Israël en guerre - Jour 195

Rechercher

Prière virtuelle du World Mizrachi, le fils du président du groupe est porté disparu

Un deuxième fils de Doron Perez, chef de l'organisation orthodoxe sioniste, a été blessé à la jambe au cours d'une bataille ; Satmar a déclaré lundi un "jour de prière" pour Israël

La sécurité israélienne à côté de voitures brûlées à l'entrée de la communauté du kibboutz Beeri, à la frontière de Gaza, le 9 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)
La sécurité israélienne à côté de voitures brûlées à l'entrée de la communauté du kibboutz Beeri, à la frontière de Gaza, le 9 octobre 2023. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

JTA – Doron Perez, le président exécutif d’un grand groupe sioniste orthodoxe, n’a pas assisté à l’événement virtuel mondial organisé lundi pour prier pour Israël. L’un de ses fils a été blessé au combat et un autre est porté disparu.

« Grâce à Dieu, leur fils Yonatan est rentré à la maison », a annoncé au début du rassemblement, dans un mélange d’hébreu et d’anglais, le rabbin Danny Mirvis, directeur général adjoint de World Mizrachi, un organisme qui chapeaute les organisations sionistes orthodoxes. « Yonatan a reçu une balle dans la jambe alors qu’il participait à une opération militaire héroïque. Dieu merci, il va bien. »

Mais, a-t-il ajouté, « nous attendons toujours, et désespérément, des nouvelles de leur fils Daniel. Selon des articles non confirmés – et j’insiste sur le fait qu’il s’agit d’articles non officiels et non confirmés » a-t-il ajouté, « il semblerait, très vraisemblablement, qu’il ait été porté disparu au combat. Nous sommes sans nouvelles de lui depuis le matin de Shabbat et nous sommes de plus en plus inquiets quant à sa situation et à son bien-être. »

Avant que le groupe ne commence à réciter des psaumes pour le bien-être d’Israël, Mirvis a lu à haute voix les noms hébreux des deux hommes.

Ce moment illustrait de manière frappante la répercussion dans le monde juif qu’ont eu l’invasion du sud d’Israël et le bilan effarant de morts, de blessés et de prisonniers parmi les Israéliens. Les grands rabbins de plusieurs pays participaient à l’événement inaugural.

« Nous sommes unis dans la prière, dans l’amour, dans le soutien et dans notre solidarité pour Am Yisrael et Medinat Israël« , a assuré Mirvis, en utilisant les termes en hébreu pour désigner le peuple d’Israël et l’État d’Israël. Poursuivant dans le mélange des deux langues, caractéristique des rassemblements de juifs traditionnellement pratiquants, il a ajouté : « Il y a tellement de personnes, tellement de familles qui ont besoin de notre soutien moral et de nos prières en ce moment, il y en a trop pour les absorber et les assimiler vraiment ».

Des Palestiniens de la bande de Gaza lors de l’assaut massif du groupe terroriste Hamas entrent dans le kibboutz Kfar Aza le 7 octobre 2023. (Crédit : Hassan Eslaiah/AP)

La retransmission en direct était l’un des premiers événements massifs organisés par les juifs orthodoxes de la diaspora depuis l’invasion de samedi. La fête juive de Simchat Torah, durant laquelle les juifs orthodoxes s’abstiennent d’utiliser l’électricité, s’est achevée à la tombée de la nuit samedi en Israël et dimanche dans les pays de la diaspora. Comme ils n’avaient ni téléphone ni ordinateur, de nombreux juifs orthodoxes n’ont appris l’ampleur réelle des événements – des centaines de personnes assassinées, des milliers d’autres blessées, une centaine d’autres faites prisonnières – qu’au sortir de la fête.

La manifestation de lundi était l’une des nombreuses organisées dans le monde orthodoxe pour faire face à cette journée de tragédie juive historique. La branche de Jérusalem du mouvement hassidique Satmar, qui rejette traditionnellement le sionisme, a publié une déclaration faisant de ce lundi un « jour de prière » qui inclurait la liturgie généralement associée aux grandes fêtes juives, dont la prière « Avinu Malkeinu » et la récitation des 13 attributs de la miséricorde de Dieu. La déclaration invitait à « réveiller les abondantes miséricordes des cieux ».

L’office de World Mizrachi, qui a suivi les paroles de Mirvis, a débuté en hébreu avec le grand rabbin ashkénaze d’Israël, David Lau, qui a récité le psaume 110, qui commence par la déclaration de Dieu au roi David : « Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. »

Le rabbin David Lau lit des psaumes lors d’une convocation en ligne de juifs orthodoxes sionistes à travers le mouvement mondial Mizrachi. (Crédit : YouTube/JTA)

Le rabbin Lau a ensuite lu le psaume 20, qui commence ainsi : « Que l’Eternel te réponde lorsque tu es dans la détresse, que le nom du Dieu de Jacob te protège ! Qu’il t’envoie du secours depuis le sanctuaire, depuis Sion qu’il te soutienne ! ».

Une grande partie de la session a été consacrée à un mélange de lectures et d’appels à l’aide divine. Les grands rabbins de Grande-Bretagne, d’Afrique du Sud, de la Conférence des rabbins européens et le directeur général de l’Union orthodoxe ont fait des lectures. Le rabbin Dovid Fendel, qui dirige une yeshiva mêlant études religieuses et entraînement militaire à Sderot, une ville en difficulté située à la frontière de la bande de Gaza, a appelé à reprendre et réoccuper Gaza, 18 ans après le retrait par Israël de ses troupes et de ses implantations sur le territoire.

Un rouleau portant les noms et les photos des personnes dont la mort a été confirmée, accompagné d’un enregistrement de « El Malei Rachamim« , une prière traditionnelle pour les morts, a également été récitée lors de l’événement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.