Croix gammée dans le cimetière juif d’Amsterdam ; un suspect arrêté
Rechercher

Croix gammée dans le cimetière juif d’Amsterdam ; un suspect arrêté

Des graffiti antisémites ont été gribouillés sur les murs d’un cimetière vieux de 300 ans qui avait été rouvert en 2013 après 150 000 dollars de restauration

L'entrée du cimetière juif de  Zeeburg, à Amsterdam, le 5 avril 2018. (Crédit : CC-BY-SA-4.0 Klaas `Z4us` van B. V/Wikipedia)
L'entrée du cimetière juif de Zeeburg, à Amsterdam, le 5 avril 2018. (Crédit : CC-BY-SA-4.0 Klaas `Z4us` van B. V/Wikipedia)

AMSTERDAM, Pays-Bas — La police néerlandaise a annoncé avoir interpellé un homme accusé d’avoir peint des croix-gammées sur le mur du plus ancien cimetière juif de la ville.

L’incident s’est produit samedi dans la zone de Zeeburg à Amsterdam, a annoncé la chaîne AT5. La police n’a pas révélé l’identité du suspect ni la raison pour laquelle il a peint le symbole nazi sur le mur extérieur du cimetière juif de Zeeburg, vieux de 300 ans.

A travers l’Europe, les responsables d’actes de vandalisme sur des cimetières et monuments juifs sont rarement arrêtés.

En 2013, le cimetière de Zeeburg avait été rouvert après quelques 70 ans de négligence, grâce à l’aide de quelques dizaines de jeunes marocains et juifs qui se sont portés volontaires pour le rénover et nettoyer la zone. Environ 175 000 Juifs sont enterrés dans le cimetière, situé dans la partie est de la capitale.

Avec d’autres bénévoles recrutés par la ville d’Amsterdam, les jeunes ont repeint les murs couverts de graffiti, ont tondu l’herbe et arraché les mauvaises herbes, et aidé à la restauration de certain des chemins qui traversent le site.

Au total, la restauration a coûté autour de 150 000 dollars, qui ont été offerts par des donateurs juifs et non-juifs, et par la municipalité.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...