palestiniens à l'intérieur de la mosquée Al-Aqsa, sur le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 5 avril 2023. (Crédit : Capture d'écran Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Selon la police, après les prières musulmanes du matin, en ce vendredi sur le Mont du Temple, des centaines de personnes se sont mises à scander des slogans haineux et des émeutiers masqués ont lancé des pierres en direction de la Porte des Maghrébins, par laquelle Juifs et touristes sont autorisés à entrer dans l’enceinte de la Vieille Ville en semaine, à l’exception du vendredi.

Toujours de source policière, l’une des pierres aurait failli toucher une femme musulmane, qui aurait fait une chute.

La police a pénétré de quelques mètres dans l’enceinte du Mont du Temple par cette même porte et les émeutiers se sont alors dispersés, sans recours à la force, a ajouté la police, qui a publié des images de l’incident, dont celles d’émeutiers en train de s’armer de pierres.

Le maire de Sderot : Sévérité contre Gaza et fin de « l’immunité des terroristes »

Alon Davidi, maire de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, lors d'une conférence de presse, à Jérusalem, le 27 mars 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Alon Davidi, maire de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, lors d'une conférence de presse, à Jérusalem, le 27 mars 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Des élus locaux du sud du pays dénoncent l’action du gouvernement, qu’ils jugent insuffisante contre les terroristes de Gaza qui ont bombardé leur ville de roquettes, dont une quarantaine rien que pendant la nuit dernière.

« Il faut dire les choses comme elles sont – il n’y a pas de terroristes morts à Gaza », a déclaré Alon Davidi, maire de la ville de Sderot, particulièrement exposée aux tirs, et dont une maison a été touchée pendant la nuit.

« Cela signifie que cette politique d’immunité des terroristes, qui nous rend la vie impossible, se poursuit. »

« Je sais bien que c’est compliqué parce que cela se passe au Liban et chez nous, mais ce n’est pas la première roquette. Cela fait des mois que nous vivons sous la menace de ces tirs de roquettes », dit-il.

« Pour changer la donne, il faut changer de tactique. Il est temps que le gouvernement et le Premier ministre adoptent une politique d’élimination », affirme-t-il, soulignant la campagne antiterroriste à grande échelle qui se déroule depuis de nombreux mois en Cisjordanie.

Selon les médias israéliens, d’autres élus locaux du sud du pays auraient dit que seuls les assassinats ciblés de terroristes de Gaza « ramèneront le calme ».

Tamir Idan, chef du Conseil régional de Sdot Negev, a déclaré que les « réponses mesurées » à la petite semaine « n’étaient en rien dissuasives et faisaient passer un mauvais message aux terroristes, que ce soit à Gaza ou au Liban ».

Lui aussi réclame des assassinats ciblés et une action « décisive et douloureuse » dans les prochains jours.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.