Populisme: Griveaux renvoie dos à dos Le Pen et Mélenchon
Rechercher

Populisme: Griveaux renvoie dos à dos Le Pen et Mélenchon

Le porte-parole du gouvernement les accusent de "surfer sur les peurs", de crier "l'un au complot, l'autre à la conspiration"

Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. (NickK CC BY-SA 4.0  Wikimedia Commons)
Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement. (NickK CC BY-SA 4.0 Wikimedia Commons)

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a renvoyé dos à dos jeudi Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon en termes de populisme car, selon lui, tous deux « surfent sur les peurs ».

Interrogé lors de l’émission « Questions d’info » LCP-Le Point-AFP sur le fait de savoir s’il renvoyait « dos à dos » la présidente du Front national et le chef de file de La France insoumise, M. Griveaux a répondu « oui ».

« Parce qu’ils surfent sur les peurs, ils surfent sur des caricatures en permanence des politiques publiques qui sont conduites et ils affaiblissent la qualité du débat politique en criant, l’un au complot, l’autre à la conspiration, en jouant les victimes d’un système dont ils n’auraient pas voulu, dont ils font partie », a-t-il développé.

Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon (Capture d’écran)

« Marine Le Pen, elle est l’incarnation du système. C’est une PME familiale, la famille Le Pen. Ca fait cinquante ans que ça dure, nous avons eu le père, nous avons la fille, nous aurons la nièce. C’est une PME familiale. Qu’elle ne nous fasse pas le coup du hors système. Quant à Jean-Luc Mélenchon, je rappelle qu’il était déjà sénateur dans les années 80, donc en termes de renouvellement de la vie politique, vous voyez qu’on en est assez loin », a ajouté M. Griveaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...