Netta Barzilai : « Israël mérite une raison de faire la fête »
Rechercher

Netta Barzilai : « Israël mérite une raison de faire la fête »

"Je suis fière et honorée d’apporter cet événement magique en Israël l’an prochain", a dit la chanteuse : des milliers de personnes sont descendues dans les rues tard dans la nuit

La place Kikar Rabin à Tel Aviv, après la victoire d'Israël à l'Eurovision, le 12 mai 2018 (Crédit : capture d'écran)
La place Kikar Rabin à Tel Aviv, après la victoire d'Israël à l'Eurovision, le 12 mai 2018 (Crédit : capture d'écran)

La lauréate israélienne du concours de chanson de l’Eurovision Netta Barzilai a déclaré lors d’une conférence de presse à Lisbonne samedi soir qu’elle était ravie que sa victoire ait aidé à changer l’image d’Israël.

Quelques instants après avoir remporté la compétition avec sa chanson « Toy » et après que le Premier ministre Benjamin Netanyahu l’a appelé pour lui dire qu’elle était la « meilleure ambassadrice » d’Israël, Barzilai était pleine d’enthousiasme devant les médias internationaux, déclarant que sa chanson – sur le thème de l’émancipation des femmes – était une victoire pour la diversité et la différence.

« Je ne suis pas votre jouet. Espèce de garçon stupide. Maintenant, je vais me débarrasser de toi », disent les paroles de la chanson.

On lui a demandé quel était son message. « Je ne pense pas que j’aie à dire grand chose après ce qui s’est passé ce soir. Après qu’une majorité m’a choisie, a-t-elle dit. C’est la meilleure chose qui puisse se passer pour les gens – choisir quelque chose de différent. Choisir quelque chose qui a évolué. Choisir 2018 ».

Barzilai, âgée de 25 ans, a remporté la compétition en grande partie grâce aux votes des téléspectateurs des pays participants, ce qui lui a permis de passer devant Chypre et l’Autriche à la première place après que les jurys ont voté.

La chaîne israélienne Kan TV, qui diffuse le concours et la conférence de presse, a utilisé un écran partagé en deux pour montrer à la fois Barzilai s’exprimant à la presse et des milliers d’Israéliens fêtant sa victoire sur la place Rabin de Tel Aviv, y compris en sautant dans la fontaine.

« Je suis fière et honorée d’apporter cet événement magique en Israël l’année prochaine, a-t-elle dit alors que certains dans la conférence de presse ont commencé à chanter « Hava Nagila ».

Netta Barzilai après avoir remporté la finale de la 63e édition de l’Eurovision Song Contest 2018 à l’Arena Altice de Lisbonne, le 12 mai 2018. (Crédit : AFP / Francisco LEONG)

« C’est tellement génial que nous ayons remporté l’Eurovision, a-t-elle déclaré en réponse à une question en hébreu. Tellement génial que nous ayons changé l’image [d’Israël] … Nous le méritons. »

« Israël mérite une raison de faire la fête », a-t-elle répété plus tard au journaliste de la télévision israélienne. J’aime mon pays ».

Filmant les célébrations à Tel Aviv, un présentateur de la TV israélienne a salué la victoire de Barzilai comme « un triomphe sur le BDS », après que des militants du boycott d’Israël ont distribué des prospectus et ont fait campagne pour que les autres pays ne votent pas pour Israël.

Barzilai a dit, lors de la conférence de presse, que sa victoire était « un peu dur à réaliser », mais qu’elle n’avait pas été stressée quant à ses chances de succès. « L’authenticité a payé, a-t-elle dit, soulignant que « tout le monde a accompli une performance extraordinaire ce soir… mais quelqu’un devait bien gagner ».

Interrogée sur le fait d’être une icône gay, Barzilai a déclaré : « Certains membres de mon équipe qui s’occupent de moi et me soutiennent pour traverser des moments difficiles font partie de la communauté [LGBT], et je ne suis rien sans eux ».

Elle a promis : « Je serai à la prochaine parade de la gay pride à Tel Aviv… Vous devriez venir à Tel Aviv ».

« Je suis fière de moi, et peu importe ma taille, a continué Barzilai. Je dois simplement être moi-même… je veux juste créer de la musique… des choses audacieuses… casser les codes à chaque fois… je vais continuer à me mettre au défi jusqu’à ma mort ».

Elle a aussi salué les fans israéliens « qui sont venus nous soutenir ». Elle a dit qu’il n’y a « rien de mieux qu’une fête israélienne. Vous ne pouvez pas imaginer. Vous verrez l’année prochaine ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...