Rechercher

Dans une vidéo publique, Nir Orbach demande à Shaked de changer de cap

Le député Yamina a appelé la cheffe du parti à repenser son approche électorale : "le mouvement nationaliste religieux doit rejoindre la maison de la droite fidèle", a dit Orbach

Carrie Keller-Lynn est la correspondante politique et juridique du Times of Israël.

Le député de Yamina Nir Orbach lors d'une réunion de la commission des Arrangements à la Knesset, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député de Yamina Nir Orbach lors d'une réunion de la commission des Arrangements à la Knesset, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le député Yamina Nir Orbach, qui a été considéré comme ayant porté l’un des derniers coups mortels à la coalition gouvernementale sortante, a lancé mercredi un appel public à la nouvelle dirigeante du parti, Ayelet Shaked, pour qu’elle repense son approche électorale.

« L’expérience a échoué, il est temps de recommencer », a déclaré Orbach dans une vidéo de campagne qui circule sur les réseaux sociaux et WhatsApp. « Je fais appel à mes amis : il n’y a plus de place pour les expériences. Le [mouvement] nationaliste religieux doit rejoindre la maison de la droite fidèle. »

Le parti Yamina, anciennement dirigé par le Premier ministre suppléant Naftali Bennett, s’est séparé du parti nationaliste-religieux traditionnel HaBayit HaYehudi pour séduire un ensemble plus large d’électeurs, mais n’a pas réussi à remporter une grande part du gâteau électoral. Le parti se situe actuellement sous le seuil électoral dans la plupart des sondages, bien que ces enquêtes ne soient pas toujours fiables.

Fier de son rôle dans l’éclatement de la coalition, la vidéo d’Orbach semble s’adresser à deux publics : le Likud et son foyer politique de Yamina, dont il est séparé.

Orbach n’a pas encore conclu d’accord avec l’un ou l’autre parti, mais des sources familières du dossier confirment qu’il espère toujours décrocher un rôle ministériel au sein du Likud.

Le Likud a signalé à plusieurs reprises qu’il n’offrirait pas à Orbach une place garantie sur sa liste, et des sources proches de la question affirment qu’il ne se présentera pas aux primaires.

En dépit d’exemples passés où le Likud est revenu sur ses promesses de postes ministériels, Orbach pourrait suivre une ligne de conduite qui ne le place pas à la Knesset mais lui permet d’être nommé à l’extérieur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...