Allemagne : saisie d’oeuvres signées d’Hitler mais à l’authenticité douteuse
Rechercher

Allemagne : saisie d’oeuvres signées d’Hitler mais à l’authenticité douteuse

La salle de ventes Weidler a déjà vendu par le passé plusieurs tableaux attribuées au "Führer", dont une paire d'aquarelles pour 32 000 euros la paire en 2009

Illustration. Aquarelle d'Hitler vendue aux enchères sur Internet en Californie (Crédit : autorisation Nate. Sanders catalogue)
Illustration. Aquarelle d'Hitler vendue aux enchères sur Internet en Californie (Crédit : autorisation Nate. Sanders catalogue)

Des tableaux et dessins attribués à Adolf Hitler, et pour certains censés être vendus samedi, ont été saisis en Allemagne en raison de doutes sur leur authenticité, a indiqué jeudi le parquet de Nuremberg.

Quelque 63 œuvres signées « A. H. » ou « A. Hitler » ont été saisies, dont 26 qui devaient être mises aux enchères samedi, selon cette source.

« Nous menons une enquête au parquet de Nuremberg sur des soupçons de falsification et de tentative de fraude », a indiqué à l’AFP la procureure générale Antje Gabriels-Gorsolke, précisant qu’une enquête allait être désormais être menée pour « vérifier si les peintures sont fausses ou originales ».

Seules cinq des 31 œuvres prévues seront finalement mises aux enchères samedi, a confirmé jeudi la maison de ventes Weidler.

Les 26 œuvres retirées de la vente ont été barrées sur le catalogue de la vente. Le parquet a saisi 37 autres œuvres dont l’authenticité est également sujette à caution.

Devaient initialement figurer dans la vente plusieurs aquarelles, dessins et peintures signés du nom du dictateur nazi mettant en scène des motifs viennois et de Nuremberg, des portraits de femmes et des natures mortes.

Ces œuvres provenaient de 23 propriétaires différents, selon la maison Weidler.

A côté des peintures, la vente aux enchères de samedi comprendra également des meubles possédés par Hitler, parmi lesquels figurent une chaise en osier, un vase en porcelaine de Meissen représentant un voilier-école de la marine allemande et une nappe.

Après avoir échoué à l’examen d’entrée de l’Académie des Beaux-Arts de Vienne, Adolf Hitler, dont les talents artistiques ont toujours été considérés comme médiocres, a cependant continué à peindre. Il copiait notamment des scènes de cartes postales qu’il vendait ensuite aux touristes.

La vente aux enchères de certaines de ses œuvres, qui ne font néanmoins pas allusion directement au nazisme, ont fait polémique ces dernières années.

La salle de ventes Weidler a déjà vendu par le passé plusieurs tableaux attribuées au « Führer », dont une paire d’aquarelles pour 32 000 euros la paire en 2009.

En juin 2015, des aquarelles et des dessins réalisés par Adolf Hitler s’étaient également vendus aux enchères en Allemagne pour près de 400 000 euros.

Le 24 janvier, la police avait saisi trois aquarelles attribuées à Hitler, qui devaient être vendues aux enchères à Berlin ce jour-là, en raison de doutes sur leur authenticité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...