Rechercher

Tracts antisémites à Colleyville un mois après une prise d’otage dans une synagogue

La Congrégation Beth Israël condamne les tracts haineux, trouvés par des membres de la communauté dans leurs propriétés

Vue de la façade la Congregation Beth Israel, à Colleyville, au Texas (Crédit : Google)
Vue de la façade la Congregation Beth Israel, à Colleyville, au Texas (Crédit : Google)

Les habitants de Colleyville, au Texas, où un rabbin et trois de ses fidèles avaient été retenus en otage pendant 12 heures à l’intérieur de la synagogue le mois dernier, ont eu la désagréable surprise de trouver, ce week-end, des tracts antisémites devant leur domicile.

Éparpillés dans la ville à l’intérieur de sachets en plastique refermables lestés de cailloux, les tracts sont similaires à ceux identifiés dans plusieurs autres villes du pays depuis l’an dernier, selon des informations locales.

Ils auraient été distribués par des membres du groupe antisémite Goyim Defense League.

La synagogue de la ville, la congrégation Beth Israel, a publié dimanche une déclaration condamnant les dépliants, trouvés par certains membres de la synagogue dans leur propriété.

« Nous savons que le service de police de Colleyville et le FBI enquêtent, et leur implication nous rassure. Nous espérons que les personnes responsables seront identifiées et poursuivies dans toute la mesure permise par la loi. Les discours de haine qui circulent ne peuvent pas être pris à la légère », a déclaré la synagogue.

La police de Colleyville a déclaré à la chaîne d’information locale Fox 7 que le nombre de dépliants se chiffrait en centaines.

Un dépliant indiquait que « tout le programme autour de la COVID est lié aux Juifs », un autre affirmant : « Des vies noires [NDLR: allusion au mouvement « Black lives Matter »] tuent des enfants blancs ».

Le dépliant « COVID » a récemment été identifié à San Francisco ainsi que dans plusieurs villes de Floride, le mois dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...