Offre publique de vente à la bourse de Tel Aviv à la fin 2018
Rechercher

Offre publique de vente à la bourse de Tel Aviv à la fin 2018

La bourse prévoit de vendre une part d'au moins 31,7 % sur le marché local à une valeur minimale de 551 millions de shekels

Un courtier à la bourse de Tel Aviv (Crédit :  Moshe Shai/Flash90)
Un courtier à la bourse de Tel Aviv (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

La bourse israélienne va organiser une offre publique de vente initiale de ses actions avant la fin de l’année, a indiqué lundi Ittai Ben-Zeev, le directeur-général du marché boursier de Tel Aviv.

« Nous avons commencé à travailler sur une brochure », a expliqué Ben-Zeev lors d’une conférence de presse à Tel Aviv. La bourse présentera un projet de brochure à l’Autorité israélienne des Titres au mois de septembre, en programmant au mois de décembre cette vente d’actions, a-t-il ajouté.

La bourse prévoit de céder au moins une part de 31,7 % à une valeur minimum de 551 millions de shekels, a-t-il noté. Si elle ne parvient pas à obtenir cette estimation, alors l’offre publique de vente sera stoppée, a-t-il ajouté.

Cette vente entre dans le cadre d’une initiative visant à attirer davantage d’investisseurs sur le marché pour le rendre plus concurrentiel et efficace, lui permettant de devenir un acteur mondial plus dominant et plus accessible au public.

Tous les citoyens israéliens – en raison de leurs prestations d’Etat – possèdent une part dans la seule bourse du pays.

La vente d’action sera ouverte aux investisseurs particuliers – à tous ceux qui ont un compte bancaire privé en Israël – et initialement fermée aux investisseurs institutionnels, a-t-il dit, de manière à ce que tout un chacun puisse devenir « un partenaire boursier », a-t-il ajouté.

Actuellement, les investisseurs particuliers – en opposition aux investisseurs institutionnels – ne constituent que 5 % des transactions sur les actions effectuées en bourse. Une offre publique de vente initiale des actions du TASE ouverte seulement aux particuliers va dynamiser ce chiffre, a-t-il précisé.

« L’idée est d’amener le public à s’impliquer davantage ».

Le cours de l’action, lors de cette offre publique, sera déterminé à une date ultérieure.

« Nous ne savons pas à quel prix nous organiserons cette vente d’action », a-t-il indiqué lors d’un entretien réalisé en marge de la conférence de presse. Je pense que l’introduction en bourse aura lieu à une valeur supérieure à 551 millions de shekels, mais pas significativement supérieure ».

La part vendue lors de l’offre publique de vente pourrait être plus élevée que les 31,7 % prévus à l’origine si les membres actuels du marché boursier – banques et courtiers – décident de céder une partie des 22,3 % qu’ils possèdent lors de la vente, a-t-il dit.

La bourse a fait un bénéfice net de 14 millions de shekels en 2017, en excluant une charge comptable qui ne s’est présentée qu’une seule fois.

Cette offre publique de vente entre dans le cadre d’une plus importante restructuration du TASE. Au mois d’avril, l’administration a approuvé la vente de parts à cinq investisseurs, notamment une part de presque 20 % au fonds Manikay Partners LLC, basé à New York, ainsi qu’à d’autres investisseurs, a fait savoir un communiqué émis par le TASE.

Le mois dernier, cette vente effectuée à Manikay et aux quatre autres investisseurs étrangers a été approuvée par le régulateur israélien des titres.

Suite à la vente à Manikay, des acteurs du marché israélien du capital ont dit leur surprise face à la dissimulation qui aurait marqué cette vente de parts du TASE à des investisseurs étrangers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...