Un appareil israélien soigne les plaies avec une nano-couche de deuxième peau
Rechercher

Un appareil israélien soigne les plaies avec une nano-couche de deuxième peau

Nanomedic Technologies explique que sa technologie crée un tapis nanofibreux qui imite le tissu cutané, sans toucher la peau carbonisée, contribuant ainsi à prévenir les infections

Illustration : soigner une brûler. (Crédit : imicrogen; Stock by Getty Images)
Illustration : soigner une brûler. (Crédit : imicrogen; Stock by Getty Images)

La start-up israélienne Nanomedic Technologies Ltd. a mis au point un dispositif médical qui, selon elle, peut soigner les brûlures et autres plaies à l’aide de nano-matériaux imitant les tissus humains et se détachant une fois la peau régénérée.

La couche de peau temporaire et transparente générée par le périphérique peut être appliquée sans toucher la peau carbonisée, contribuant ainsi à prévenir les infections. Le produit, appelé SpinCare, peut être utilisé par des médecins et d’autres membres du personnel médical travaillant dans des hôpitaux ou des cliniques ou fournissant des soins à domicile, a annoncé la startup.

La transparence de la couche permet aux médecins de surveiller la plaie au fur et à mesure de sa guérison, et le traitement ne nécessite aucun autre pansement, un processus qui peut être douloureux, a déclaré la société.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que quelque 180 000 personnes meurent chaque année dans le monde à cause de brûlures. En Israël, environ 3 300 personnes ont été brûlées par des brûlures en 2017, dont 84 % dans l’environnement domestique, selon le ministère de la Santé.

Le directeur général de Nanomedic, Chen Barak, a déclaré dans une interview téléphonique que la technologie de la société, l’électrofilage, est un processus qui crée des nanofibres – des fibres dont le diamètre se mesure en nanomètres – en appliquant un fort champ électrique aux solutions de polymères naturels ou synthétiques. Ces fibres ont été soudées en couches, créant un tapis nanofibreux qui imite le tissu cutané et aide à protéger la surface sur laquelle il repose et qui favorise la régénération du tissu perdu, a expliqué Barak.

Le produit consiste en un dispositif léger en forme de pistolet et un « kit de filage » d’ampoules jetables contenant une solution de polymère. La solution de polymère – dans laquelle les polymères dissous peuvent être naturels ou synthétiques – peut être combinée à divers additifs selon la nature de la plaie et les besoins du patient : crèmes anti-bactériennes, antibiotiques, collagène, silicium, hydrogel et cannabinoïdes.

L’innovation principale réside dans la taille « miniaturisée » de l’appareil, ce qui le rend portatif et facile à manœuvrer, a déclaré Barak.

L’appareil est tenu à deux mains et activé via deux boutons. Le « pistolet » est dirigé sur la plaie à une distance d’environ 20 centimètres, et une ampoule est « tirée ».

L’appareil developpé par Nanomedic qui permet de déposer une couche de peau transparente pour aider la guérison des plaies. (Autorisation)

La substance en polymère se pose sur la plaie, où elle se transforme instantanément en un pansement blanc nanofibreux qui fonctionne comme une peau artificielle stérilisée, a déclaré la société.

Le dispositif « fabrique des nanofibres directement sur la plaie sans y toucher », a déclaré Barak, soulignant que cette méthode de pansement réduit les douleurs ainsi que le risque de provoquer une infection.

La durée du traitement varie de 30 secondes ou une minute en fonction de la taille de la zone à couvrir, a-t-elle déclaré. La couche doit être appliquée une seule fois sur l’endroit à soigner et reste en place jusqu’à ce que le nouveau tissu épidermique se développe en dessous, processus qui peut prendre entre une et trois semaines. Lorsque le nouveau tissu est régénéré, « la peau artificielle se détache naturellement et sans douleur », a-t-elle déclaré.

Pendant ce temps, les patients peuvent prendre leur douche un à deux jours après le traitement. Dans la plupart des cas de brûlures, les pansements doivent être retirés et changés à chaque douche.

Le traitement « est destiné à tout type de plaies nécessitant un traitement médical », y compris les lésions chirurgicales et chroniques, a déclaré Barak.

Elle a ajouté que le produit avait été développé à l’origine pour les hôpitaux et les centres de soins, mais que son utilisation pouvait être étendue aux situations d’urgence, être intégrés dans des kits d’ambulance ou de pompiers, voire à des zones de guerre.

Avec son produit, Nanomedic cible un marché mondial du traitement des plaies qui, selon le cabinet de conseil Frost & Sullivan pèsera 22 milliards de dollars d’ici 2022, indique le communiqué, ajoutant que tout en cherchant à obtenir l’approbation de la FDA, SpinCare a obtenu le label CE et qu’il peut être distribué en Europe.

L’appareil a été utilisé chez plus de 100 patients dans le cadre d’études cliniques menées en Israël dans de grands centres médicaux tels que le centre médical Sheba, l’hôpital Ichilov de Tel Aviv et l’hôpital Rambam de Haïfa, ainsi que plusieurs autres en Europe.

« Nous n’avons pas encore lancé le dispositif, mais nous allons essayer de le faire au second semestre de 2019 », a déclaré Barak.

Chen Barak, PDG de Nanomedic Technologies Ltd. (Crédit : YouTube)

La société Nanomedic Technologies, basée à Lod, emploie environ huit personnes. C’est une filiale de Nicast, une société spécialisée dans la production de dispositifs médicaux utilisant la technologie de l’électrofilage pour fournir des greffes vasculaires, un pansement et la délivrance de médicaments.

« L’idée de nous lancer dans le traitement des plaies a été évoquée lorsque nous cherchions de nouvelles applications pour notre technologie d’électrofilage », a déclaré Barak, qui a plus de 20 ans d’expérience dans le secteur médical des start-ups israéliennes. Elle a ajouté qu’après des recherches, la société avait compris que sa technologie pouvait être particulièrement adaptée au traitement des plaies.

Cela a pris environ six ans, a précisé Barak, mais ils ont réussi à miniaturiser la machine à électrofilage et à la transformer en un appareil portable pour traiter les patients dans divers environnements.

« Nous collectons actuellement des fonds via la plateforme OurCrowd (financement participatif) », a déclaré Barak, tout en s’abstenant de divulguer d’autres informations sur le financement de la société, à l’exception du premier tour d’investissement.

Interrogée sur ses concurrents, Barak a déclaré qu’à sa connaissance, « SpinCare est le premier et le seul appareil d’électrofilage portable sur le marché ».

Parmi les autres entreprises israéliennes qui s’emploient à améliorer le traitement des brûlures et des plaies chroniques, on trouve MediWound Ltd, dont le produit NexoBrid est utilisé pour éliminer l’escarre – un morceau de tissu mort – chez les adultes souffrant de profondes brûlures thermiques.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...