Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Depuis une synagogue, Rishi Sunak promet sa solidarité avec Israël

Le Premier ministre britannique promet d'assurer la sécurité des Juifs dans un contexte d'antisémitisme, alors que deux rassemblements avaient lieu à Londres

  • Une manifestante tenant des affiches lors de la "Veille de la communauté juive" pour Israël à Londres, le 9 octobre 2023, deux jours après que les terroristes du Hamas ont lancé une attaque sans précédent sur plusieurs fronts contre Israël, qui a tué plus de 1 000 personnes. (Crédit : Kin Cheung/AP Photo)
    Une manifestante tenant des affiches lors de la "Veille de la communauté juive" pour Israël à Londres, le 9 octobre 2023, deux jours après que les terroristes du Hamas ont lancé une attaque sans précédent sur plusieurs fronts contre Israël, qui a tué plus de 1 000 personnes. (Crédit : Kin Cheung/AP Photo)
  • Des partisans pro-palestiniens brandissant des drapeaux et des pancartes lors d'une manifestation à Piccadilly Circus, à Londres, le 9 octobre 2023. (Crédit : Daniel Leal/AFP)
    Des partisans pro-palestiniens brandissant des drapeaux et des pancartes lors d'une manifestation à Piccadilly Circus, à Londres, le 9 octobre 2023. (Crédit : Daniel Leal/AFP)
  • Le Palais de Westminster, qui abrite les Chambres du Parlement britannique à Londres illuminé aux couleurs du drapeau israélien pour les victimes et les otages des attaques du Hamas, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lucy North/PA Images via Getty Images, via JTA)
    Le Palais de Westminster, qui abrite les Chambres du Parlement britannique à Londres illuminé aux couleurs du drapeau israélien pour les victimes et les otages des attaques du Hamas, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lucy North/PA Images via Getty Images, via JTA)
  • Des personnes allumant des bougies lors de la "Veille de la communauté juive" pour Israël à Londres, le 9 octobre 2023, deux jours après que les terroristes du Hamas ont lancé une attaque multi-frontale sans précédent contre Israël, qui a tué plus de 1 000 personnes. (Crédit : Kin Cheung/AP Photo)
    Des personnes allumant des bougies lors de la "Veille de la communauté juive" pour Israël à Londres, le 9 octobre 2023, deux jours après que les terroristes du Hamas ont lancé une attaque multi-frontale sans précédent contre Israël, qui a tué plus de 1 000 personnes. (Crédit : Kin Cheung/AP Photo)
  • Le grand rabbin britannique Sir Ephraim Mirvis, à gauche, et le Premier ministre Rishi Sunak assistent à une cérémonie à la synagogue unie de Finchley dans le centre de Londres pour les victimes et les otages des attaques du Hamas en Israël, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lucy North/PA Images via Getty Images, via JTA)
    Le grand rabbin britannique Sir Ephraim Mirvis, à gauche, et le Premier ministre Rishi Sunak assistent à une cérémonie à la synagogue unie de Finchley dans le centre de Londres pour les victimes et les otages des attaques du Hamas en Israël, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lucy North/PA Images via Getty Images, via JTA)

LONDRES, JTA – Le Premier ministre britannique Rishi Sunak a déclaré que le soutien de son gouvernement à Israël était « sans équivoque » lors d’un discours prononcé dans une synagogue lundi soir, alors que la communauté juive britannique comptait ses morts et ses disparus suite aux attaques du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël et que des manifestants s’affrontaient lors d’un rassemblement pro-palestinien à Londres.

Les dirigeants britanniques, toutes tendances politiques confondues, ont publié lundi une déclaration quasi unanime de soutien à Israël, couronnée par la participation de Sunak à un office à la synagogue de Finchley, dans le nord de Londres.

