Un député arabe affirme qu’Israël était favorable au coup d’Etat en Turquie
Rechercher

Un député arabe affirme qu’Israël était favorable au coup d’Etat en Turquie

Selon Taleb Abou Arar, la police israélienne a intimidé des partisans d’Erdogan ; grand rassemblement de soutien au président turc dans le nord

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Le député Taieb Abou Arar, de la Liste arabe unie, et le président turc Recep Tayyip Erdogan. (Crédit : autorisation)
Le député Taieb Abou Arar, de la Liste arabe unie, et le président turc Recep Tayyip Erdogan. (Crédit : autorisation)

Taleb Abou Arar, député de la Liste arabe unie, a accusé dimanche le gouvernement israélien de soutenir idéologiquement le coup d’Etat militaire qui a échoué ce week-end en Turquie contre le président Recep Tayyip Erdogan.

Arar a déclaré baser son affirmation sur le fait qu’un homme qui avait organisé un rassemblement pro-Erdogan samedi à Rahat, une ville bédouine du sud du pays, avait été brièvement arrêté par la police.

Selon la radio publique israélienne, l’organisateur, ancien membre de la Branche Nord du Mouvement islamique, à présent illégale, a été rapidement libéré après avoir accepté le confinement de son rassemblement à sa mosquée locale.

Dans un communiqué de presse, Arar a déclaré que l’arrestation revenait à intimider les soutiens d’Erdogan en Israël, et était la preuve que le gouvernement israélien « soutient la tentative de coup ».

Des partisans palestiniens du Hamas tiennent des portraits du président turc Recep Tayyip Erdogan et crient des slogans contre la tentative de coup d'Etat militaire en Turquie pendant une manifestation à Gaza ville, le 17 juillet 2016. (Crédit : AFP/Mahmud Hams)
Des partisans palestiniens du Hamas tiennent des portraits du président turc Recep Tayyip Erdogan et crient des slogans contre la tentative de coup d’Etat militaire en Turquie pendant une manifestation à Gaza ville, le 17 juillet 2016. (Crédit : AFP/Mahmud Hams)

Arar a demandé que le gouvernement publie un communiqué exprimant un soutien à la démocratie, « et pas un soutien [aux] terroristes qui ont essayé de mener un coup qui a échoué. »

Samedi, le ministère israélien des Affaires étrangères a publié un communiqué proclamant son soutien au gouvernement élu démocratiquement à Ankara.

Les autorités turques ont réprimé la tentative de putsch de soldats mécontents dans une nuit de violence chaotique, entre vendredi et samedi, qui a fait au moins 290 morts. Le ministre turc de la Justice Bekir Bozdag a déclaré dimanche qu’environ 6 000 personnes avaient été arrêtées dans des « opérations de nettoyage » suite à la tentative de coup et a prévenu que ce nombre augmenterait.

Un responsable turc anonyme a remercié Israël pour son soutien pendant les heures incertaines de la tentative, exprimant l’appréciation de la Turquie des « messages » israéliens pendant la tentative, selon un haut responsable israélien.

D’autre part, des habitants d’une ville arabe israélienne ont organisé samedi un grand rassemblement de célébration en l’honneur de la victoire d’Erdogan.

Dans une vidéo publiée sur YouTube, des centaines de personnes sont vues marchant dans les rues de la ville arabe de Kafr Kana, brandissant des drapeaux turcs et chantant « Dieu est grand ».

https://youtu.be/qZvP3QjrnZE

Le rassemblement a été organisé par la Branche Nord du Mouvement islamique, une organisation illégale en Israël, et dont le dirigeant Raed Salah purge depuis mai une peine de neuf mois de prison pour incitation à la violence et racisme.

Un porte-parole du président de la Liste arabe unie Ayman Odeh a déclaré dimanche au Times of Israël qu’il n’avait pas de commentaires à faire sur les évènements en Turquie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...