Un député haredi compare le ministre des Affaires religieuses à Antiochus
Rechercher

Un député haredi compare le ministre des Affaires religieuses à Antiochus

Moshe Gafni a insulté Matan Kahana à plusieurs reprises ; le président de la Knesset l'a réprimandé et a exclu un autre député qui a repris la même insulte

Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, dans le plénum de la Knesset le 26 juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Moshe Gafni, député de Yahadout HaTorah, dans le plénum de la Knesset le 26 juillet 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Moshe Gafni, leader du parti Yahadout HaTorah, s’en est pris lundi au ministre des Affaires religieuses, Matan Kahana, au sujet de ses propositions de réforme du secteur de la certification de la casheroute.

« Antiochus ! », a crié Gafni à plusieurs reprises en direction de Kahana, alors que celui-ci s’adressait à la Knesset. La tradition juive considère Antiochus comme le méchant de la fête de Hanoukka qui a interdit les rites religieux juifs, déclenchant ainsi la révolte des Maccabées.

Le président de la Knesset, Mickey Levy, a réprimandé Gafni, mais ne l’a pas éjecté du plénum, comme il l’a pourtant fait plus tard lorsque Moshe Arbel, député du Shas, a dénoncé Kahana en utilisant le même terme.

« Quelle honte de traiter un ministre israélien d’une chose pareille », a dit Levy à Arbel.

Le numéro 2 de Yahadout HaTorah, Yaakov Litzman, a quant à lui qualifié Kahana de « Juif réformé » – une insulte majeure dans le monde haredi – dans une interview accordée à la Vingtième chaîne, un média de droite.

Les législateurs ultra-orthodoxes ont utilisé une rhétorique similaire contre le Premier ministre Naftali Bennett, qui dirige le parti de droite Yamina dont Kahana est membre. Bennett et Kahana sont tous deux des orthodoxes modernes.

Le plan publié par Kahana prévoit la création d’une série d’agences privées de certification casher qui devront respecter les normes religieuses établies par le Grand rabbinat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...