« Je suis sans équivoque », a déclaré Sunak devant une salle comble. « Il n’y a pas deux côtés à ces événements. Il n’y a pas de question d’équilibre. Je suis aux côtés d’Israël. Nous sommes aux côtés d’Israël. Le Royaume-Uni est aux côtés d’Israël. »

On estime à plus de 10 le nombre de Juifs britanniques morts ou disparus à la suite des attaques du Hamas contre des villes proches de la Bande de Gaza, dont Nathanel Young, 20 ans, qui a été tué samedi alors qu’il servait dans l’armée israélienne.

Le Foreign Commonwealth and Development Office (FCDO), l’équivalent britannique du ministère des Affaires étrangères, a déclaré à la Jewish Telegraphic Agency qu’il était « en contact avec les familles de plusieurs personnes en Israël et dans les territoires palestiniens occupés et qu’il les aidait ». On estime qu’il y a entre 50 000 et 60 000 Britanniques et bi-nationaux vivant en Israël et à Gaza.

Sunak avait précédemment déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu que Londres était prêt à fournir à Israël un « soutien diplomatique, de renseignement ou de sécurité » pour relever le défi posé par le Hamas.

Le Palais de Westminster, qui abrite les Chambres du Parlement britannique à Londres illuminé aux couleurs du drapeau israélien pour les victimes et les otages des attaques du Hamas, le 9 octobre 2023. (Crédit : Lucy North/PA Images via Getty Images, via JTA)

Parmi les victimes présumées figure également le photographe Danny Darlington, qui s’était caché dans un mamad – pièce sécurisée – à Nir Oz, un kibboutz situé près de la frontière avec Gaza. « Notre communauté a été détruite », a déclaré sa sœur dans un hommage.

Un autre juif britannique, Jack Marlowe, assurait la sécurité du festival de musique près du kibboutz Reim, qui a été attaqué par le Hamas. On est sans nouvelles de lui depuis.

Le Palais de Westminster, siège du Parlement britannique, a été illuminé aux couleurs d’Israël lundi soir, ainsi que le bâtiment qui abrite le FCDO. Dimanche soir, la résidence du Premier ministre au 10 Downing Street avait un drapeau israélien accroché à ses murs.

Des milliers de personnes se sont rassemblées pour deux manifestations à Londres à partir de lundi après-midi. Environ 5 000 personnes ont participé à une veillée à la mémoire des personnes tuées dans les attentats près du 10 Downing Street.

Une manifestante tenant des affiches lors de la « Veille de la communauté juive » pour Israël à Londres, le 9 octobre 2023, deux jours après que les terroristes du Hamas ont lancé une attaque sans précédent sur plusieurs fronts contre Israël, qui a tué plus de 1 000 personnes. (Crédit : Kin Cheung/AP Photo)

Des milliers d’Israéliens et de Juifs britanniques ont été rejoints par de hauts responsables politiques des trois principaux partis britanniques. Beaucoup d’entre eux étaient drapés de drapeaux israéliens et ont déclaré à la JTA qu’ils étaient présents en signe de soutien à leur famille et à leurs amis en Israël.

Jacob Ziff, 26 ans, qui participait à la veillée, a déclaré que « cette période horrible a rapproché les Juifs ».

Le grand rabbin britannique Ephraim Mirvis, qui s’est adressé au rassemblement, a déclaré que le « message des Juifs de la Diaspora » à Israël était que « votre foi est notre foi, votre destin est notre destin ».

Mirvis a été suivi par de hauts responsables politiques conservateurs, dont Tom Tugendhat, Robert Jenrick et Iain Duncan Smith, ainsi que par le chef des libéraux-démocrates Ed Davey et le ministre des Affaires étrangères du parti Labour, David Lammy.

