COVID-19 : Washington promet 5 millions de dollars pour aider les Palestiniens
Rechercher

COVID-19 : Washington promet 5 millions de dollars pour aider les Palestiniens

Après avoir coupé toutes les aides, l'administration Trump offre aux hôpitaux et aux foyers une aide modeste et symbolique pour les besoins "vitaux et immédiats"

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Des travailleurs palestiniens nettoient les rues et les maisons à Naplouse, en Cisjordanie, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus le 3 avril. (Crédit :  Nasser Ishtayeh/Flash90)
Des travailleurs palestiniens nettoient les rues et les maisons à Naplouse, en Cisjordanie, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus le 3 avril. (Crédit : Nasser Ishtayeh/Flash90)

Après avoir, par le passé, coupé toutes les aides qui étaient versées à l’Autorité palestinienne, les Etats-Unis ont promis de faire un don unique mais symbolique aux Palestiniens aux prises avec le nouveau coronavirus.

« Nous fournirons cinq millions de dollars pour financer la réponse des Palestiniens en lutte contre la pandémie de coronavirus, pour répondre aux besoins immédiats et vitaux des hôpitaux palestiniens et des foyers en Cisjordanie », a déclaré un responsable de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem au Times of Israël.

« Les Etats-Unis sont à la tête de la réponse au COVID-19 en termes d’assistance humanitaire et sanitaire dans le monde. Ce financement est un élément de cet effort plus large », a-t-il ajouté.

Washington a salué « la coopération en cours exceptionnelle » entre Israël et l’Autorité palestinienne dans la bataille contre ce virus potentiellement meurtrier, ainsi que « la facilitation de la part de Jérusalem de l’accessibilité des biens et des matériels en Cisjordanie et à Gaza en appui à cette initiative », a ajouté le responsable.

L’ambassadeur américain au sein de l’Etat juif, David Friedman, a expliqué être « très satisfait » du don offert par l’administration.

« Les Etats-Unis, en tant que principal donateur d’aide humanitaire dans le monde, s’attache à aider la population palestinienne et les autres, partout dans le monde, au cours de cette crise », a-t-il écrit sur Twitter.

Selon un communiqué de presse émis par le département d’Etat, les fonds proviennent du Bureau américain d’aide aux catastrophes à l’étranger, une unité de l’USAID.

L’administration du président Donald Trump a été largement critiquée pour avoir mis un terme au versement de centaines de millions de dollars d’aides financières à l’AP après une dégradation des relations entre Ramallah et Washington qui avait suivi la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël par la Maison Blanche, le 6 décembre 2017.

Les Etats-Unis ont depuis coupé toutes les aides octroyées aux Palestiniens, notamment aux programmes de coexistence entre Israéliens et Palestiniens et l’assistance apportée à six hôpitaux de Jérusalem-Est.

Au mois de septembre 2018, par exemple, l’administration avait cessé de verser la somme de 25 millions en financement au réseau hospitalier de Jérusalem-Est, disant qu’elle réorienterait l’argent vers des « projets de haute-priorité ailleurs ».

Jumana Daoud de Gaza porte sa petite fille Maryam de sept mois dans les bras alors qu’elles se rencontrent pour la première fois depuis la naissance prématurée de l’enfant à l’hôpital Makassed de Jérusalem Est, le 20 février 2017. (Crédit : Ahmad Gharabli/AFP)

Les Palestiniens ne sont qu’un parmi plusieurs destinataires de dons américains qui ont été accordés dans le cadre de la bataille contre le coronavirus. Jeudi, l’administration a engagé presque 508 millions de dollars dans des « aides bilatérales d’urgence en termes de santé, d’aide humanitaire et économique qui viendront s’ajouter au financement que nous fournissons déjà aux organisations multilatérales et non-gouvernementales (ONG) qui soutiennent les communautés du monde entier à combattre la pandémie », selon le communiqué de presse.

« Ce financement soutient les activités déterminantes à mener dans le contrôle de la propagation de la maladie, comme les campagnes d’information sanitaire publiques, l’accès à l’eau et à l’hygiène, et la prévention et la maîtrise des infections dans les structures de santé », a ajouté le communiqué.

Certains pays devraient bénéficier de dons plus importants, comme le Cameroun (8 millions de dollars), le Nigeria (21 millions de dollars) et l’Italie (50 millions de dollars). Mais la majorité des nations recevra des sommes moins importantes que les Palestiniens avec par exemple 600 000 dollars pour la Tunisie, 2,7 millions de dollars pour la Thaïlande et 2,4 millions de dollars pour le Honduras.

Au début de la semaine, l’administration américaine a annoncé qu’elle cessait ses versements à l’OMS (Organisation mondiale de la Santé), une initiative qui a été largement critiquée, considérée comme nuisant aux efforts mondiaux pour lutter contre le COVID-19.

« Pour le moment, nous allons réorienter le secteur de la santé mondiale et travailler directement avec d’autres », a dit Trump mercredi. « Toute l’aide que nous envoyons sera discutée avec des… études et des groupes d’influence et intelligents très, très puissants… aux niveaux médical, politique et autres. »

Mardi, Trump a déclaré que « nous allons aider d’autres nations. Nous allons aider l’Italie, l’Espagne, la France, d’autres nations. Et nous allons fortement les assister ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...