Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

Un secouriste de l’armée gravement blessé lors d’une attaque au mortier à Gaza

Le Caire – Pourparlers entre Israël, les États-Unis et l'Égypte sur la réouverture du passage de Rafah et la lutte contre la contrebande d'armes ; Un centre de commandement du Hamas découvert dans une école et un dispensaire de Gaza City

  • Ronen Bar, chef de l'agence de sécurité intérieure du Shin Bet, assistant à une cérémonie de commémoration de la Shoah, au mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
    Ronen Bar, chef de l'agence de sécurité intérieure du Shin Bet, assistant à une cérémonie de commémoration de la Shoah, au mémorial de Yad Vashem, à Jérusalem, le 5 mai 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
  • Des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 8 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
    Des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 8 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
  • Einav Zangauker, dont le fils Matan est retenu en otage à Gaza, est suspendu à un pont dans une cage au-dessus des manifestants devant les quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 7 juillet 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Einav Zangauker, dont le fils Matan est retenu en otage à Gaza, est suspendu à un pont dans une cage au-dessus des manifestants devant les quartiers généraux de l'armée de la Kirya, à Tel Aviv, le 7 juillet 2024. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des Palestiniens fuyant suite à un avertissement de l'armée israélienne d'évacuer une zone de la ville de Gaza, le 7 juillet 2024 (Crédit : Omar al-Qattaa/AFP)
    Des Palestiniens fuyant suite à un avertissement de l'armée israélienne d'évacuer une zone de la ville de Gaza, le 7 juillet 2024 (Crédit : Omar al-Qattaa/AFP)
  • Des personnes brandissant des drapeaux nationaux palestiniens et des pancartes lors d'une marche anti-Israël en solidarité avec la population de Gaza, dans la ville de Tanger, le 7 juillet 2024. (Crédit : Fadel Senna/AFP)
    Des personnes brandissant des drapeaux nationaux palestiniens et des pancartes lors d'une marche anti-Israël en solidarité avec la population de Gaza, dans la ville de Tanger, le 7 juillet 2024. (Crédit : Fadel Senna/AFP)
  • Des partisans du parti socialiste français de gauche (PS) regardant un écran affichant les premiers résultats du second tour des élections législatives françaises lors de la soirée électorale du parti, à Paris, le 7 juillet 2024. (Crédit : Stephane De Sakutin/AFP)
    Des partisans du parti socialiste français de gauche (PS) regardant un écran affichant les premiers résultats du second tour des élections législatives françaises lors de la soirée électorale du parti, à Paris, le 7 juillet 2024. (Crédit : Stephane De Sakutin/AFP)

Barrage de roquettes sur le nord d’Israël, plusieurs interceptées ; pas de blessés

Un barrage d’une dizaine de roquettes a été tiré depuis le Liban sur la Galilée il y a peu de temps, déclenchant des sirènes dans plusieurs communautés.

Selon Tsahal, certaines des roquettes ont été abattues par les défenses aériennes, et il n’y a pas de blessés.

Tsahal testera les alertes à la roquette à Tibériade à 10h05 et à Poria Illit à 12h05

L’armée israélienne annonce qu’elle va tester des systèmes d’alertes à la roquette dans les localités de Tibériade et de Poria Illit, dans le nord du pays, dans le courant de la matinée.

Les sirènes retentiront à Tibériade à 10h05 et à Poria Illit à 12h05.

En cas d’attaque réelle, les sirènes retentiront deux fois, précise Tsahal.

Des habitants de Gaza City disent assister aux combats les plus violents depuis le début de la guerre

Les habitants de la ville de Gaza affirment qu’ils assistent aux combats les plus violents depuis le début de la guerre déclenchée par le pogrom perpétré par le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre dans le sud d’Israël.

L’armée israélienne a envoyé des colonnes de chars dans la ville depuis différentes directions, selon les habitants.

Le service des urgences civiles de Gaza indique qu’il pense qu’il y a eu des victimes dans les zones de l’est de Gaza, mais que les équipes d’urgence n’ont pas pu les atteindre en raison des opérations en cours dans les quartiers de Tel Al-Hawa, Sabra, Daraj, Rimal et Tuffah.

