Rechercher

Canada : Après des saluts nazis, une école éduque ses élèves sur la Shoah

La police de North Bay, qui a enquêté sur l’affaire, avait choisi de ne pas déposer d'accusations ; les élèves auteurs des faits ont reçu un avertissement

L’École secondaire catholique Algonquin de North Bay, dans l’Ontario, au Canada. (Crédit : Google Maps)
L’École secondaire catholique Algonquin de North Bay, dans l’Ontario, au Canada. (Crédit : Google Maps)

Il y a un an, une vidéo montrant une quinzaine d’élèves de l’École secondaire catholique Algonquin de North Bay, dans l’Ontario, au Canada, en train de faire des saluts nazis et de prononcer des propos haineux, au sein même de l’établissement, faisait le tour des réseaux sociaux.

En réaction à cet incident antisémite, cette école francophone a décidé de commencer à éduquer ses élèves au sujet de la Shoah et des discours haineux, a rapporté la presse canadienne.

La police de North Bay, qui a enquêté sur l’affaire, avait choisi de ne pas déposer d’accusations. Les élèves auteurs des faits ont reçu un avertissement, et l’école a pris des mesures pour discuter des comportements antisémites.

L’organisation Friends of Simon Wiesenthal, centre torontois d’études sur la Shoah, s’était aussi impliqué dans l’affaire.

Sa directrice de l’éducation avait aussitôt proposé à l’école d’apporter les ressources nécessaires, et le centre a ainsi proposé des cours en ligne durant l’année scolaire qui a suivi.

« Lors d’un cours en particulier durant lequel des survivants ont rencontré les élèves, il y a eu 15 à 20 minutes de questions », a indiqué la directrice de l’éducation du centre torontois d’études sur la Shoah. « Plusieurs étaient des questions très profondes portant sur ce que les survivants ont partagé. »

Les élèves ont également fait une visite virtuelle du camp de concentration d’Auschwitz, en Pologne. Ils ont également étudié l’histoire des pensionnats autochtones et des camps d’internements japonais au Canada.

Dans un mail, le Conseil scolaire catholique Franco-Nord s’est réjoui de cet enseignement. « À la suite de l’incident de septembre dernier, après lequel notre communauté a dénoncé le comportement intolérable de certains élèves, des partenariats importants et un dialogue ont été créés avec la communauté juive de North Bay et du monde entier afin d’enrichir l’éducation des jeunes », peut-on lire dans le message.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...