Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Séisme : Une troisième délégation d’aide israélienne en route vers la Turquie

Des médecins, des assistants médicaux, des opérateurs de recherche et de sauvetage et des spécialistes de la traumatologie armés de tonnes de matériel se rendent à Gaziantep

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Des volontaires de United Hatzalah préparant du matériel à l'aéroport Ben Gurion avant de se rendre à Gaziantep, en Turquie, pour participer aux opérations de sauvetage après les puissants tremblements de terre qui ont frappé le pays, le 7 février 2023. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)
Des volontaires de United Hatzalah préparant du matériel à l'aéroport Ben Gurion avant de se rendre à Gaziantep, en Turquie, pour participer aux opérations de sauvetage après les puissants tremblements de terre qui ont frappé le pays, le 7 février 2023. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

Une délégation israélienne de dizaines de médecins, d’infirmiers, de secouristes et de spécialistes en psychotraumatologie a décollé mardi après-midi pour le sud de la Turquie afin de participer aux opérations de sauvetage déjà en cours après le séisme dévastateur et les tremblements de terre plus légers qui ont frappé la région, tuant des milliers de personnes et en laissant beaucoup d’autres sans abri au cœur de l’hiver.

Le vol, organisé par l’organisation d’intervention d’urgence United Hatzalah, devait atterrir à Gaziantep, l’une des villes les plus durement touchées par les secousses.

Plus tôt dans la journée, une délégation plus importante d’environ 150 personnes du Commandement du Front intérieur de Tsahal a atterri dans la ville d’Adana pour commencer les opérations dans cette ville et dans les zones environnantes.

Environ 25 volontaires de United Hatzalah étaient à bord du vol de mardi après-midi, principalement des médecins, des auxiliaires médicaux et des experts en traumatologie, apportant avec eux environ 10 tonnes d’équipement et d’aide humanitaire.

Des volontaires de United Hatzalah à l’aéroport Ben Gurion avant de se rendre à Gaziantep, en Turquie, pour participer aux opérations de sauvetage après les puissants tremblements de terre qui ont frappé le pays, le 7 février 2023. (Crédit : Judah Ari Gross/Times of Israel)

La délégation était dirigée par Yossi Cohen, un officier de réserve du Commandement du Front intérieur. Bien qu’il soit un habitué des opérations de sauvetage, c’était la première fois que Cohen dirigeait une telle délégation. Les quelque deux autres douzaines de volontaires du voyage avaient également une grande expérience des missions de recherche et de sauvetage dans le monde entier. Beaucoup d’entre eux ont pris part à des opérations de sauvetage à la frontière ukrainienne l’année dernière, après l’invasion de la Russie en février, ainsi qu’au tremblement de terre meurtrier au Népal en 2015.

« Notre mission principale est de rejoindre les forces sur place et d’essayer de sauver des vies », a déclaré Cohen à la délégation peu avant le décollage.

Après avoir atterri à Gaziantep, la délégation a prévu de rencontrer une Unité du Front intérieur de Tsahal opérant à proximité et de se joindre à leurs efforts.

« Immédiatement après l’atterrissage, les membres de la délégation travailleront à la mise en place d’un centre de commandement spécial et d’un dispensaire, à l’offre d’une assistance médicale et au sauvetage des personnes piégées [sous les décombres] », a déclaré l’organisation.

Deux hommes transportant un corps d’un bâtiment détruit à Adana, dans le sud de la Turquie, le 7 février 2023. (Crédit : AP Photo/Hussein Malla)

Le vice-président des opérations de United Hatzalah, Dovi Maisel, qui a participé à de nombreuses missions sur des sites sinistrés au fil des ans, a souligné aux volontaires l’importance de leurs efforts.

« Au milieu de cette horrible catastrophe, vous pouvez vous sentir petits face à un si grand événement, mais croyez-moi que votre impact est énorme. Cela est vrai pour vous en tant qu’individus, pour l’organisation et pour le drapeau d’Israël sur votre épaule », a-t-il déclaré.

En plus des volontaires de United Hatzalah, une équipe de l’unité nationale de recherche et de sauvetage d’Israël était présente sur le vol, apportant l’équipement nécessaire au travail délicat, compliqué et dangereux consistant à extraire des personnes de bâtiments effondrés ou en train de s’effondrer.

Un petit groupe de l’organisation IsraAid, comprenant des spécialistes en traumatologie, s’est également rendu à Gaziantep sur le vol de United Hatzalah avec un certain nombre de systèmes de purification de l’eau. La délégation prévoyait d’évaluer les besoins sur le terrain afin de déterminer quelle autre aide serait nécessaire à l’avenir, a déclaré un membre du groupe.

Une équipe de recherche et de sauvetage de Tsahal destinée à aider la Turquie à la suite d’un tremblement de terre meurtrier arrivant dans la ville d’Adana, tôt le 7 février 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Israël considère la Syrie comme un État hostile, et les deux pays n’ont pas de relations diplomatiques. Toutefois, pendant la guerre civile qui a ensanglanté le pays voisin, Tsahal a mené une opération humanitaire massive pour aider les civils syriens.

Mardi après-midi, le bilan des victimes du tremblement de terre avait dépassé les 5 000 personnes en Turquie et en Syrie. On s’attend à ce que le bilan s’alourdisse, les secouristes fouillant les monticules de décombres dans les villes et villages de la région.

L’agence turque de gestion des catastrophes a déclaré que plus de 24 400 membres du personnel d’urgence travaillaient sur le terrain, mais avec une telle étendue de territoire touché par le séisme de lundi et près de 6 000 bâtiments dont l’effondrement a été confirmé rien qu’en Turquie, leurs efforts étaient éparpillés.

Israël a envoyé une première délégation lundi soir, suivie d’une autre, plus importante, de 150 personnes, tôt mardi matin. Le ministère des Affaires étrangères envisageait un autre vol contenant des articles humanitaires et des médicaments, et le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a approuvé la création d’un hôpital de campagne de Tsahal en Turquie, en fonction des besoins des autorités turques, a indiqué son bureau.

Des soldats israéliens préparant une cargaison d’aide et d’équipement pour l’équipe de recherche et de sauvetage qui part aider la Turquie à la suite d’un tremblement de terre meurtrier, le 6 février 2023. (Crédit : Porte-parole de l’armée israélienne)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi qu’Israël allait également envoyer de l’aide à la Syrie, notamment des tentes, des médicaments et des couvertures. Mais des sources syriennes ont fermement démenti avoir demandé de l’aide à Israël, et le porte-parole de l’armée israélienne, Ran Kochav, a déclaré aux journalistes que l’armée n’était pas impliquée dans une aide potentielle à la Syrie.

Lundi, le président Isaac Herzog s’est également entretenu avec le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan pour lui présenter les condoléances d’Israël pour les pertes subies lors du séisme meurtrier.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.