Tsahal a indiqué que l’opération avait été lancée à la suite de renseignements faisant état de la présence d’infrastructures et d’éléments des groupes terroristes du Hamas et du Jihad Islamique palestinien dans la région.

Tsahal : Raid à Tel al-Hawa, à Gaza City ; les soldats opèrent dans un complexe de l’UNRWA utilisé par le Hamas

L’armée israélienne confirme avoir lancé une nouvelle opération dans le quartier Tel al-Hawa de la ville de Gaza cette nuit, suite à des renseignements sur la présence d’infrastructures des groupes terroristes du Hamas et du Jihad Islamique palestinien dans la zone.

Dans un communiqué, Tsahal indique également opérer dans le quartier général de l’Office controversé de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), où l’armée a déjà découvert un important réseau de tunnels du Hamas et a tué et capturé de nombreux terroristes armés.

L’armée affirme disposer de renseignements sur de nouvelles activités et infrastructures du Hamas et du Jihad islamique palestinien dans Gaza City, dont des caches d’armes et des salles de détention et d’interrogatoire utilisées par les groupes terroristes.

Au début de l’opération, Tsahal a averti les civils, ajoutant que des corridors humanitaires seraient ouverts pour permettre aux Palestiniens de quitter la zone.

« Tsahal continuera d’agir conformément au droit international et contre les organisations terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien, qui opèrent et mènent systématiquement des activités terroristes à l’intérieur d’infrastructures civiles, y compris les bâtiments de l’UNRWA, qu’ils utilisent pour planifier et mener des activités terroristes contre l’État d’Israël », affirme l’armée.

Les déclarations officielles pourraient compromettre l’accord – ex-otage dont l’époux est encore à Gaza

Sharon Aloni Cunio, 33 ans, son époux David Cunio, 34 ans, et leurs filles jumelles, Yuli et Emma, ont été enlevés au kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Sharon Aloni Cunio, 33 ans, son époux David Cunio, 34 ans, et leurs filles jumelles, Yuli et Emma, ont été enlevés au kibboutz Nir Oz le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Au lendemain de la présentation par le Premier ministre Benjamin Netanyahu d’une liste d’exigences israéliennes qu’il a qualifiées de non négociables en vue d’un éventuel accord, une otage libérée, mais dont l’époux est toujours détenu à Gaza, déclare qu’elle perd la foi.

Sharon Aloni Cunio et ses jumelles âgées de trois ans ont été libérées de Gaza en novembre. Son mari , David Cunio, est toujours détenu par le groupe terroriste palestinien du Hamas dans la bande de Gaza.

« J’étais très optimiste, mais au fil des jours, on s’aperçoit soudain que les informations diffusées sont davantage axées sur les divergences [entre les deux camps] », explique-t-elle à la radio de l’armée. « Ne mettez pas en péril l’accord avec des déclarations. »

Le communiqué publié dimanche par le bureau de Netanyahu a été accueilli avec colère par les responsables de la sécurité et les médiateurs israéliens qui, pour la première fois, ont accusé le Premier ministre de tenter de saboter l’accord.

Tsahal : Plus de 30 terroristes abattus à Rafah hier, des cibles terroristes détruites lors de frappes

Des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 8 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens opérant dans la bande de Gaza, sur une photo non datée publiée le 8 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Plus de 30 terroristes armés ont été tués par les troupes de l’armée israélienne à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, au cours de la journée écoulée, indique Tsahal.

Toujours à Rafah, l’armée indique que les troupes de la 162e division ont localisé des conduits de tunnels et des armes.

Pendant ce temps, dans le quartier Shejaiya de Gaza City, les troupes de la 98ème division ont tué des dizaines d’éléments du groupe terroriste palestinien du Hamas – impliqués dans des attaques antichars et des tirs de roquettes sur Israël – y compris en faisant appel à des frappes aériennes, ajoute Tsahal.

La 98e division a également détruit des sites appartenant à des groupes terroristes à Shejaiya.

Pendant ce temps, des frappes aériennes ont été menées contre deux lanceurs de roquettes amorcés dans le sud de la bande de Gaza, à Khan Younès, poursuit l’armée.

