Une croix gammée retrouvée sur la mezouzah d’une synagogue de Berlin
Rechercher

Une croix gammée retrouvée sur la mezouzah d’une synagogue de Berlin

"Nous ne nous laisserons pas décourager par cela. Nous, les Juifs, sommes ici, nous restons ici", a déclaré le rabbin après l'incident antisémite

La police fédérale allemande à Berlin, en Allemagne, le 19 avril 2018. (AP / Michael Sohn)
La police fédérale allemande à Berlin, en Allemagne, le 19 avril 2018. (AP / Michael Sohn)

BERLIN (JTA) – La mezouzah à l’entrée de la synagogue Tiferet Israel à Berlin a été retrouvée dégradée la semaine dernière avec une croix gammée dessinée sur le parchemin.

L’incident antisémite a été signalé pour la première fois par Sigmount A. Königsberg, un délégué en charge de l’antisémitisme au sein de l’organisation de la Communauté juive de Berlin.

Jeudi soir dernier, Sigmount A. Königsberg a tweeté à partir de son récit personnel qu’il avait appris l’incident par le rabbin Reuven Yaacobov de la synagogue et a inclus des photos du parchemin de la mezouzah, généralement enroulé et caché dans une valise, profané d’une croix gammée.

« Nous ne nous laisserons pas décourager par cela. Nous, les Juifs, sommes ici, nous restons ici », a déclaré le rabbin, selon Jüdische Allgemeine. « Nous ne nous concentrons pas sur le négatif, nous voulons diffuser plus de choses positives. »

Le rabbin Yaacobov a promis que l’édifice installerait bientôt une nouvelle mezouzah « encore plus belle et encore plus grande que la précédente ».

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, a retweeté le message de Sigmount A. Königsberg, notant sa frustration face à ce crime « dégoûtant ».

« Ce crime doit être résolu rapidement et les responsables doivent être punis ! », a-t-il réagi sur Twitter. « Nous sommes emplis de compassion et nous tenons aux côtés de nos amis juifs. »

Peu d’informations ont été rendues publiques depuis la révélation de cet acte antisémite, mais l’incident s’est produit quelques jours avant le premier anniversaire de la fusillade de Yom Kippour de l’année dernière à Halle et d’une autre violente attaque antisémite à Hambourg, au cours de laquelle un étudiant juif portant la kippa et se rendant aux services de Souccot a été gravement blessé par un homme vêtu d’un uniforme militaire.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...