Israël en guerre - Jour 202

Rechercher

Un homme arrêté pour avoir menacé de mort Hadas Klein et sa famille

Ce résident de Holon a été interrogé par la police sur son post consacré à l'assistance d'Arnon Milchan, témoin déterminante dans le procès pour corruption de Netanyahu

Hadas Klein arrive lors d'une audience de la Cour dans le procès contre l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu devant la Cour de district de Jérusalem, le 21 septembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Hadas Klein arrive lors d'une audience de la Cour dans le procès contre l'ex-Premier ministre Benjamin Netanyahu devant la Cour de district de Jérusalem, le 21 septembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Un homme a été arrêté dans la nuit de samedi à dimanche, soupçonné d’avoir émis des menaces de mort, sur les réseaux sociaux, contre un témoin déterminant dans le procès pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui est actuellement en cours, a-t-il été annoncé dimanche.

Ce résident de Holon a été interrogé et il devrait comparaître devant les juges de la Cour des magistrats de Rishon Lezion, dans la journée, au cours d’une audience portant sur la prolongation potentielle de sa mise en détention.

Une arrestation qui est survenue après la plainte déposée auprès de la police par Hadas Klein suite à une publication, sur les réseaux sociaux, qui émettait des menaces à son encontre et à l’encontre des membres de sa famille.

« Hadas Klein, cette fille de p…e, ne reverra plus le jour si Dieu le veut », disait un post paru vendredi sur Twitter, écrit pas « Israël », un pseudonyme. « Elle a volé de l’argent en se le mettant dans la poche et elle a essayé d’en attribuer la responsabilité au Premier ministre. Elle et sa famille paieront de leur sang. Ils ne seront pas épargnés, tous. Nous pourchasserons tout le monde, dans sa famille, et elle avant tous les autres ».

Klein était l’assistante personnelle du milliardaire australien James Packer et du producteur de Hollywood, Arnon Milchan – et elle est devenue une témoin déterminante du parquet dans l’Affaire 1000, qui se penche sur les cadeaux luxueux offerts à Netanyahu et à sa famille par les deux magnats et sur les avantages que le Premier ministre aurait accordés à ces derniers en échange. L’acte de mise en examen émis à l’encontre du chef du Likud déclare que Netanyahu aurait aidé Milchan à obtenir un visa à long-terme aux États-Unis et qu’il aurait pris des initiatives visant à privilégier les intérêts commerciaux de l’homme d’affaires, aux niveaux fiscal et régulatoire.

Pendant son témoignage, l’année dernière, Klein avait expliqué à la Cour qu’elle avait été chargée de faire constamment livrer du champagne et des cigares à la famille Netanyahu sur la demande du Premier ministre et de son épouse, sans que Milchan ou Packer n’en prennent initialement l’initiative.

Arnon Milchan, pour sa part, a terminé de témoigner dans le cadre du procès dans la journée de jeudi.

La police avait ouvert une enquête sur les menaces émises à l’encontre de Klein, a noté la Douzième chaîne.

Image d’Arnon Milchan, qui témoigne à distance depuis Brighton au Royaume-Uni, avec le tribunal de Jérusalem, dans le cadre du procès Netanyahu, le 6 juillet 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Klein avait déjà été prise pour cible dans le passé, subissant menaces et harcèlement. Au mois de décembre, elle avait porté plainte pour diffamation contre un journaliste pro-Netanyahu, réclamant cinq millions de shekels en dommages et intérêts pour ce qu’elle avait appelé « une campagne calomnieuse » survenue alors qu’elle témoignait devant les juges.

En juin 2022, elle avait été menacée par un individu qui se présentait sous le nom de Shimon Carmieli sur Twitter, qui avait publié différents messages offensants pendant des mois à l’encontre de la conseillère, écrivant par exemple : « Avec l’aide de Dieu, Klein va bientôt mourir. »

Le mois dernier, Klein avait envoyé une lettre aux avocats de la défense de Netanyahu par le biais de son propre avocat, les accusant de l’avoir menacée pendant les audiences.

Pendant son témoignage qui avait duré plusieurs mois, Klein avait évoqué les demandes incessantes de la part de l’ex-Premier ministre et de son épouse Sara de produits de luxe auprès de ses patrons – cigares fins, bouteilles de champagne ou bracelet serti de diamants – entre 2011 et 2016, précise l’acte d’inculpation.

Dans le cadre de la procédure judiciaire, la défense a cherché à minimiser l’ampleur des cadeaux et d’autres parties du témoignage de Klein, qui s’était achevé en septembre.

Klein avait aussi raconté comment Milchan était parvenu à obtenir un visa de dix ans aux États-Unis, en 2013, et la manière dont Netanyahu avait organisé un entretien téléphonique entre le milliardaire et le secrétaire d’État d’alors, John Kerry, pour faciliter l’obtention du précieux sésame.

Les avocats de la défense de Netanyahu, pour leur part, ont tenté de prouver que le Premier ministre et son épouse étaient liés à Milchan par une réelle amitié – une amitié qui avait motivé ces cadeaux. Ils ont aussi affirmé que ces derniers avaient été moins nombreux que ce que Klein avait pu avancer.

Jeremy Sharon a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.