Un groupe US trouve un accord après son refus de publier une pub israélienne
Rechercher

Un groupe US trouve un accord après son refus de publier une pub israélienne

Le cercle national des avocats avait été poursuivi après ne pas avoir publié une pub d'une organisation de Cisjordanie dans son journal

Photo d'illustration : Des manifestants devant les bureaux du gouverneur de New York, Andrew Cuomo, pour dénoncer son décret appelant les entreprises à ne pas investir dans les organisations soutenant BDS, le 9 juin 2016 (Crédit :  Erik McGregor/Pacific Press/LightRocket/Getty Images via JTA)
Photo d'illustration : Des manifestants devant les bureaux du gouverneur de New York, Andrew Cuomo, pour dénoncer son décret appelant les entreprises à ne pas investir dans les organisations soutenant BDS, le 9 juin 2016 (Crédit : Erik McGregor/Pacific Press/LightRocket/Getty Images via JTA)

JTA — Le Cercle national des avocats américains a trouvé un arrangement judiciaire suite à une plainte déposée par une organisation israélienne après le refus opposé à cette dernière d’imprimer une publicité dans le journal de son dîner annuel.

Le cercle, une association d’intérêt public regroupant des professionnels du droit, avait basé son refus sur une « résolution officielle nous interdisant d’accepter des fonds de la part d’organisations israéliennes », selon le Lawfare Project, qui citait un courriel du cercle envoyé au groupe Bibliotechnical Athenaeum, dont le siège est en Cisjordanie.

A travers le Lawfare Project, basé à New York, l’organisation avait porté plainte contre le Cercle sous les dispositions de la Loi sur les droits humains de l’Etat, qui contient une clause anti-boycott. Au moins 28 Etats américains ont adopté des législations pour décourager les tentatives de boycott de l’Etat juif.

L’arrangement souscrit entre les deux parties – qui a été approuvé par la Cour suprême de l’Etat de New York – exige du cercle de publier une nouvelle publicité pour l’entreprise israélienne, et lui demande de ne plus procéder à des discriminations à l’avenir.

Selon son site internet, le Lawfare Project défend les droits civils et humains des Juifs et de la communauté pro-israélienne ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...