Israël en guerre - Jour 257

Rechercher

Après un retrait de 8,5 milliards de NIS des FCP en février, la tendance se calme

Selon le directeur de la Bourse de Tel Aviv, le marché estime les chances d'un accord de compromis sur la réforme judiciaire controversée du gouvernement à 20-30 %

Sharon Wrobel est journaliste spécialisée dans les technologies pour le Times of Israel.

Un téléscripteur de la bourse de Tel Aviv, le 15 mars 2020 (Crédit : Flash90)
Un téléscripteur de la bourse de Tel Aviv, le 15 mars 2020 (Crédit : Flash90)

Le public israélien a continué ce mois-ci à retirer son argent des fonds communs de placement (FCCP) qui suivent les titres locaux, mais de manière plus modérée, après des retraits d’une valeur de 8,5 milliards de shekels de la bourse locale en février pour les réinvestir dans des fonds à l’étranger, en raison des inquiétudes que les plans du gouvernement d’affaiblir le système judiciaire entravent la croissance économique.

« Nous observons des retraits quotidiens de 100 à 150 millions de shekels des fonds communs de placement et des fonds négociés en bourse (ETF) qui suivent les actions et les obligations locales », a déclaré jeudi au Times of Israel Yaniv Pagot, vice-président exécutif responsable du trading à la Bourse de Tel-Aviv. « La situation est préoccupante et les citoyens sont inquiets, mais il n’y a pas de véritable panique sur les écrans ».

« Les volumes ou les montants n’ont rien à voir avec ceux que nous avons connus lors des crises financières mondiales ou lors de la crise du COVID », a ajouté Pagot.

Les investisseurs craignent de plus en plus que les propositions avancées pour réduire le pouvoir du système judiciaire n’aient un impact négatif sur la note de crédit attribuée à Israël, ce qui, à son tour, nuirait à l’économie florissante du pays et à sa monnaie, et déclencherait une fuite des fonds. La licorne technologique israélienne Riskified est la dernière entreprise locale en date à avoir annoncé son intention de transférer 500 millions de dollars hors du pays qu’elle offrait un nombre limité de forfaits de relocalisation aux membres du personnel intéressés.

Au cours du mois de février, le public israélien a vendu des fonds d’ETF qui suivent les actions et les indices obligataires à Tel Aviv pour se tourner vers les ETF qui suivent les indices obligataires internationaux et l’indice S&P 500. Selon les données de la bourse de Tel Aviv, les Israéliens auraient vendu environ 1,8 milliard de shekels en ETF, principalement ceux qui suivent les indices TA-125 et TA-35, et 0,7 milliards de shekels en ETF qui suivent les indices d’obligations d’entreprises.

Sur le marché des fonds communs de placement, la tendance en février s’est intensifiée par rapport au mois précédent, le public ayant intensifié ses retraits pour retirer 4,3 milliards de NIS des fonds qui suivent les obligations de Tel-Aviv, en hausse par rapport aux 2,5 milliards de NIS retirés en janvier. Parallèlement à cela, près d’1,5 milliard de shekels ont été versés à parts égales dans des fonds d’actions et d’obligations étrangères, soit presque cinq fois le montant injecté dans ces fonds au cours du mois de janvier, selon la bourse

Yaniv Pagot, EVP, responsable des transactions à la Bourse de Tel Aviv (Crédit : Nicky Westphal/Autorisation)

« Les tendances des transactions à la Bourse de Tel Aviv ont été affectées par des désaccords croissants concernant l’impact de la réforme judiciaire prévue sur l’économie israélienne, comme en témoigne leur évolution ces dernières semaines », a déclaré la Bourse de Tel Aviv dans son rapport mensuel sur les échanges pour le mois de février.

Le mois dernier, l’indice de référence TA-125 de la Bourse de Tel Aviv a chuté d’environ 5 %, tandis que l’indice TA-35 des sociétés de premier ordre a chuté d’environ 4 % après être resté au même niveau en janvier, selon les données de la Bourse de Tel Aviv. L’indice TA-90, qui suit les actions ayant la plus forte capitalisation non incluses dans l’indice TA-35, a chuté de 9 % au cours de la même période, après avoir gagné 1,7 % en janvier. En février, l’indice MSCI Global a baissé d’environ 2 %.

Les marchés israéliens ont connu une certaine accalmie de la tendance la semaine dernière, après le discours du président israélien Isaac Herzog annonçant « des progrès vers un compromis concernant la réforme judiciaire prévue, après une intensification des désaccords ces dernières semaines », toujours selon la bourse de Tel Aviv.

Le shekel a perdu 6 % de sa valeur par rapport au dollar américain en février et se négocie à son niveau le plus bas depuis trois ans. Il a commencé à se stabiliser depuis début mars.

« Depuis quelques jours, nous observons des signes encourageants », a déclaré Pagot. « Le marché évalue à 20 ou 30 % les chances d’un compromis. »

« Si tel est le cas, le marché devrait être prêt à rebondir, car les paramètres économiques fondamentaux d’Israël sont inchangés », a-t-il ajouté.

Selon les données de la Bourse de Tel Aviv de la semaine dernière, sur le marché des ETF, la tendance qui a marqué les dernières semaines s’est inversée après la vente, depuis le début du mois de février, par la population de 1,45 milliard de shekels de fonds qui suivent les indices d’actions et d’obligations d’entreprises sur la Bourse de Tel Aviv. Au cours de la semaine qui s’est terminée le 9 mars, les particuliers ont acheté des ETF, principalement des fonds qui suivent les indices TA-35 et TA-125, ainsi que des ETF qui suivent les indices d’obligations d’entreprises locales, pour un montant de 250 millions de shekels.

Au cours de la même période, la population a continué à acheter des ETF qui suivent les indices boursiers internationaux, principalement ceux qui suivent l’indice S&P 500, pour un montant de 100 millions de shekels.

Sur le marché des fonds communs de placement, la population a retiré la semaine dernière un total de 550 millions de shekels des fonds qui suivent les actions et les obligations de la Bourse de Tel Aviv et a versé 70 millions de shekels dans des fonds qui investissent dans des obligations et des actions à l’étranger.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.