Un gouverneur de l’AP défend le baptême d’une école du nom du chef de Septembre noir
Rechercher

Un gouverneur de l’AP défend le baptême d’une école du nom du chef de Septembre noir

“L’occupation délire si elle pense que nous oublierons nos martyrs”, a déclaré le responsable après les critiques du porte-parole de Netanyahu

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Des écolières palestiniennes d'une école de l'UNRWA dans la bande de Gaza. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Des écolières palestiniennes d'une école de l'UNRWA dans la bande de Gaza. Illustration. (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Le gouverneur du district de Tulkarem, en Cisjordanie, a défendu mercredi le baptême d’une école locale d’après le nom du chef d’un groupe terroriste palestinien, et a déclaré qu’Israël « délirait » après sa protestation.

Issam Abu Bakr répondant à un tweet d’Ofir Gendelman, porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui a accusé l’Autorité palestinienne (AP) de « glorification de terroristes » pour avoir nommé une école de Tulkarem du nom de Salah Khalaf, qui était le chef du groupe terroriste palestinien Septembre noir.

« L’occupation [Israël] délire si elle pense que le peuple palestinien peut changer sa culture et oublier les dirigeants de ses martyrs, Yasser Arafat et Khalil al-Wazir [cofondateur du Fatah] et Salah Khalaf, et le grand nombre de combattants qui ont sacrifié leur sang pour la liberté et l’indépendance et la mise en place d’un Etat palestinien indépendant avec Jérusalem pour capitale », a déclaré mardi Abu Bakr pendant un rassemblement de l’université ouverte Al-Quds de Tulkarem.

Septembre noir a mené plusieurs attentats au début des années 1970, notamment des détournements d’avions et l’assassinat de deux diplomates américains au Soudan.

Salah Khalaf, chef du groupe terroriste palestinien Septembre noir. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Salah Khalaf, chef du groupe terroriste palestinien Septembre noir. (Crédit : capture d’écran YouTube)

L’attentat le plus célèbre du groupe a été le meurtre de 11 athlètes israéliens pendant les Jeux Olympiques de Munich en 1972.

L’AP a baptisé l’école de Tulkarem du nom de Khalaf le 24 septembre, pendant une cérémonie inaugurale. Pendant cet évènement, Abu Bakr avait déclaré que l’école était nommé d’après le « martyr Salah Khalaf afin de commémorer la mémoire de ce grand combattant national. »

Selon l’association israélienne de surveillance des médias Palestinian Media Watch, il s’agit de la quatrième école de l’AP nommée d’après Salah Khalaf.

Le Times of Israël a contacté le ministère palestinien de l’Education à ce sujet, mais il a été répondu que le ministre et le vice-ministre étaient à l’étranger et n’étaient pas disponibles pour répondre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...