Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Des démocrates veulent empêcher Robert F. Kennedy Jr. de témoigner au Congrès

Les élus juifs et asiatiques ont évoqué l'antisémitisme et le racisme du candidat à la présidence, mais le président de la sous-commission a rejeté leur demande

Dossier : Le candidat démocrate à l'élection présidentielle Robert F. Kennedy Jr. s'exprimant lors d'un événement de campagne, au Boston Park Plaza Hotel, à Boston, le 19 avril 2023. (Crédit : AP/Josh Reynolds)
Dossier : Le candidat démocrate à l'élection présidentielle Robert F. Kennedy Jr. s'exprimant lors d'un événement de campagne, au Boston Park Plaza Hotel, à Boston, le 19 avril 2023. (Crédit : AP/Josh Reynolds)

Deux démocrates juifs se sont associés à une congressiste sino-américaine pour demander aux républicains de désinviter Robert F. Kennedy Jr. de témoigner devant le Congrès sur la censure, après que le théoricien du complot sur les vaccins et candidat démocrate à la présidence a déclaré que la COVID-19 était « ciblée ethniquement » pour épargner les Juifs ashkénazes et les Chinois.

« M. Kennedy a répandu à plusieurs reprises et récemment des théories du complot antisémites et anti-asiatiques viles et dangereuses qui ternissent sa crédibilité en tant que témoin et ne doivent pas être légitimées par sa présence devant le Congrès américain, ni lui offrir la tribune d’une audience officielle pour répandre ses opinions sans fondement et discriminatoires », a déclaré la lettre, envoyée mardi aux représentants Kevin McCarthy de Californie, le président de la Chambre des représentants des États-Unis, et Jim Jordan de l’Ohio, le président du comité judiciaire.

La lettre, signée par 102 démocrates, a été initiée par les représentantes Debbie Wasserman Schultz de Floride et Dan Goldman de New York, qui sont juifs, et Judy Chu de Californie, qui est sino-américaine.

McCarthy et Jordan ont refusé de désinviter Kennedy de témoigner devant la sous-commission que Jordan a créée pour examiner l’allégation de « l’armement » du gouvernement.

Kennedy, un militant anti-vax de premier plan, a suscité la controverse après avoir déclaré la semaine dernière que la COVID-19 était « ciblée pour attaquer les Caucasiens et les Noirs ».

« Les personnes les plus immunisées sont les Juifs ashkénazes et les Chinois », a-t-il déclaré. « Nous ne savons pas si c’était délibérément ciblé ou non, mais il y a des documents qui montrent la différence raciale et ethnique de l’impact. »

Cette affirmation est sans fondement et a été tournée en dérision par les scientifiques.

Le président de la Chambre des représentants, Kevin McCarthy, dans la salle Rayburn du Capitole, à Washington, le 11 mai 2023. (Crédit : AP Photo/Nathan Howard)

Kennedy a depuis défendu ses propos, notant qu’il a dit qu’il ne savait pas si le « ciblage » était délibéré, ce qui, selon lui, contredit les critiques selon lesquelles il se serait appuyé sur des stéréotypes antisémites et anti-asiatiques. Kennedy mène une campagne difficile pour défier le président américain Joe Biden aux primaires du parti démocrate.

McCarthy a souligné qu’il n’était pas d’accord avec les remarques de Kennedy, mais a déclaré qu’il était inapproprié de censurer un témoin qui comparaissait devant la sous-commission de l’armement pour discuter des allégations selon lesquelles le gouvernement avait censuré ses opinions. « Si vous voulez examiner la censure en Amérique, votre première action pour le censurer joue probablement un rôle dans certains des problèmes que nous avons », a déclaré McCarthy.

Dans les mêmes remarques aux journalistes, McCarthy a appelé les démocrates à freiner les progressistes qu’il qualifie d’antisémites, faisant référence à la représentante de Washington, Pramila Jayapal, qui a déclaré le week-end dernier qu’Israël était un « État raciste ». Elle est ensuite revenue sur ses propos.

« Ils devraient agir contre les leurs », a déclaré McCarthy à propos du Parti démocrate.

Mardi, la Chambre des représentants a adopté à une large majorité une résolution affirmant qu’Israël n’était pas raciste et condamnant l’antisémitisme.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.