Saar enregistre son nouveau parti, pro-implantations et pro-réforme judiciaire
Rechercher

Saar enregistre son nouveau parti, pro-implantations et pro-réforme judiciaire

L’ancien député Likud nomme sa liste “Nouvel espoir - Unité pour Israël”; son programme est presque identique à celui de Derech Eretz, dont les 2 députés ont annoncé le rejoindre

Gideon Saar visite l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem le 16 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Gideon Saar visite l'hôpital Hadassah Ein Kerem à Jérusalem le 16 décembre 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Jeudi, le député Gideon Saar, qui vient de démissionner, a officiellement enregistré son nouveau parti après avoir quitté le parti au pouvoir, le Likud, en amont de nouvelles élections.

Un communiqué du bureau de Saar a indiqué qu’il avait déposé le nom de « Nouvel espoir – Unité pour Israël » [Tikva Hadasha].

Le communiqué a également publié une liste des objectifs du parti, notamment le soutien aux implantations de Cisjordanie et la réforme du système judiciaire, deux causes défendues par la droite israélienne.

« Soutenir le peuplement et l’agriculture en Galilée et dans le Néguev, en Judée et en Samarie, et le long de la frontière orientale – depuis les hauteurs du Golan, le long du Jourdain et de l’Arava jusqu’à Eilat », indique le communiqué, utilisant le nom biblique de la Cisjordanie.

Saar est opposé à la solution à deux États avec les Palestiniens, et a fait campagne à la droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu pour la direction du Likud l’année dernière, – en vain.

Gideon Saar, à droite, visite la région de Cisjordanie connue sous le nom de E1 près de Maale Adumim, le 10 décembre 2019. (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

Le parti est également attaché à la « réalisation des droits naturels et historiques du peuple juif en terre d’Israël » ; à l’amélioration des écoles et la réduction des écarts scolaires ; au soutien de la libre entreprise de marché avec « une juste promesse d’opportunités pour tous » ; et à la défense des « valeurs d’Israël en tant qu’État national du peuple juif, qui garantit les droits de l’homme et pratique l’égalité des droits individuels ».

Une partie de son programme est formulée de façon presque identique à la plateforme de campagne du parti Derech Eretz, dont les deux députés Zvi Hauser et Yoaz Hendel qui le composent, ont annoncé la semaine dernière qu’ils allaient s’associer à Saar.

La députée Yifat Shasha-Biton visite le service de coronavirus du centre médical Ziv dans la ville septentrionale de Safed le 3 décembre 2020. (David Cohen / Flash90)

La députée populaire Yifat Shasha-Biton les a suivis cette semaine, ce qui fait d’elle la première députée du Likud à faire défection pour rejoindre le parti Tikva Hadasha.

Des médias israéliens ont indiqué qu’elle pourrait occuper la deuxième place sur la liste de Saar.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...