Des centaines de jeunes se sont allongés sur les trois places principales de Vienne le 24 juillet. Non ils ne participent pas à une manifestation « die-in » [manifestation où les participants simulent la mort de victimes], manifestations anti-Israël très populaires en ce moment autour du monde.

Ces jeunes se sont mis face contre terre pour soutenir les citoyens israéliens qui subissent les tirs de roquettes du Hamas.

La vidéo du flash mob [rassemblement éclair d’une foule qui effectue des actions prévues à l’avance] de la simulation de l’attaque de roquettes du Hamas a été regardée à peu près 31 000 fois depuis que la vidéo a été postée sur YouTube la semaine dernière.

Dans cette vidéo, on peut voir des centaines de jeunes s’allonger sur le sol ou chercher un abri en moins de 15 secondes alors qu’une sirène retentissait dans les squares de Vienne.

Selon Raimund Fastenbauer, cette manifestation originale a été organisée par trois différents groupes de jeunes Juifs (Bnei Akiva, Hashomer Hatzai, et Yad Byad) unis sous la bannière du « Jewish Youth Vienna » [Jeune Juif de Vienne]. Raimund Fastenbauer est le secrétaire général de l’Association of Jewish Communities in Austria [Association des communautés juives en Autriche].

Les 8 000 membres de la communauté juive autrichienne ont été témoins d’un bon nombre de manifestations pro-palestiniennes et anti-israéliennes récemment à Vienne.

« Il y a eu une grosse manifestation organisée par les supporters turcs d’Erdogan et une autre organisée par les groupes gauchistes. Il y en a eu une samedi pour la Journée d’Al-Quds organisée par les Iraniens », raconte Fastenbauer.

« Il y a eu une contre-manifestation samedi mais c’était organisé par les non-Juifs parce que c’était Shabbat », affirme-t-il.

Fastenbauer déclare que la communauté juive à Vienne, où 95 % de la population juive vit, est en état d’alerte de sécurité élevé.

« Dans tous les cas, nous avons été en état d’alerte pendant longtemps », affirme-t-il. « Nous dépensons 20 % du budget de la communauté pour la sécurité ».

Fastenbauer garde un œil sur la couverture médiatique autrichienne du conflit entre le Hamas et Israël.

« Les journaux autrichiens ont été généralement équitables. Ce sont les journaux télévisés qui ne sont pas objectifs sur la situation », affirme-t-il.

La communauté juive travaille avec l’ambassade israélienne et le ministère des Affaires étrangères pour contrecarrer la rhétorique anti-Israël.

« Nous faisons de notre mieux. la Hasbara [le travail de relations publiques israéliennes] est meilleure qu’elle ne l’a été par le passé », déclare Fastenbauer.