Israël en guerre - Jour 60

Rechercher

Tramway de Tel Aviv : HSBC et Leumi vont mettre 1 milliard d’euros

La ligne violette reliera la partie est du grand Tel Aviv au centre-ville en passant par Ramat Gan et Givatayim

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Signature du bouclage financier du projet de tramway violet, de droite à gauche : Israël Shapira, PDG du Shapir Group, Urtzi Montalvo, PDG des systèmes de solutions intégrées de CAF, Haim Glick, PDG du NTA (Metropolitan Mass Transit System), et Michael Israel, PDG de HSBC Israël, le 4 juillet 2023. (Crédit : NTA)
Signature du bouclage financier du projet de tramway violet, de droite à gauche : Israël Shapira, PDG du Shapir Group, Urtzi Montalvo, PDG des systèmes de solutions intégrées de CAF, Haim Glick, PDG du NTA (Metropolitan Mass Transit System), et Michael Israel, PDG de HSBC Israël, le 4 juillet 2023. (Crédit : NTA)

Israël a obtenu un financement d’un milliard d’euros du géant bancaire britannique HSBC et de la banque Leumi israélienne pour lancer la construction d’une ligne de tramway dans la région métropolitaine de Tel Aviv.

HSBC et Bank Leumi fourniront au consortium – composé du groupe israélien Shapir et de CAF (Espagne) – qui a remporté l’appel d’offres pour la planification, la conception et la construction de la ligne violette de tramway, un financement d’un milliard d’euros, selon un communiqué commun du ministère des Finances et du ministère des Transports.

Avec la clôture définitive du financement mardi, le consortium Shapir-CAF pourra commencer à travailler sur la construction de l’infrastructure ferrovière et des systèmes technologiques et commander les voitures de tramway, après avoir remporté l’appel d’offres pour le projet il y a environ un an.

La ligne de tramway violette de Tel Aviv partira de la partie est de la zone métropolitaine de Tel Aviv et transportera les passagers de Yehud et Kiryat Ono jusqu’au centre de Tel Aviv, en passant par Ramat Gan et Givatayim, et en s’arrêtant à l’université Bar-Ilan, à l’hôpital Sheba et au Shuk Hacarmel. Cette ligne longue de 29 kilomètres desservira 46 stations à une fréquence de quatre minutes ; elle transportera environ 256 000 passagers par jour. La ligne violette devrait connaître un retard d’au moins trois ans par rapport à la date de mise en service initialement prévue pour 2027.

Le gouvernement a salué la clôture du financement comme un « vote de confiance » dans l’économie israélienne. Le financement fourni par les banques s’inscrit dans le cadre du « financement vert », selon lequel une institution financière finance des projets à caractère environnementaux, dans le but de retirer des véhicules de la circulation et d’encourager les transports en commun, selon le communiqué.

La ligne violette fait partie du réseau de transport de la région de Gush Dan Tel Aviv, qui compte au total trois lignes de tramways s’étendant sur 90 kilomètres, dont les lignes rouge et verte.

La ligne rouge du tramway de Tel Aviv, qui reliera Petah Tikva à Bat Yam en passant par Tel Aviv, devait être inaugurée à la fin du mois d’avril. Après quelques retards, l’ouverture est désormais prévue dans les semaines à venir.

La ligne verte devrait s’étendre sur 39 kilomètres, de Rishon Lezion et Holon au sud à Herzliya au nord, avec quatre kilomètres de voies souterraines à Tel Aviv.

Chantier de construction de la ligne rouge du métro de Tel Aviv, en gare d’Allenby, à Tel Aviv, le 13 septembre 2021. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

« Il est encourageant de constater qu’en cette période, des entités financières internationales de premier plan ont estimé que le projet de tramway de Gush Dan était fiable et stable à long terme », a déclaré la ministre des Transports et de la Sécurité routière, Miri Regev.

« L’achèvement des lignes de tramway, y compris la ligne violette, donnera aux gens une raison d’abandonner leur véhicule privé au profit d’un moyen de transport fiable et accessible. »

« Une fois que nous aurons comblé le fossé des investissements qui doivent être faits dans l’infrastructure du pays, nous réduirons la congestion routière, disperserons la population, les zones d’emploi et le coût de la vie », a ajouté Regev.

NTA Metropolitan Mass Transit System, l’entreprise publique chargée du réseau de tramways, a également la charge du projet de lignes de métro du Grand Tel Aviv. La construction des trois lignes de métro, d’une longueur totale de 150 kilomètres, devrait coûter environ 150 milliards de shekels sur une période de 15 ans.

Le système souterrain devrait considérablement réduire les embouteillages dans le cœur financier et culturel d’Israël, qui dispose de peu d’options de transport public en dehors des bus, des taxis partagés et d’un train de banlieue interurbain.

S’ils sont achevés dans les délais prévus, les réseaux de métro et de tramway couvriront l’ensemble de la zone métropolitaine de Tel Aviv, avec 240 kilomètres de voies et des centaines de stations, reliant Raanana et Kfar Saba au nord de la ville, à Rishon Lezion et Rehovot au sud, ainsi que Lod, Ramle, l’aéroport Ben Gurion et toutes les localités situées entre ces deux villes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.