Par ailleurs, des avions de combat et des drones israéliens ont effectué une vague de frappes dans la bande de Gaza au cours de la nuit, notamment contre ce que Tsahal considère comme l’infrastructure du Hamas utilisée pour planifier et mener des attaques contre les troupes dans la bande de Gaza.

Une frappe de drone a visé un sniper du Hamas qui avait déjà pris pour cible des troupes dans la bande de Gaza, ajoute l’armée.

Tsahal : Des cibles du Hezbollah frappées cette nuit au Liban, dont un dépôt d’armes


Une série de cibles du groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah dans le sud du Liban ont été frappées par des avions de combat israéliens cette nuit, déclare l’armée israélienne.

Selon Tsahal, les cibles comprenaient un site du Hezbollah dans la région montagneuse de Jabal Toura, un dépôt d’armes à Qabrikha, un bâtiment utilisé par le groupe terroriste chiite libanais à Tallouseh, et d’autres infrastructures à Houla et Ayta ash-Shab.

Tsahal: Les défenses aériennes ont abattu une « cible aérienne suspecte » au-dessus du Liban

L’armée israélienne affirme que les défenses aériennes ont réussi à intercepter une « cible aérienne suspecte » dans le ciel du Liban il y a peu.

La cible, probablement un drone, n’a pas pénétré sur le territoire israélien et aucune alarme n’a été déclenchée.

Plus tôt dans la matinée, Tsahal a indiqué que des avions de combat avaient réussi à abattre une autre « cible aérienne suspecte » qui se dirigeait vers Israël au-dessus de la mer Rouge.

Depuis le 8 octobre, des groupes terroristes soutenus par l’Iran, notamment le Hezbollah au Liban et les Houthis au Yémen, attaquent quasi-quotidiennement des communautés et des postes militaires israéliens à l’aide de missiles et de drones, affirmant qu’il le fait pour soutenir Gaza dans le cadre de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas qui s’y déroule.

Un officier gravement blessé lors d’un combat à Gaza, évacué pour être soigné

Des troupes de l’armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 5 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes de l’armée israélienne en opération dans la bande de Gaza, sur une photo publiée le 5 juillet 2024. (Crédit : Armée israélienne)

Un officier du 82e bataillon de la 7e brigade du Corps Blindé Mécanisé de l’armée israélienne a été grièvement blessé lors d’une bataille dans le nord de la bande de Gaza, annonce Tsahal.

Il a été évacué pour recevoir des soins et sa famille a été informée de l’évolution de la situation.

Les forces de la coalition ont détruit 4 drones houthis ces dernières 24 heures – CENTCOM

WASHINGTON – Le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) a déclaré dans un communiqué que ses forces avaient détruit au cours des dernières 24 heures deux drones houthis dans les régions du Yémen contrôlées par les Houthis, tandis que les forces alliées ont détruit deux drones houthis au-dessus du golfe d’Aden.

« Il a été déterminé que ces systèmes représentaient une menace imminente pour les États-Unis, les forces de la coalition et les navires marchands dans la région. Ces mesures ont été prises pour protéger la liberté de navigation et rendre les eaux internationales plus sûres et plus sécurisées pour les navires américains, les navires de la coalition et les navires marchands », peut-on lire dans la déclaration.

Les États-Unis sont à la tête d’une coalition navale visant à protéger les navires dans cette voie maritime cruciale. Ils ont également mené des frappes aériennes dans le territoire des Houthis, seuls et aux côtés de la Grande-Bretagne.

Tsahal : Un avion de chasse a réussi à abattre une « cible aérienne suspecte » qui se dirigeait vers Israël au-dessus de la mer Rouge

Un avion de chasse a réussi à intercepter une « cible aérienne suspecte » qui se dirigeait vers Israël au-dessus de la mer Rouge, annonce l’armée israélienne.

La cible, probablement un drone, n’a pas pénétré sur le territoire israélien et aucune alarme n’a été déclenchée.

Les habitants de la ville d’Eilat, dans le sud du pays, disent avoir entendu de fortes détonations, selon les médias israéliens.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.