Israël en guerre - Jour 190

Rechercher
Les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023

Yona, Ohad et Mila Cohen, 73 ans, 43 ans et 10 mois : trois générations fauchées

Sa femme Sandra et ses deux fils ont réussi à en réchapper mais la grand-mère, le père et la petite fille ont été assassinés au kibboutz Beeri, le 7 octobre dernier

Ohad et Yona Cohen (Avec l'aimable autorisation de l'auteur)
Ohad et Yona Cohen (Avec l'aimable autorisation de l'auteur)

L’attaque du 7 octobre contre le kibboutz Beeri a été dévastatrice et a fauché trois générations de la famille Cohen.

Ohad Cohen, 43 ans, le père, a été tué par des terroristes du Hamas ainsi que sa fille Mila, âgée de 10 mois, alors dans les bras de sa mère, Sandra.

Grièvement blessée, Sandra a réussi à s’enfuir et a survécu à ses blessures, tout comme les deux fils du couple.

Lors de l’attaque du Hamas, la mère d’Ohad, Yona, 73 ans, a été tuée dans sa maison du kibboutz Beeri. Elle n’a été retrouvée que 11 jours plus tard, et le 22 octobre, les trois membres de la famille ont été inhumés, côte à côte, au cimetière de Yarkon à Petach Tikvah.

Une amie de Yona, Sharon Abramovitz, a écrit : « Nos conversations téléphoniques, ton soutien, ta bonne humeur, ta patience et ton incroyable sensibilité, qui me donnait tant de force, tout ceci va me manquer. Tu souriais toujours, comme un soleil. »

Ohad était, pour sa part, un fan de longue date du Maccabi Tel Aviv FC. Il était chef de projet Ventes pour Elad Software, à Sderot.

Sur Facebook, Elad a écrit à propos d’Ohad qu’« il était difficile de ne pas craquer pour son petit sourire timide. On pouvait parler de tout avec lui. C’était un homme intelligent, drôle et talentueux – un véritable ami. Un mélange rare de franchise toute kibboutznik et de grande sensibilité. »

L’année dernière, Cohen avait été choisi par l’ONG « 51 for the Promotion of Gender Quality » comme l’une des 51 personnes « qui contribuent à un avenir meilleur ».

Un ami d’Ohad, Shai Baruch, a écrit sur Facebook : « Lors de mes brèves conversations avec lui au kibboutz, j’ai toujours ressenti une grande tranquillité et de l’amour. Ohad aimait le sport et surtout Roger Federer. Il avait beaucoup voyagé pour voir ses matchs. Il était toujours très positif. »

Ohad était un athlète, un père, un mari, un fou de fitness et, depuis deux ans, un guitariste.

En avril 2022, il avait mis une vidéo sur Facebook dans laquelle on pouvait le voir jouer de la guitare acoustique. Il avait commenté : « J’ai toujours rêvé de jouer de la guitare. De m’asseoir avec mes enfants et de chanter, pour élever l’âme. Il y a un an, j’ai décidé d’acheter une guitare et de réaliser mon rêve. »

La semaine dernière, une vidéo de lui en train de chanter la chanson « Flower » de Yehuda Poliker est devenue virale, les mots prenant un sens dramatique suite à la disparition de la famille Cohen : « Ils t’ont pris ta vie. Ô guerres saintes, les anges ont pleuré pour vous avec des yeux secs. Ton sourire, petite fille, ils l’ont enterré dans le sol. Comme le silence naît de cette agitation. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.