Des personnes allumant des bougies lors de la « Veille de la communauté juive » pour Israël à Londres, le 9 octobre 2023, deux jours après que les terroristes du Hamas ont lancé une attaque multi-frontale sans précédent contre Israël, qui a tué plus de 1 000 personnes. (Crédit : Kin Cheung/AP Photo)

Lammy a déclaré qu’il ne fallait pas « mâcher ses mots face au terrorisme » et a invoqué Moïse pour demander au Hamas de libérer les otages britanniques et israéliens qu’il détient. « Quelqu’un a dit un jour : libérez mon peuple ! Libérez-les maintenant ! »

Lammy, qui est rentré à Londres après la conférence annuelle de son parti à Liverpool, a appelé à une « montée en puissance » de la police pour protéger les Juifs locaux. Il a écrit dans le Jewish Chronicle de lundi : « La sécurité est le sens du mot solidarité. »

La présence policière a été renforcée autour de Westminster pendant la veillée, bien qu’il y ait eu un petit nombre d’interruptions par des manifestants individuels pendant que Mirvis parlait.

Manifestations contradictoires et incidents antisémites

Dans l’ouest de Londres, devant l’ambassade d’Israël, des milliers de personnes ont participé à une manifestation condamnant Israël. Les manifestants ont bloqué la route principale qui longe Hyde Park et ont lancé des pétards et des fusées éclairantes au milieu d’une multitude de pancartes et de drapeaux palestiniens.

« Israël est un État terroriste », ont scandé les manifestants alors que la rue se couvrait de fumée. « De la rivière à la mer, la Palestine sera libre. »

Certains manifestants se sont heurtés à des contre-manifestants pro-Israël à l’entrée de la station de métro High Street Kensington, située à proximité, avant d’être séparés par la police.

Le Community Security Trust (CST), une organisation qui assure la sécurité de la communauté juive de Grande-Bretagne, a déclaré qu’il avait déjà « constaté des incidents d’antisémitisme raciste à l’encontre de personnes et de biens juifs » à la suite des attentats perpétrés en Israël.

Des partisans pro-palestiniens brandissant des drapeaux et des pancartes lors d’une manifestation à Piccadilly Circus, à Londres, le 9 octobre 2023. (Crédit : Daniel Leal/AFP)

La police métropolitaine a déclaré qu’elle augmenterait ses patrouilles dans les « zones clés de Londres » afin de « rassurer et protéger ». Après l’annonce de l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas, des cas d’insultes et de musique de célébration ont été signalés dans divers quartiers de Londres à partir de voitures.

Les portes d’un restaurant casher voisin, Pita, ont été fracassées tôt lundi matin, mais les autorités n’ont pas encore déterminé s’il s’agissait d’une attaque antisémite. La police métropolitaine a déclaré qu’elle avait reçu des images de vidéosurveillance du restaurant et que l’incident n’était pas traité comme un crime de haine « à ce stade ».

Mike Freer, député de la région, a déclaré à la JTA qu’il pensait que l’attaque était « plus qu’une coïncidence et qu’elle ne pouvait être qu’antisémite ».

« J’espère qu’on me prouvera que j’ai tort, mais je pense que la coïncidence est trop importante pour qu’il ne s’agisse pas d’une attaque antisémite », a-t-il déclaré.

Alors que les craintes d’attaques antisémites potentielles augmentaient, la Jewish Free School, l’une des principales écoles juives de Londres, a informé les parents qu’elle rendait le port du blazer « facultatif pour la semaine à venir ».

« Le plus important est d’assurer la sécurité des élèves entre la maison et l’école et de veiller à ce que l’école soit en mesure de s’occuper de nos enfants pendant la journée scolaire », indique le courriel, qui précise qu’il n’y aura pas de retenue afin que tous les élèves puissent accéder aux bus scolaires.

Répondant aux préoccupations de la communauté juive concernant l’antisémitisme et la violence à son égard, Sunak a déclaré aux personnes rassemblées dans le nord de Londres : « Nous avons déjà été témoins de propos ignobles dans nos rues et d’efforts visant à attiser les tensions au sein de la communauté. Je dis : ‘Pas ici. Pas en Grande-Bretagne’. »

« Mon premier devoir est de vous protéger. Nous ne tolérerons pas cette haine », a-t-il ajouté. « Nous ne tolérerons pas cet antisémitisme. Je vous le promets : Je ne reculerai devant rien pour assurer votre sécurité. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.