Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Pour Jordan Bardella, Jean-Marie Le Pen « n’était pas antisémite »

Interrogé sur le cas du député RN du Var Frédéric Boccaletti, accusé d'avoir vendu dans le passé des ouvrages négationnistes , M. Bardella a répondu que "les faits ont 30 ans"

Le leader nouvellement élu du Rassemblement national, Jordan Bardella remercie le public lors du 18e congrès du parti d'extrême droite français à Paris, le 5 novembre 2022. (Crédit : Alain Jocard/AFP)
Le leader nouvellement élu du Rassemblement national, Jordan Bardella remercie le public lors du 18e congrès du parti d'extrême droite français à Paris, le 5 novembre 2022. (Crédit : Alain Jocard/AFP)

Le président du Rassemblement national Jordan Bardella a estimé dimanche que Jean-Marie Le Pen, qui a co-fondé le FN avec un ancien Waffen-SS, n’était « pas antisémite ».

« Je ne crois pas que Jean-Marie Le Pen était antisémite », a déclaré Jordan Bardella sur BFMTV.

« Je n’aurais pas tenu les propos qu’il a tenus sur le point de détail, parce que pour moi l’horreur de la Shoah n’est pas un point de détail de l’Histoire », a-t-il cependant ajouté, en référence à la célèbre phrase de Jean-Marie Le Pen, qui demeure depuis les années 1980 l’incarnation politique de l’antisémitisme et a été condamné pour cela – pour complicité d’apologie de crime de guerre et contestation de crime contre l’humanité.

« La rupture politique entre Marine Le Pen et Jean-Marie Le Pen a précisément eu lieu sur la question de l’antisémitisme, allant même jusqu’à exclure son propre père du Front national », en 2015, a détaillé le président du RN, assurant que son « mouvement politique est parfaitement irréprochable ».

Interrogé sur le cas du député RN du Var Frédéric Boccaletti, accusé d’avoir vendu dans le passé des ouvrages négationnistes dans sa librairie, M. Bardella a répondu que « les faits que vous citez ont 30 ans, 35 ans ».

« Je crois qu’il a très vite tourné le dos à ses activités de libraire. Sur cette question, pour le connaitre, il est irréprochable », a-t-il insisté.

M. Bardella a évoqué par ailleurs un nouvel antisémitisme, « teinté du vert de l’islamisme et du rouge du gauchisme culturel ».

Il a accusé le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon d’être le « porte-parole du Hamas en France » et les Insoumis d’être des « collabos d’une idéologie qui s’est constituée en cinquième colonne dans notre société ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.