Rechercher

Affrontements à Sheikh Jarrah : Un policier blessé, 2 personnes arrêtées

Selon la police, des dizaines de personnes se sont révoltées et ont jeté des chaises sur des agents dans ce quartier sensible de la capitale

Un policier israélien blessé lors d'une altercation avec des manifestants palestiniens lors d'une manifestation dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 17 décembre 2021. (AHMAD GHARABLI/AFP)
Un policier israélien blessé lors d'une altercation avec des manifestants palestiniens lors d'une manifestation dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 17 décembre 2021. (AHMAD GHARABLI/AFP)

De nouveaux troubles ont été signalés vendredi dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, qui a été le théâtre de manifestations et d’émeutes ces derniers mois.

La police a déclaré que des dizaines de personnes s’étaient déchaînées et avaient lancé des chaises sur les agents présents sur les lieux. Un policier a été légèrement blessé après avoir été frappé à la tête par l’une des chaises et a été évacué pour être soigné.

La police a déclaré avoir arrêté deux suspects, l’un pour avoir lancé la chaise qui a frappé le policier et l’autre pour avoir proféré des menaces.

Sheikh Jarrah, un quartier situé à 10 minutes en train du centre-ville de Jérusalem, est devenu un lieu emblématique du conflit israélo-palestinien. Ces dernières années, une poignée de nationalistes juifs se sont installés dans ce quartier majoritairement palestinien, le plus souvent à la suite de procédures d’expulsion complexes.

Les forces de sécurité israéliennes font sortir des manifestants palestiniens d’un terrain dans le quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, le 17 décembre 2021. (Crédit : Ahmad GHARABLI / AFP)

Les tensions dans le quartier se sont accrues ces derniers mois en raison de batailles judiciaires persistantes concernant des dizaines de maisons dans le quartier, dans lesquelles des familles palestiniennes vivent depuis des décennies, mais des groupes juifs en revendiquent la propriété.

De nombreux Palestiniens et leurs partisans considèrent que ce conflit s’inscrit dans le cadre d’un effort plus large d’Israël pour éliminer leur présence de la capitale contestée. Ce conflit, ainsi que les affrontements sur le mont du Temple, ont joué un rôle dans la décision du groupe terroriste du Hamas de tirer un barrage de roquettes sur Jérusalem en mai, déclenchant un conflit brutal de 11 jours entre Israël et la bande de Gaza.

Jeudi, la police a déclaré que les procureurs prévoyaient d’inculper une jeune Palestinienne de 14 ans qui a poignardé une femme juive à Sheikh Jarrah la semaine dernière.

Selon la police, la jeune fille a planifié le matin de l’attaque de passer à l’acte, et a suivi sa cible – Moriah Cohen, 26 ans – pendant plusieurs minutes avant de la poignarder dans le dos dans le quartier, où elles vivent toutes les deux.

Moriah Cohen, qui a été poignardée à Jérusalem le 8 décembre 2021, s’exprime après sa sortie de l’hôpital. (Capture d’écran de la Douzième chaîne)

Cohen – qui était avec ses enfants au moment de l’attaque – a été soignée à l’hôpital et est sortie le jour même.

Ces dernières semaines, les attaques terroristes palestiniennes se sont multipliées, quatre d’entre elles ayant eu lieu dans la seule ville de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...