Trump condamne les Proud Boys, suprématistes blancs, dans une interview
Rechercher

Trump condamne les Proud Boys, suprématistes blancs, dans une interview

Après des jours d'équivoque sur la question, le dirigeant américain a déclaré : "Je vais être clair, je condamne le KKK, les suprématistes blancs et les Proud Boys"

Le président Donald Trump fait un geste lors du premier débat présidentiel, mardi 29 septembre 2020, à la Case Western University et à la Cleveland Clinic, à Cleveland, Ohio. (AP/Julio Cortez)
Le président Donald Trump fait un geste lors du premier débat présidentiel, mardi 29 septembre 2020, à la Case Western University et à la Cleveland Clinic, à Cleveland, Ohio. (AP/Julio Cortez)

Le président américain Donald Trump, sous le feu des critiques pour n’avoir pas condamné sans équivoque les suprématistes blancs, notamment les Proud Boys, l’a fait dans une apparition conviviale, un dialogue avec Sean Hannity, l’animateur de la chaîne d’information Fox.

« Je l’ai dit plusieurs fois, je le répète, je condamne le KKK », a déclaré jeudi soir Trump, en référence au Ku Klux Klan. « Je condamne tous les suprématistes blancs. Je condamne les Proud Boys », en référence à la quasi milice d’extrême droite ayant des affiliations avec des militants antisémites et des suprématistes blancs.

Le président a déclaré que sa condamnation serait ignorée par les « faux » médias.

Lors du premier débat présidentiel de mardi soir avec Joe Biden, Trump n’a pas condamné les suprématistes blancs, lorsqu’il a été défié par le modérateur, Chris Wallace. Pressé par Biden de dénoncer les « Proud Boys », il a dit au groupe de « reculer et de s’écarter ».

Interrogé par les journalistes sur la question mercredi, il a déclaré qu’il avait « toujours dénoncé toute forme… toute forme de tout cela ». Mais lorsqu’un journaliste lui a demandé s’il se réjouissait du soutien des suprématistes blancs, qui « vous aiment et vous soutiennent clairement », Trump a semblé éviter de répondre à la question, vantant plutôt l’importance de « l’ordre » dans sa campagne.

Les Proud Boys se sont réjouis de la déclaration de Trump lors du débat, qu’ils ont considérée non comme une condamnation mais comme les instructions d’un dirigeant.

À de multiples reprises au cours de sa campagne pour la présidence, puis pendant son mandat, Trump a semblé encourager ou absoudre les suprématistes blancs, pour ensuite les condamner sous la pression.

L’interview téléphonique de Trump avec Hannity a eu lieu quelques heures avant que le président n’annonce que lui et sa femme avaient été testés positifs au coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...