Le prédicateur islamiste, Raed Salah, commence ses 9 mois de prison
Rechercher

Le prédicateur islamiste, Raed Salah, commence ses 9 mois de prison

Des centaines de personnes, y compris des députés, se sont rassemblées en soutien au chef de la Branche nord du Mouvement islamique alors qu’il entrait en centre de détention pour provocation

Raed Saleh, chef de la branche nord du Mouvement islamique en Israël, en mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Raed Saleh, chef de la branche nord du Mouvement islamique en Israël, en mars 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un chef islamiste reconnu coupable d’incitation à la violence et au racisme a commencé une peine d’emprisonnement de neuf mois, dimanche, après avoir récemment perdu un appel contre cette peine de prison.

Raed Salah, 57 ans, chef de l’illégale Branche nord du mouvement islamique, a quitté son domicile dans la ville de Umm al-Fahm, dans le nord du pays pour prendre la direction du centre de détention Ohalei Kedar, près de Beer Sheva, dans le sud, durant la matinée, selon Haaretz.

Salah a été condamné l’an dernier pour incitation à la violence et au racisme pour un sermon incendiaire prononcé en 2007 à Jérusalem. Il a déjà purgé des peines pour des infractions similaires.

Des centaines de personnes sont venues montrer leur soutien à Salah, parmi eux les législateurs de la Liste arabe unie, a déclaré un reportage de la Deuxième chaîne qui ne permet pas d’identifier quels députés étaient là.

Souriant au départ de Oum el-Fahem, ville arabe du centre d’Israël dont il a été 12 ans maire, M. Salah a affirmé à ses partisans venus lui donner l’accolade que c’était pour lui « un honneur d’entrer en prison pour défendre et protéger al-Aqsa et Jérusalem. »Nous ne renoncerons jamais à al-Aqsa. Je remercie tous ceux qui sont venus me soutenir et je fais appel à eux : Protégez la mosquée ».

« J’entre en prison par la volonté de Dieu et pas par la volonté de Netanyahu », a-t-il encore lancé, selon une vidéo diffusée par Qpress, un média en ligne proche de son mouvement.

Salah a accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a mené une initiative pour faire interdire la Branche nord de Salah, d’avoir orchestré une campagne de harcèlement contre son organisation, expliquait le reportage de la Deuxième chaîne.

« Cette attaque a commencé avec le Mouvement islamique, c’est une attaque barbare qui pourrait nuire à beaucoup au sein du mouvement et de la direction politique des Arabes israéliens », a averti Salah. « Cette campagne nous a été imposée par Netanyahu et ses sbires par racisme, par provocation et par terreur. Nous devons rester unis contre le système israélien et ses politiques racistes ».

La justice israélienne l’accuse d’incitation à la haine pour avoir appelé en 2007 « tout musulman et Arabe à venir en aide aux Palestiniens et à lancer une intifada islamique ».

Le mois dernier, la Cour suprême a supprimé deux mois de la peine de prison initiale de Salah, qui était de 11 mois, mais a rejeté un appel contre sa condamnation.

Une photo montrant prétendument Salah dans une voiture alors qu’il se rendait à la prison a été publiée sur les médias sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...