Israël en guerre - Jour 143

Rechercher

4 hommes auraient planifié une attaque contre des Arabes pour se venger d’un viol

Le groupe a été libéré sous conditions et il a reçu l'ordre de ne pas s'approcher de Gedera, ville où l'agression a eu lieu ; l’agression aurait été commise par un Bédouin

Illustration : Vue d'un chantier de construction dans la ville de Gedera, le 3 février 2022. (Crédit: Yossi Zeliger/Flash90)
Illustration : Vue d'un chantier de construction dans la ville de Gedera, le 3 février 2022. (Crédit: Yossi Zeliger/Flash90)

Mardi, la police a interrogé quatre hommes soupçonnés de préparer une attaque contre des ouvriers du bâtiment arabes à Gedera pour se venger du viol d’une femme, un viol qui a eu lieu récemment dans cette ville du sud.

Les quatre habitants de la ville sont soupçonnés d’avoir planifié, dans un groupe WhatsApp, de s’introduire sur des chantiers de construction et de cibler des ouvriers palestiniens, a indiqué la police dans un communiqué.

La police a ajouté qu’elle avait mis en garde le groupe, vingt-quatre heures qu’il ne soit amené au poste, le sommant de laisser travailler la justice sans intervenir.

Les suspects ont été libérés – ils devront respecter des conditions restrictives – et ils ont reçu l’ordre de ne pas s’approcher de Gedera pendant une certaine période.

La victime avait signalé dans un groupe WhatsApp local, la semaine dernière, qu’elle avait été violée devant ses enfants la nuit précédente.

Samedi, la police a arrêté un homme de 22 ans en Cisjordanie, soupçonné d’avoir commis ce crime, ainsi que six autres personnes qui auraient été impliquées dans cette affaire.

Un homme, soupçonné d’avoir pénétré par effraction dans un appartement et violé une femme à Gedera, arrive pour une audience au tribunal de première instance de Rishon Lezion, le 5 février 2023. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Les suspects sont tous des résidents de communautés bédouines non reconnues dans le désert du Neguev.

Selon la police, les preuves recueillies jusqu’à présent ont éveillé « des soupçons à l’égard d’une famille, qui travaille probablement dans la ville. »

Le viol et le cambriolage ont suscité des manifestations pour demander que la sécurité individuelle soit rétablie à Gedera.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.