Rechercher

Tsahal annule les exercices des réservistes et limitent les permissions des troupes

Des milliers de soldats ayant été diagnostiqués avec le COVID-19, dont deux généraux, l'armée prévoit que le nombre de cas augmentera de toute façon dans les semaines à venir

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un soldat israélien, masqué en raison de la pandémie de coronavirus COVID-19, monte la garde à côté d'un avant-poste et de véhicules militaires de transport à roues polyvalents (Humvee) lors de l'exercice militaire "Deadly Arrow" dans le nord d'Israël, le 27 octobre 2020. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
Un soldat israélien, masqué en raison de la pandémie de coronavirus COVID-19, monte la garde à côté d'un avant-poste et de véhicules militaires de transport à roues polyvalents (Humvee) lors de l'exercice militaire "Deadly Arrow" dans le nord d'Israël, le 27 octobre 2020. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Tsahal a annulé mardi tous les exercices pour les réservistes jusqu’à la fin du mois, tout en mettant en place un certain nombre de nouvelles restrictions dans le cadre d’une importante épidémie de coronavirus ces derniers jours qui devrait se poursuivre dans les semaines à venir.

Mardi, plus de 6 000 soldats, officiers et employés civils de l’armée ont été diagnostiqués de la COVID, soit une augmentation de plus de 1 000 cas en 24 heures.

Outre l’annulation des exercices pour les réservistes, l’armée limitera les permissions des soldats de combat au cours des deux prochaines semaines afin de s’assurer qu’elle dispose de suffisamment de troupes, a déclaré un officier supérieur à la presse, sous couvert d’anonymat.

Les soldats servant dans des « capsules » et qui dorment sur la base, devront être placés en quarantaine dans une installation militaire s’ils entrent en contact avec une personne infectée, au lieu d’être en quarantaine chez eux comme ils étaient autorisés à le faire jusqu’à présent. Les soldats qui ne dorment pas habituellement sur la base seront toujours autorisés à se mettre en quarantaine chez eux, a précisé l’armée.

Tsahal renforce également ses restrictions sur les rassemblements, en limitant au strict minimum le nombre de cérémonies qui se tiendront au cours du mois prochain et en interdisant totalement aux civils d’y assister.

En général, les civils ne seront pas autorisés à entrer dans les bases militaires, sauf pour ceux qui « fournissent des services essentiels », a déclaré Tsahal.

L’officier a déclaré que l’armée s’attendait à ce que l’augmentation fulgurante des cas de COVID-19 se poursuive dans les semaines à venir malgré les nouvelles restrictions. Tsahal s’efforce de « diminuer le feu » de l’épidémie et de faire en sorte que l’armée puisse continuer à fonctionner selon les besoins, a-t-il ajouté.

Il a précisé que Tsahal avait acheté des centaines de milliers de kits de dépistage afin de mieux suivre et prévenir la propagation de la maladie dans l’armée.

Au total, 6 380 militaires ont été diagnostiqués avec le coronavirus en date de mardi, tous présentant des symptômes légers ou nuls, selon Tsahal. Parmi eux, deux généraux de division, Yaniv Assur et Ghassan Alian, ont été diagnostiqués lundi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...