Une Intelligence artificielle mise au point en Israël perfectionne la radiologie
Rechercher

Une Intelligence artificielle mise au point en Israël perfectionne la radiologie

Dans des cas où une prise de décision rapide est vitale, cette IA permet d'affiner le diagnostic du radiologue. L’hôpital d'Anvers s'est déjà procuré ces technologies

Le service de radiologie de l’Hôpital Universitaire d’Anvers annonce avoir fait appel à une intelligence artificielle (IA) mise au point par une société israélienne, Aidoc.

Cette IA permet d’identifier les pathologies aiguës (pour lesquelles chaque minute compte comme les fractures du rachis cervical et les hyper-densités intracrâniennes) et potentiellement mortelles dans les examens de scanners. Elle les marque d’un repère afin de s’assurer que les images soient vues immédiatement par un radiologue.

L’Hôpital Universitaire d’Anvers a été l’un des premiers établissements hospitaliers en Europe à incorporer la technologie de pointe d’Aidoc à son service de radiologie.

« L’IA est en train de gagner en importance dans tous les domaines de la radiologie affirme le professeur Paul Parizel, directeur du service de radiologie de l’hôpital universitaire d’Anvers. Traditionnellement, la neuroradiologie a toujours été le point de départ de l’innovation ».

« Aidoc n’a pas pour objectif de remplacer les radiologues, mais vise plutôt à augmenter leurs capacités afin d’améliorer drastiquement la prise en charge des patient, » explique Elad Walach, PDG d’Aidoc.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...