Nouvelle ambassadrice d’Israël en France : Aliza Bin-Noun
Rechercher

Nouvelle ambassadrice d’Israël en France : Aliza Bin-Noun

Aliza Bin-Noun veut favoriser le dialogue entre les deux pays

Capture d'écran YouTube : Aliza Bin-Noun, nouvelle Ambassadrice d’Israël en France
Capture d'écran YouTube : Aliza Bin-Noun, nouvelle Ambassadrice d’Israël en France

Aliza Bin-Noun est la nouvelle ambassadrice d’Israël en France.

Dans une vidéo de 4 minutes, elle se présente en français tout en revenant sur les relations d’amitié entre la France et Israël.

Aliza Bin-Noun a grandi dans le nord d’Israël, non loin de la ville de Nahariya, cadre « idyllique » sauf en période de guerre avec le Liban, qui se trouve seulement à une dizaine de kilomètres.

L’ambassadrice habite aujourd’hui dans la région de Jérusalem.

Elle souligne son attachement à Israël, pays refuge pour sa famille.

Avant d’être nommée en France, elle a servi en tant que diplomate dans la capitale hongroise.

Dans cette vidéo, elle revient sur un passé douloureux, ou une partie de sa famille a été déportée à Auschwitz depuis la Hongrie. Servir Israël dans ce pays à montrer que la vie avait triomphé sur la barbarie.

Selon ses termes sa mission vise à resserrer les liens d’amitié entre la France et Israël.

Elle souhaite promouvoir Israël dans tous les domaines, aussi bien scientifique que culturel mais aussi économique. Elle met l’accent sur le dynamisme de la nation israélienne, aussi connue comme la « start-up » nation en matière de technologie de pointe : médecine, agriculture, télécommunication et énergie.

Expliquant que la guerre fait partie du quotidien des Israéliens, il s’agit, pour elle, seulement d’un aspect d’Israël : « Israël va de l’avant. »

« Nous aspirons encore et toujours à la paix ».

Enfin son rôle est d’instaurer un dialogue entre les deux pays, « pour mieux se connaître et mieux se comprendre. »

Aliza Bin-Noun est une fervente admiratrice des valeurs républicaines françaises : « Servir Israël en France, c’est un privilège, » conclut-elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...