Accusé de harcèlement sexuel, Shalom quitte la politique
Rechercher

Accusé de harcèlement sexuel, Shalom quitte la politique

La police aurait ouvert une enquête criminelle contre le politicien après que 11 femmes aient avancé des accusations d’agressions sexuelles

L'ancien ministre de l'Intérieur Silvan Shalom, au ministère de l'Intérieur à Jérusalem le 17 mai 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)
L'ancien ministre de l'Intérieur Silvan Shalom, au ministère de l'Intérieur à Jérusalem le 17 mai 2015 (Crédit : Hadas Parush / Flash90)

La Deuxième chaîne israélienne a annoncé que le ministre de l’Intérieur Silvan Shalom quittera la vie publique, après avoir été sous le feu des critiques ces derniers jours pour des accusations de harcèlement sexuel par des femmes qui travaillaient sous ses ordres.

Shalom a maintenu son innocence, mais devait rencontrer le procureur général Yehuda Weinstein dimanche soir pour discuter de l’ouverture possible d’une enquête criminelle contre lui.

La chaîne a annoncé que la police a ouvert une enquête criminelle contre lui.

Treize femmes ont avancé des accusations contre Shalom, bien qu’aucune n’aient officiellement porté plainte auprès de la police contre lui.

Le ministre israélien de l’Intérieur Sylvan Shalom a confirmé plus tard dans la soirée de dimanche dans un communiqué qu’il démissionnait de son poste et quittait la politique après que des médias ont fait état d’accusations de harcèlement sexuel à son encontre.

« Ma famille m’apporte son soutien total mais rien ne justifie le prix qu’elle doit payer », a-t-il dit. « Dans ces circonstances, j’ai décidé de démissionner de mon poste de ministre et de député », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...