Israël en guerre - Jour 290

Rechercher

Une Cour allemande déclare un ex-officier SS, âgé de 99 ans, inapte à être jugé

Gregor Formanek, gardien du camp de Sachsenhausen, a purgé 10 ans dans une prison soviétique pour crimes contre l'Humanité ; les plaignants devraient faire appel de la décision

Les mots "Arbeit Macht Frei" (Le travail vous rend libre) marquant l'entrée du camp de concentration nazi de Sachsenhausen, à Oranienburg, en Allemagne, sur cette photo d'archive prise lors de la Journée internationale de commémoration de la Shoah le 27 janvier 2012. (Crédit : Markus Schreiber/AP)
Les mots "Arbeit Macht Frei" (Le travail vous rend libre) marquant l'entrée du camp de concentration nazi de Sachsenhausen, à Oranienburg, en Allemagne, sur cette photo d'archive prise lors de la Journée internationale de commémoration de la Shoah le 27 janvier 2012. (Crédit : Markus Schreiber/AP)

Mercredi dernier, un tribunal allemand a statué qu’un homme de 99 ans qui avait été gardien dans un camp de concentration nazi était inapte à être jugé pour son rôle dans le meurtre de milliers de détenus pendant la Shoah, ont rapporté les médias allemands.

La décision a été prise après qu’un médecin expert mandaté par le tribunal régional de Hanau, dans l’État allemand de Hesse, a déterminé que l’état mental et physique de Gregor Formanek empêchait l’ancien officier SS d’être jugé, a rapporté le radiodiffuseur public de la région de Berlin, RBB.

Le tabloïd allemand Bild a cité Me Hans-Jürgen Förster, l’un des avocats des plaignants, qui a déclaré qu’un appel contre la décision serait déposé dans la semaine à venir. Le procureur général de la ville allemande de Giessen a également indiqué qu’il ferait appel de la décision, qui sera portée devant le tribunal régional supérieur de Francfort.

Le procureur a d’abord inculpé Formanek en août pour avoir aidé et encouragé plus de 3 300 meurtres alors qu’il était gardien au camp de concentration de Sachsenhausen.

Sachsenhausen a été créé par les SS en 1936 comme principal camp de concentration et de travail forcé dans la région de Berlin.

Parmi ses détenus célèbres, on trouve le chancelier autrichien Kurt von Schuschnigg, que les nazis ont destitué lors de l’Anschluss de l’Autriche en 1938, le pasteur Martin Niemöller, célèbre pour sa citation de 1946 « Quand ils sont venus chercher… », et Herschel Grynszpan, dont l’assassinat du diplomate nazi Ernst vom Rath a servi, deux jours plus tard, de prétexte à l’effroyable Nuit de Cristal.

D’abord utilisé pour incarcérer des prisonniers politiques, le camp a ensuite accueilli des milliers de détenus juifs, ainsi que des homosexuels, des témoins de Jéhovah, des Roms et des Sintis. Après la Nuit de Cristal en 1938, environ 6 000 Juifs ont été envoyés dans le camp de concentration et, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il comptait plus de 11 000 détenus juifs.

Formanek, l’ancien officier SS, était en poste comme gardien à Sachsenhausen entre 1943 et 1945.

Selon Bild, Formanek a été arrêté par l’Armée rouge après la fin de la guerre en 1945. Un an plus tard, un tribunal militaire soviétique de Potsdam a condamné l’ancien officier SS à 25 ans de prison pour espionnage et crimes contre l’Humanité.

Après seulement dix ans de prison, Formanek se serait installé en Allemagne de l’Ouest, où il aurait travaillé pendant un certain temps comme boulanger et portier. Bild a cité les voisins de Formanek à Francfort, qui ont déclaré qu’il s’y était installé avec sa deuxième épouse, un fils et une fille.

Herschel Grynszpan, un Juif polonais âgé de 16 ans vivant à Paris, se couvrant le visage alors que des policiers français l’escortent quelques jours après avoir abattu Ernst vom Rath, un diplomate allemand, le 12 novembre 1938. (Crédit : AFP)

Les voisins ne savaient rien du passé de Formanek dans la SS.

Bild a cité des documents des archives fédérales allemandes indiquant que Formanek était né en Roumanie d’un père tailleur germanophone et qu’il avait rejoint les SS en 1943. Les documents décrivent Formanek comme quelqu’un qui « a soutenu l’assassinat cruel et insidieux de milliers de prisonniers ».

Le tabloïd britannique The Sun, qui a retrouvé Formanek dans son appartement de Francfort en août de l’année dernière, avait alors déclaré qu’il serait probablement le dernier criminel de guerre nazi à être jugé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.