Un activiste de gauche aurait été agressé aux abords d’un rassemblement du Likud
Rechercher

Un activiste de gauche aurait été agressé aux abords d’un rassemblement du Likud

Itay Nevo aurait eu deux dents cassées après avoir été frappé avec une barre en métal ; un témoin clame que des contre-manifestants ont essuyé un jet de parpaing

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un rassemblement de campagne du Likud à Netanya, le 15 février 2020 (Capture d'écran :   Facebook)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'un rassemblement de campagne du Likud à Netanya, le 15 février 2020 (Capture d'écran : Facebook)

Un activiste de gauche a été agressé, samedi, par des partisans du Premier ministre Benjamin Netanyahu aux abords d’un événement de campagne du Likud qui était organisé dans la ville de Netanya et auquel participait le Premier ministre, a fait savoir le journal Haaretz ce dimanche.

Selon le quotidien, Itay Nevo, un manifestant, a été agressé par deux adolescents qui l’ont frappé à l’aide d’une barre en métal. Des témoins ont confirmé les détails de cette version des faits.

Nevo, 33 ans, a eu deux dents cassées et il a déposé plainte auprès de la police, a noté l’article.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux ont montré des manifestants de gauche rassemblés en marge de l’événement de campagne du Likud, séparés des centaines de partisans du Premier ministre par des agents de police.

פורסם על ידי ‏‎Crime Minister‎‏ ב- יום שבת, 15 בפברואר 2020

Certains manifestants de droite ont hurlé des invectives aux activistes de gauche présents, comme « traîtres » et « allez à Gaza ».

Selon Haaretz, l’agression aurait eu lieu après que les agents ont raccompagné les protestataires de gauche à leurs véhicules, cessant d’assurer la séparation physique entre les deux groupes.

Dov Birenzweig, qui manifestait avec la victime, aurait dit, selon Haaretz, que « soudainement, trois types sont sortis de l’une des allées avec une barre en métal et ils nous ont jeté un parpaing dessus. Une personne a attaqué Itay – elle le cherchait, elle l’a frappé à la tête et il a été blessé ».

Un autre homme, qui a été identifié comme étant un journaliste étranger, a indiqué n’avoir été témoin de telles agressions auparavant que dans les implantations israéliennes de la ligne dure en Cisjordanie, et jamais dans des villes du centre d’Israël comme Netanya.

La police n’a pas encore officiellement réagi à cet incident présumé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...